La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Résumé d'une vie en un post...

Aller en bas 
AuteurMessage
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: Résumé d'une vie en un post...   Mer 22 Juil - 1:28

J'avoue dans ces pages que son contenu pourrait troubler, vous en êtes avisé, j'ai néanmoins la courtoisie d'ouvrir ma vie pour vous, chers lecteurs, comme j'ouvrirais un livre couvert de poussière. Ce n'est pas une chose facile pour moi de raconter ma vie, puisque j'en ai ignoré certains passages pendant trop longtemps. Toutefois, je prendrai la peine de vous décrire ce que je crois avoir récu...

Dans une nuit étoilée, ma mère regardait la lune. La voyant comme seule source de lumière de sa vie. Ou peut-être la seconde…Elle tenait en elle le secret de la vie. Des mois étaient déjà passés…Mais jamais elle ne reverrait le père de cet enfant, mort, abbatu sous ses yeux effrayés entre les mains de fidèles. Ce qu'elle ne savait pas, c'était qu'il n'avait pas décéder durant cette bataille. Malgré tout, ses espoirs de le revoir étaient vains. Il avait été un homme digne de sa force. Mais si elle avait dû combattre ces barbares, elle-même n'aurait pas survécu... Sa seule chose pour s’accrocher à la vie était cet enfant. Moi. Pourtant, cette femme n’eut pas grandes chances d’apercevoir sa progéniture. À ce moment, j'ai souvenir d'une chose bien étrange. De là, je parlais au travers même du ventre de ma mère, demandant de l'aide. Je voyais que je n'arriverais pas à sortir et ma mère souffrait beaucoup pour moi depuis plusieurs jours. J'entendis pour la première fois, le vent siffler entre mes oreilles. Je n'eus pas le temps d'ouvrir les yeux que, malheureusement, ma mère avait rendu l'âme suite à l’accouchement. Je n'ai jamais su qui m'a aidé, mais j'ai attribué cet honneur à mon dragon, qui m'a protégé d'une mort certaine. J'étais orpheline dès la naissance, car je n'avais pas conscience d'avoir eu un père ou une mère. Me prenant sous son aile, je découvris les beautés du monde, non sans faire quelques bétises et dégâts... J'adorais le danger! Déjà à mon âge, j'avais besoin de vivre ma vie comme je l'entendais, ne parlant pas un traître mot, ne grognant, criant ou pleurant que lorsque je désirais quelque chose. Aujourd'hui, je crois que cette vie me manque. Ne pas savoir, ni comprendre ce monde nous permet d'éviter les blessures que nous cause le temps...

Je n'avais que 4 ans, lorsque j'ai décidé de quitté mon dragon pour la première fois, explorant par moi-même l'endroit. Pour Aurora, ce fut la pire journée de sa vie. L'angoisse l'avait surmonté au maximum, lorsqu'elle avait découvert que sa protégée avait disparu sans laisser de trace. Elle dût chercher pendant des heures, avant de la retrouvée en une position plutôt délicate et fâcheuse, il fallait l'avouer. Disons qu'à ce moment, j'aurais très bien pu finir ma vie dans la gueule d'un dragon. J'avais eu l'idée de me balader près d'une grotte, juste avant d'y entrer et trouver enfin quelqu'un avec qui jouer. J'avais maloncontreusement dérangé une jeune femme au caractère instinctif et autoritaire. C'était la première fois que je la voyais et certainement pas la dernière. Ces traits durs et ses yeux remplis de haine m'avaient regardé, me faisant pleurer, face à elle. Aurora ne put pas faire grand chose contre son imposante monture et dut attendre que je me relève de moi-même. J'ai pris une décision et j'ai marcher jusqu'à Arlhéeanne, lui tendant les bras. Je demandais à être consoler. La bouche au sol, complètement ébahie et surprise, Aurora ne s'attendait pas à la voir accepter et l'emmener avec elle. Avec un sourire au visage, c'est à partir de ce jour que j'eus une véritable maman. Je la suivais, je l'imitais, je vivais dans son monde. Je connus la vie que menait Arlhéeanne et la forca à me garder, grâce à mon regard enfantin et mignon. Elle a demandé à m'entrainé, mais je n'avais aucun talent en escrime. J'ai donc laissé de côté, avec doute, mon entraînement, pour me parfaire à mes pratiques. De plus, à mon âge, je préférais de loin ses petites étoiles aux longues épées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: Re: Résumé d'une vie en un post...   Mer 29 Juil - 2:20

Après de nombreuses nouvelles rencontres au château, je me trouvais éperdumment encore plus seule que jamais. Arlhéeanne avait d’autres chats à fouetter plutôt que de s’occuper de moi, alors je n’avais d’autres choix que passer mes journées à chercher quelque chose à faire. Je me promenais des jours dans le château, jouait à cache-cache dans la cour avec mon dragon, lorsque j’en avais l’occasion. J’avais du plaisir, seulement, j’étais seule pour m’amuser. Je considérais Arlhéeanne comme ma mère, même si elle ne savait pas comment réagir face à mes comportements enfantins. J’avais alors présumer qu’elle n’avait pas eu une enfance facile et que la vie des fidèles se résumait en deux mots : Conflits politiques. Ça ne m’intéressait que pour une cause : je voulais que cette guerre finisse parce que ça n’avait pas de sens. Ce qui avait été pris devait être remis, ce qui avait été détruit se devait d’être reconstruit et ainsi de suite. Je détestais les injustices. Je ne méprisais pas les rebelles, ni les fidèles d’ailleurs, mais je ne me sentais pas chez moi dans cet endroit. Je ne trouvais ni ressemblance chez moi et les fidèles ou les rebelles…Je ne m’associais à aucune cause, restant toujours neutre. Je n’aimais pas être cloîtré, mais c’était ma vie avec Arlhéeanne. Je ne pouvais pas toujours faire ce qui me plaisait, mais je pouvais toujours demander et recevoir vu que j’étais quelqu’un d’important, selon les gens. J’étais la fille d’Arlhéeanne, alors je méritais une certaine attention, mais cela se condensait à cela. Je me suis promenée une journée, après une fatiguante lecture à la bibliothèque alors que j’ai entendu du bruit sur mon chemin. Je gambadais alors je me suis arrêtée, aux côtés d’un placard. Les bruits se firent plus creux, alors je me doutais que quelque chose était caché. Je pensais que c’était une surprise pour moi, comme un petit animal, vu que je n’avais aucune idée de ce qui pouvait y trouver. J’ai donc découvert avec surprise et joie, en ouvrant la porte, une tête blonde à travers les couvertures. Je savais qu’à ce moment, je venais de trouver quelqu’un avec qui jouer. Elle est devenue, par la suite, ma meilleure amie, Yamina, qui se trouvait être la princesse des fidèles par descendance. C’était impressionnant! Mais avec le temps, on pouvait de moins en moins se voir, puisqu’elle avait rencontré quelqu’un, malgré tout, elle consacrait toujours une grande partie de son temps pour jouer avec moi.

Comme Yamina était prise, une journée avec cette gribiche, je me devais de trouver quelque chose pour m’amuser. J’ai alors décidé d’aller voir les dragons puis de faire sortir Aurora, qui avait beaucoup grandi encore. Ce fut un après-midi splendide. Malgré tout, je trouvais injuste que les dragons soient enfermés, surtout qu’ils soient traités comme de stupides créatures sans intelligence, mais j’étais élevée pour ne pas critiquer entre les murs du château, alors je ne pouvais en parler qu’à mon dragon… Je me promenais près de la muraille avec ma dragonne lorsque, arrivée près d’une tour, j’ai senti un liquide me tomber sur la tête. C’était répugnant comme substance, j’en avais dans les cheveux! Ça avait tâché mes épaules d’un rouge…sang. J’en avais un dégoût profond au point où je sursautai à la vue d’un garçon. Aurora c’était alors mise à grogner après lui, le sentant comme une menace potentielle. J’avais l’impression qu’il y avait quelque chose d’étrange avec ce garçon, puisque je me sentais soudainement triste à son égard, comme si je sentais un certain chagrin. Il venait voir Yamina, alors qu’elle allait lui répondre, Nathalia se présenta derrière lui. Elle se montrait agressive, j’en avais donc conclu que ce jeune homme était rebelle, car pour qu’elle puisse réagir ainsi, il lui fallait une raison très valable. Je sentais une présence nouvelle derrière moi, je me suis alors retournée pour voir qui venait. La désirée était maintenant sur les lieux, mais pour quelles raisons, lui était-il ici? Ce n’est qu’au départ précipité que j’ai compris. Je ne pouvais laisser Nathalia tuer cet intrus. « - Nathi...ne lui fait pas de mal s'il te plaît... » lui avait-elle alors demander, gênée. Elle savait que c’était une marque d’impolitesse et d’irrespect, c’était d’ailleurs son but d’attirer l’attention de Nathalia sur elle. Elle ne voulait qu’aucun mal ne lui soit fait en sa présence. Ce n’était pas un garçon qui venait pour rien, sinon c’était du suicide. Xia avait un trop grand cœur pour laisser mourir Cloud entre les mains de cette femme. Elle n’avait pu s’empêcher de le protéger. Son cœur battait la chamade au moment où elle l’avait vu regardé Yamina. Elle l’avait aussi sauvé d’une mort certaine contre Nathalia, le bras droit d’Arlhéeanne. Dès que Kinaïro relâcha son attention de sur elle, elle disparu de son champ de vision et se dépêcha de courir pour pouvoir aider le jeune homme. Mais quelque chose fit sortir les dragons et, troublés, ceux-ci marchaient dans tous les sens. Un particulier se dirigeait rapidement vers elle. Elle ne pourrait pas l'éviter dans un champ si découvert. Elle se couva de ses bras et ferma les yeux. En poussant un petit cri, elle se senti tirer vers le vide. Dès qu'elle trouva à nouveau contact avec le sol, elle ouvrit les paupières. À sa stupeur, elle découvrit qu'elle était dans les bras de Cloud. Ébahie, elle ne comprit pas tout de suite ce qui s'était passé. Elle l'observa, la bouche entrouverte. Elle aurait voulu le remercier, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Voyant qu'il partait, elle murmura des mots incompréhensibles, même pour elle. La réalité ne prit pas longtemps à être claire à ses yeux. Nathalia l'attraperait et la sermonnerait. Ce n'est pas ce qu'elle voulait. " Je ne veux pas devenir grande....C'est si...grotesque!" L’insolente jeune fille fugua du château, certaine qu’elle serait punie pour ses actes. Rapidement, elle courue le long de la muraille, espérant ne pas tomber d'un côté comme de l'autre. Dès qu'elle arriva au bout, elle sauta dans le vide. Reliée à elle par la pensée, Aurora avait suivi tous ses mouvements et l'avait donc poursuivi dans les airs autour du château. Elle l'attrapa au vol juste à quelques mètres du sol. Le choc la poussa un peu plus au sol, la poussant à remonter un peu d'altitude. Dès qu'elle fut assez loin de la muraille, Xia tourna la tête. Elle ne vit pas le jeune homme, à grand regret, puisqu’il l’avait sauvé à son tour. Son cœur battait la chamade, alors qu’elle enlacait son dragon, vu qu’elle ne portait aucune selle. Elle ne fut donc pas réprimander à son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Résumé d'une vie en un post...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» Résumé de l'intrigue
» Résumé progressif
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Hors-Jeu :: Section spéciale personnages :: Carnet de voyages-
Sauter vers: