La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Crique

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jared Devonfeld
Prince fidèle/Disciple de Nio
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 13/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La Crique   Ven 11 Déc - 16:34

Il était bien mieux que Lumia prenne les choses en main. Jared n’aurait pas eu la patience d’attendre que les soldats veuillent bien s’écarter d’eux-mêmes. Il n’était pas du genre qui attend, il était de celui qui prend ce qu’il désire sans faire plus de manière. Aujourd’hui, il prenait beaucoup sur lui pour ne pas foncer dans le tas devinant aisément que ce ne serait pas du goût de tous… surtout de sa petite sœur qu’il ne voulait pas choqué par ses manières bourrues, ni agacer alors qu’il venait à peine de retrouver cette partie de lui qui pendant un temps l’avait fait se sentir incomplet. Sa compagne quant à elle s’était montré plus silencieuse que de coutume et sans le laisser insensible, cela ne l’alarmait pas. Pourtant son bras sur le sien s‘était montré plus désagréable que de coutume et il n‘aimait pas qu‘on lui impose quoi que ce soit et cela, même si ça venait d‘elle. Toutes ses émotions étaient vraiment en pagaille et lui qui avait appris à contrôler tous ses sentiments ne faisait guère plus attention à l’enseignement de celui qui avait été à la fois son mentor et son kidnappeur. Rattrapant Lumia par le bras alors qu’elle vînt lui passer devant, il lui souffla à l’oreille une question qui lui avait mis la puce à l’oreille à la remarque de Méya.

_ C’est quoi cette histoire de royauté?

Jared continua d’avancer puisqu’on leur ouvrait maintenant la voie. Ce n’était pas trop tôt! Le jeune homme attrapa sa compagne par la hanche pour l’inciter à ne pas s’éloigner d’eux. Ceci n’était pas dans un esprit de protection mais plutôt dans un souci de territoire, disant « hey oh l’ami, c’est chasse gardée! ». Il écouta attentivement la remarque de Lumia et ne parut pas en être choqué outre-mesure. Dans le fond, il était bien content car cette union pointait du doigt une famille unie et c’est de cela dont il avait tant rêvé. Il répliqua dans un demi-sourire.

_ Alors espérons que la surprise leur fera plaisir.

Il suivit le cortège, nul doute que les rebelles devaient connaître le chemin sur le bout des doigts tant la roche était glissante et escarpée. Le faux pas n’était pas pardonné. Jared dû quitter la hanche de sa belle afin de se concentrer sur son pas et ne pas l’entraîner avec lui en contrebas s‘il en faisait un. Il jeta un coup d’œil sur la foule qui sautait et dansait joyeusement. Quittant la concentration du chemin par petit coup d’œil, il essayait de voir avec précision le visage de sa mère. Mais à mesure qu’il avançait, il n’était plus aussi sûr de lui. Il ne savait pas vraiment ce qu’il allait dire ou faire. Son cœur de petit garçon aurait aimé une étreinte pour lui dire qu’il était le bienvenu chez lui mais il n’en espérait pas tant. De ce qu’il avait compris, Nio était un ennemi de la famille, comment pouvait-il alors espérer être accueillit les bras ouverts? Son épée était férocement fixée à son dos mais oserait-il simplement la toucher? Sa famille ne pourrait pas le menacer! Lumia n’aurait pas fait tout ça pour ensuite lui planter un couteau dans le dos (XD). Il devait avoir confiance!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: La Crique   Ven 11 Déc - 17:25

En bas, Loan continuait de faire danser la plus belle parmi toutes sans vouloir offenser la belle Zofia qui n‘aurait certainement pas été en reste s‘il avait pu la voir. Mais voilà, seul son cœur voyait! Et il ne voyait qu’elle, cette merveilleuse rousse! Comment un aveugle pouvait-il la trouver si belle? Il aimait tant la toucher, la tenir contre lui, la sentir contre lui, la garder avec lui. Pour la promesse de garder son amour aussi fort, il aurait mille fois versé son sang pour elle. Pourtant la guerre l’effrayait, il avait si peur qu’elle s’éloigne. Il y’avait tellement d’obstacle sur le parcours d’une vie qu’il aurait voulu arrêter le temps pour garder ce moment où il dansait l’un contre l’autre, leurs lèvres se cherchant, se caressant, finir graver dans la course du temps afin que rien ne vienne effacer son souvenir. Loan se sentait plus fort que tous les hommes de la terre quand Arlhéeane se tenait proche de lui.

Ice fût invité à venir près de l’orchestre. Loan ne s’étonna pas que l’espion qui avait plus d’une corde à son arc décide de surprendre l’assemblée par quelques chants. Il put sentir l’émotion grandir dans le cœur de Zofia et bien qu’il fusse plus loin, il ne douta pas que ce fusse la même chose dans celui du jeune homme. Lui-même n’avait pas songé à essayer de surprendre sa belle avec une surprise et il s’imaginait mal se mettre à chanter devant toute l’assistance avec le même entrain que mettait Ice dans la voix. S’il l’avait fait, certes, son chant n’aurait pas manqué de passion mais pour le reste… il n’aurait pas obtenu le même succès. S’arrêtant de valser, Loan vînt applaudir avec les autres. Le jeune aveugle ne s’attendait pas à ce que la prochaine surprise fût si grande.

La musique reprit, chacun se remit à danser où à déguster les petits-fours sur la longue table drapée de blanc. Loan allait inviter sa compagne à se restaurer autour du buffet lorsqu’il se figea un instant. Avec toute cette foule, toutes ces odeurs et tous ces bruits, il n’était pas vraiment sûr de ce qu’il ressentait. Pourtant cette chose qui le picotait était plus un sentiment à son cœur de père qu’à ses propres sens. Il ne pouvait simplement pas l’ignorer et faire comme-ci de son envie de voir ses enfants près de lui, quelqu’un aurait exaucé le souhait pour les mener magiquement devant eux… pourtant, son nez qui traitait chaque odeur une par une, les séparait, les analysait, ne pouvait le tromper. Lumia était quelque part… avec Méya, avec… ! Loan attrapa le poignet de sa femme, lui glissant à l’oreille, qu’il fallait qu’il s’éloigne un instant de la petite fête pour accueillir une invitée bien particulière qui avait bien faillit raccourcir sa vie.


_ Je crois que Xia est ici, suis-moi!

Quittant la piste de danse et se frayant un chemin à travers la foule qui dansait, Loan suivit de sa moitié, foula bientôt le sable de la plage pour quitter le cabanon et aller « honorer » la présence de cette invitée particulière. Si Loan était ravi que Lumia soit là, il restait perplexe quant à la présence de son ex petite protégée… et puis qui était ce mystérieux troisième invité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La Crique   Ven 11 Déc - 18:53

La main de Loan, venant prendre son poignet, la tira de l’élan de la fête aussitôt et il n’eut pas besoin de parler pour qu’elle devine que quelque chose se passait. Il y avait longtemps qu’Arlhéeane savait reconnaître les signes de ce qui n’allait pas. Quoi que toutes sortes d’idées l’assaillirent aussitôt quant à une potentielle menace, son esprit n’aurait pas voulut entendre ce que Loan lui glissa à l’oreille. Arlhéeane se figea un instant, stupéfaite, alors que le nom venait frappé à son esprit, comme seule la dure réalité savait le faire. Après sa dernière rencontre avec sa fille adoptive, rien n’avait été résolu. La dernière pensée qu’elle avait eut pour la jeune fille que Xia avait été, était de la souhaiter morte. Se rappeler ensuite avait été pour elle trop difficile. Voilà qu’on lui imposait brusquement de devoir l’affronter, en même tant que ses souvenirs, sans qu’elle n’aille pu se préparer.

Le mariage fut chasser de son esprit et elle constata la présence de Cratère, alors qu’étourdie par cette journée, elle ne l’avait pas sentit approcher. À moins que la dragonne ne l’aille pas voulut. Suivant Loan, sans véritablement faire attention aux gens qu’elle croisait, elle tenta de rejoindre télépathiquement la dragonne blanche, mais se heurta à un mur invisible. Si elle n’avait jamais vraiment eut de mal à percer l’esprit de Cratère, l’énervement ne lui permettait pas une intrusion facile à ce moment. Il y avait longtemps qu’elle n’avait pas eut à le faire et elle n’en fut pas rassurer.

Ils s’éloignaient de la fête, marchant dans le sable, alors que la lumière de la dragonne blanche leur annonçait la présence des invités surprises. Arlhéeane c’était soustraite à la poigne de son époux en marchant, mais la soudaine perte de contact avec celui qu’elle aimait la rendit plus nerveuse. Si son visage n’affichait que le calme et que naturellement son cœur cherchait à se détendre pour avoir une meilleure analyse de la situation, elle détestait se sentiment pesant de solitude qu’elle cherchait pourtant lorsque quelque chose n’allait pas. Au moindre signe d’ennui elle avait peur de le voir disparaître et cherchait à s’éloigner.

Lorsqu’ils s’arrêtèrent pour laisser au cortège le soin de faire les derniers pas, Arlhéeane demeura assez près de Loan pour sentir la chaleur de son corps et éloigner d’elle cette impression de flotter au milieu du néant qui l’avait prise dès qu’elle avait perdu le contact avec sa peau. Bien que leurs esprits ne devaient pas être à cela, Arlhéeane aurait voulut pouvoir demander à Loan de la prendre dans ses bras, comme si leur dernière étreinte remontait trop loin en arrière, alors que cela n’était que quelques instants plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 25
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: Re: La Crique   Ven 11 Déc - 21:39

Méya ne la dérangeait pas vraiment, elle n’arrivait plus à réfléchir vraiment qu’elle ne pensait plus vraiment à ce qui se passait, mais prêtait attention aux mouvements stratégiques. Même si à son habitude, elle se serait débarrassée de tous ses gens qui lui obstruaient la vue, elle restait fixe, les observant tour à tour, sans se retourner pour autant. Elle n’aimait pas être encerclée ainsi et cela ne la rendait que plus irritée. Seulement son regard n’affichait aucune de ses émotions, toutefois ses yeux montraient qu’elle n’était pas ici pour rien.

Elle se contenta d’un simple sourire en coin, comme quoi elle accompagnait Jared et qu’elle se tiendrait tranquille. Ses méfiances étaient plus grandes qu’elle le pensait ; sentir la présence de ces gens tout près la rendait nerveuse à l’idée de devoir montrer sa colère alors que Jared était là…Elle l’avait accompagné pour lui montrer qui était ses parents…mais sa présence en ces lieux résidait plus qu’en de simples salutations. La jeune femme savait qu’elle se ferait repérer d’une façon ou d’une autre par le couple, si ce n’était pas son apparence qui avait pris celle d’une préadolescente pour celle d’une jeune femme au regard toujours froid et distant. Xia se tenait droite et restait la tête haute, malgré la tonne d’émotions qui l’emplissaient. Un pantin aurait été un défoulement de choix en ce moment. Le silence n’était qu’une façon de garder le calme et l’anonymat jusqu'à temps qu’elle les croiserait.

Une question lui vint à l’esprit lorsqu’elle entendit Lumia reprendre la parole. Il y avait plus qu’une raison pour être encerclé, mais sur le coup, elle n’y avait pas réfléchi. Il fallait avouer que son esprit tournait autour de l’arrivée de l’homme mais cet accueil était plutôt normal pour elle. Les fidèles avaient toujours agis ainsi avec n’importe qui entrant ou sortant de la forteresse, mais pourquoi des rebelles en feraient autant? Un événement important devait se préparer ou avoir lieu au moment où ils arrivaient et Loan et Arlhéeanne s’y trouvaient. C’était ce que lui confirmait Lumia en les devançant. Une festivité rebelle? Pourquoi Arlhéeanne se trouvait-elle sur les terres des rebelles? Avait-elle changé de voie pour quitter les fidèles? Peu importe, ce n’était pas le temps pour ce genre de questions. Elle se contenta de fermer les yeux un instant et contenir un soupir. Elle se frustrait à toutes ses interrogations.

La remarque de Méya lui sembla plutôt ironique puisqu’elle ne faisait plus partie de cette famille depuis longtemps. Elle pouffa un rire moqueur, comme quoi elle trouvait qu’elle s’en fichait. Attendre ou non ce n’était pas important. Que de manière pour se mettre à enfin faire quelques pas vers la fête. Sa hanche fut prise d’assaut par la main de Jared qui s’y glissa comme pour montrer qu’elle était sa propriété. Elle n’en était pas outrée, néanmoins elle nécessitait un peu d’espace. Elle accouda sa tête contre son épaule et prit une bouffée d’air. Elle marcha comme ça pendant un bon moment profitant de sa chaleur corporelle naturelle pour se détendre.

Xia ne fut pas aussi surprise que choquée lorsqu’elle apprit que le couple était enfin soudé. Un mal de tête. Elle n’en avait pas besoin. Elle secoua la tête, ferma les yeux un instant, s’arrêtant, alors qu’elle sentait que les yeux étaient sur eux, mais surtout sur elle. Son sixième sens lui fit rouvrir les yeux et tourner la tête vers le sol en recommençant à marcher plus rapidement. La migraine avait un tour pour attaquer sa tête dans des mauvais moments. Elle grogna silencieusement, préférant continuer sans dire un mot. Si Jared ne l’avait pas fait, elle l’aurait fait elle-même. Sa hanche se libéra de la main de son compagnon et ses yeux ressemblaient à deux billes noires. Plaisir? Elle sentait son poing se contracter.


" La surprise, comme tu le dis, sera plus grande que tu ne le crois. "

Mais son regard sur la fête lui donnait que plus envie de se dépêcher pour rencontrer les mariés. Quelle coïncidence. Le fait de tomber sur cette journée la fit plutôt sourire, sur le coup. Elle suivit Méya et Lumia en prenant soin de ne pas quitter Jared du regard. Elle emboîtait le pas rapidement derrière eux, faisant onduler ses cheveux noirs ébène à chaque nouveau mouvement. L’odeur de Loan était très facile à déceler, elle la reconnaissait encore. Ce n’était pas surprenant, gardant sur elle un secret à sa ceinture qui avait marqué son sang. Elle savait qu’il arrivait en sa direction accompagné d’une femme qu’elle connaissait trop bien et dont elle pouvait imaginer le regard au même instant.

Afin au bout de leur marche, elle s’arrêta un moment, demeurant immobile, près de Jared. Son cœur se serra en observant le couple, elle se sentit de trop, comme un enfant qui n’avait jamais eu sa place. Ils se montraient méfiants et aussi distants qu’elle. Elle voyait bien qu’elle n’était pas la bienvenue et elle s’en amusa. Elle commençait à se foutre de ce qui pourrait arriver… La première, elle décida à parler avec Arlhéeanne et Loan, trop de choses les séparaient…


- Eh bien, l’invitation ne s’est pas fait entendre. Pourtant, les gens ont l’air d’avoir du plaisir. Avouons que j’aimerais bien en avoir aussi, cela fait longtemps qu’on n’en a pas eu ensemble, non? lança-t-elle en croisant les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zofia Chase
¤ Admin¤ Milicienne Rebelle
avatar

Nombre de messages : 1316
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Mariée à Ice Chase, espion rebelle /Mère de ... et de Yamina ( adoptée), Soeur de Doryan
Nom du dragon et élément: Symphonie, Vent

MessageSujet: Re: La Crique   Sam 12 Déc - 21:06

Zofia aurait voulu rester toute la soirée dans les bras de son époux. C'en était presque si elle avait oublié qu'une centaine de personnes les regardaient depuis qu'elle était sauté sur le piano pour rejoindre Ice. Zofia allait encore une fois unir ses lèvres à ceux de l'homme de sa vie lorsqu'elle senti quelque chose lui tirer les cheveux avec des cris enthousiastes. Elle se sépara de l'espion avec surprise et regarda le dragon à peine plus gros qu'un chat tourner autour d'elle à la vitesse d'un oiseau de proie.

La musicienne n'arrivait pas à reconnaitre ce petit dragonneau hyperactif. Pourtant, lui, il semblait très bien avoir à qui il avait à faire. Puis, de la même façon qu'il était apparu, Seilaan fila vers une partie de l'installation que les gens avait laissé de côté le temps de la chanson, l'endroit même où les deux couples avaient unis leur destinée. Jetant un regard amusé à Ice, la jeune femme pris sa main dans la sienne pour le forcer à la suivre vers l'endroit où le petit dragon avait disparu. Alors que les invités se dispersaient sur la piste de danse sur les premières notes de la nouvelle chanson de Kyrielle, Zofia s'imaginait mille scénarios sans penser une seule seconde que ce manège pouvait être une mauvaise plaisanterie. En fait, elle s'attendait à n'importe quoi.

Sauf à ça.

Alors que les deux amoureux tournaient le coin de l'installation qui avait servi d'autel pour le double mariage, Zofia aperçu le dragon dans les bras d'une adolescente aux cheveux noir et yeux bruns. Tenant fermement sa main, comme si le fait de la lâcher allait la faire disparaître, un autre adolescent, Hyde. La nouvelle mariée l'avait connu il y avait quelques semaines alors qu'elle était allée au marché. Il lui avait foncé dedans et l'avait aidé à ramasser ses nombreux paquets. Une chose en entraînant une autre, les deux Rebelles avait rapidement compris qu'un lien très fort les unissait : Yamina. Le soulagement de savoir sa petite puce en vie, même après toutes ses années de doute et sans recevoir aucunes nouvelles, avait été rapidement remplacé par l'étonnement que Yamina était une princesse Fidèle. Ses origines avaient été assez troubles, personne n'avait compris comment cette enfant avait atterri dans une grotte à mille lieux de tout village. Mais qu'elle soit une princesse ? Zofia avait encore de la difficulté à le croire. Elle avait aussi appris avec surprise que Hyde était fou amoureux d'elle. Yamina n'était plus une gamine, la jeune femme l'oubliait trop rapidement.

Mais elle avait tellement changé ! La dernière fois qu'elle avait vu sa frimousse de petite fille, elle était aussi blonde qu'elle. Mais ses yeux n'avaient pas changé. Ils avaient encore cette lueur moqueuse et vive qui avait toujours plu à Zofia. Quelques pas les séparaient l'une de l'autre, alors que qu'elles avaient été séparé par un immense gouffre tellement longtemps.

La main toujours dans celle d'Ice, la jeune femme finit par s'approcher de sa fille avec prudence comme si, un peu comme Hyde, elle avait peur qu'elle disparaisse lorsqu'elle la toucherait. Elle resta quelque seconde à l'observer avant de sourire. Elle l'avait tant cherché avant de devoir se rendre à l'évidence: Elle ne la reverrait plus. Mais elle était pourtant là, à la regarder comme jadis. Yamina était revenue. C'était réellement le plus beau jour de sa vie.


- Tu as tellement changé. Tu as vieilli en beauté, mais tes yeux sont resté les mêmes malgré tout.

Zofia s'approcha timidement de l'adolescente et la prit dans ses bras, malgré que Seilaan était encore entre elles.

- Tu m'as tellement manqué Yamina.

_________________


Le moyen d'aimer une personne est de se dire qu'on pourrait la perdre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredesclans.heavenforum.com
Ice Chase
Espion Rebelle
avatar

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 15/07/2008

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément: Viper/Glace

MessageSujet: Re: La Crique   Sam 12 Déc - 22:07

Si la toute première fois que Ice lui avait fait le coup de chanter comme cela sans prévenir, en montant sur un meuble, Zofia s’en était senti gêné, il sembla que cet épisode fusse oublié car la belle ne se fit pas prier cette fois pour venir le rejoindre sur le piano. Gilbert devait encore se dire « Sale petit démon qui corrompt un ange! » mais Ice faisait désormais abstraction de ce petit homme tout rond pour suivre des yeux, son grand amour qui se frayait un chemin à travers la foule, laissant traîner derrière elle, son long linge blanc. Ice l’aida à se hisser, assez pressé de recevoir sa récompense sur les lèvres de sa femme. Il l’embrassa et l’embrassa encore sous les encouragements de la foule, n’ayant plus conscience de pouvoir constituer une gêne à Kyrielle qui souhaitait sans doute continuer sa musique sans avoir deux personnes sur son piano en train de s’embrasser bruyamment.

Ice saisit à nouveau ses lèvres lorsqu’elles lui échappèrent. Ice rouvrit les yeux surpris et constata cette petite boule coloré qui leur tournait autour sans s’arrêter. Ice réclama sa tranquillité en battant l’air d’un revers de main et en lui imposant un « oust » autoritaire mais Zofia finit par le tirer du piano alors que le dragon se décidait à décamper de lui-même. N’ayant pas vraiment le choix, Ice suivit la jeune musicienne qui elle-même s’était lancé à la poursuite du jeune dragon. S’éloignant de la foule sur quelques mètres, ils finirent par tomber sur deux adolescents. Ice reconnut le petit nouveau, qui semblait bien parti pour obtenir le travail qu’il avait eu lorsqu’il était plus jeune et… une inconnue pourtant familière.

Ce fût Zofia qui lui fit se souvenir de cette petite fille qu’on avait confié à Zofia, il y’a de cela des années. Ice était parti à cause de cette petite blonde qui prenait tout son temps à la jeune milicienne et surtout sa place. Ice n’avait pas pu tolérer de se sentir délaissé par la seule personne qui lui donnait de l’importance et s’était effacé pour laisser place à Yamina… voilà, le nom lui était revenu. Depuis son retour, le couple n’avait pas beaucoup reparlé de la jeune fille. Zofia avait fini par la croire morte et voilà qu’elle réapparaissait. L’espion espéra qu’elle n’allait pas une nouvelle fois amener son lot de séparation à leur amour qui venait à peine d’atteindre son apogée. Mais malgré tout, le jeune homme avait mûrit et il avait finit par accepter que ce n’était pas que la faute de la jeune princesse s’il avait dû s‘éloigner. Et puis si Zofia était heureuse, il devait s’efforcer de l’être aussi!

Le jeune espion salua les deux adolescents d’un signe de tête amical. Ne donnant pas de grands élans de joie à Yamina comme le ferait Zofia puisqu’ils n’avaient jamais été très proche, il se contenta de lâcher la main de Zofia pour qu’elle puisse donner à sa fille adoptive, l’accolade d’usage en la circonstance. Mais le jeune homme se serait senti profondément vexé si la jeune fille de retour au bercail faisait capoter son ultime surprise. Celle qu’il réservait à Zofia pour la fin de la fête et qu’il espérait, finirait de rendre cette journée aussi féérique que dans des rêves de petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamina Silverlake

avatar

Nombre de messages : 451
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2006

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: Hyde, son amour jusqu'à la fin des temps
Nom du dragon et élément: Seilaan

MessageSujet: Re: La Crique   Lun 14 Déc - 22:33

-Seilaan !!

Le princesse courut après son petit dragonneau qui filait plus loin. Elle se faufilait tant bien que mal dans la foule quand elle aperçut finalement la chevelure dorée que Seilaan tirait. Plantant ses talons dans le sol, le jeune fille s'arrêta brusquement. Oups là. Il ne fallait pas qu,elle la voit, non ? Ce serait mettre Hyde dans un tel pétrin ! Elle se glissa derrière l'autel en silence. Peu de temps après, son ami vint la rejoindre. Elle lui sourit, un peu nerveusement certes, mais bon. Enfin, Seilaan revint vers elle en volant joyeusement. Il lança un petit "Brrr~ !" Victorieux avant de se caler bien confortablement dans le creux du coude de sa maîtresse. Le jeune fille releva les yeux et aperçut Zofia, face à elle. EWlle lui dit qu'elle avait changé ... alors que ses yeux étaient les mêmes. Ces derniers se remplirent doucement de larmes et, lâchant la main de Hyde, la princesse serra elle aussi Zofia dans ses bras.

- Zofia ... Tu m'as tant manqué !

Elle avait l'impression d'être redevenue la gamine sans soucis qui s'amusait à courir partout avec un bâton, criant qu'elle battait des hordes de Fidèles et qui, après être tombée et s'être fait une écorchure au genou, se faisait réconforter par la plus gentille des mères au monde.
Elle la repoussa gentiment pour l'observer à son tour.

-Tu es si belle, Zozo ! Jamais je n'aurais espérer assister à ton mariage !

Elle aperçut alors Ice, lui aussi très chic et très beau. Cette fois, quelques larmes, de joies, roulèrent sur ses joues. Elle les regarda tout les deux, un immense sourire aux lèvres.

-Ice ... Zofia, tu as le meilleur mari que tu n'aurais pu espèrer !

D'un revers de manche, elle essuya ses yeux. Elle ignorait la ... "Haine", si je puis dire, que Ice lui avait porté. Mais elle, elle l'avait toujours bien aimé. Elle savait que les adultes s'appréciaient fortement. Et jamais elle n'aurait imaginé sa chère mère avec quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corrupt-human.forum-canada.net/
Lumia Maraigh
Reine de la première famille royale
avatar

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Statut:
Famille: Fille d'Arlhéeane et Loan, Soeur de Jared et Lyzée, Soeur par adoption et belle-soeur de Chrystal
Nom du dragon et élément: Laom

MessageSujet: Re: La Crique   Mer 16 Déc - 12:47

La question de son frère la prit au dépourvu, comme si elle ne c’était pas attendu à ce qu’il ignore ce détail, alors qu’elle savait pourtant qu’il ignorait encore tout le reste. Marchant derrière Méya qui les guidaient, elle répondit ce qui lui vint è l’esprit et qui apparaissait surement comme une réponse évasive:

- Notre mère était reine avant de venir ici.

Elle ne mentionna pas qu’aujourd’hui elle se trouvait sur le trône que leur mère avait occupé avant cela. En cet instant cela n’avait pas d’importance et la proximité de ses gens qu’elle ne connaissait pas ne lui donnait pas envie de raconter quoi que ce soit sur sa famille. Si aucun soldat n’avait l’indiscrétion d’avoir l’air d’écouter, ils n’étaient pas sourd pour autant Elle demeura silencieuse le restant du chemin, jusqu’à ce que les soldats les mènent sur la plage, où leurs parents les attendaient déjà. Elle esquissa un pas pour prendre d’abord la parole, mais Chrystal s’interposa. Que connaissait-elle de leur parents exactement, elle ne pouvait que l’ignorer.

Que cette inconnue vienne régler quoi que ce soit avec sa famille aujourd’hui n’était pas dans l’idée de départ. Avec une telle approche, comment la rencontre pouvait-elle bien se faire entre ses parents et son frère. Elle tourna son regard vers Laom pour obtenir d’elle quelques explications, mais la dragonne semblait feindre de l’ignorer, concentrer à autre chose. Elle n’aurait rien pu tirer de la dragonne, mais celle-ci savait surement ce qui en était exactement.


[hj: désolé mais j'y serai encore dans trois ans sinon.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: La Crique   Mer 16 Déc - 15:19

Le plaisir intense de compter sa fille parmi les invités présents contrastait avec la perplexité dans laquelle le plongeait la présence de Xia. Il arrivait encore à vouloir être naïf et espérer qu’elle était venue car elle avait finalement retrouvé l’innocence et la gentillesse de cette petite fille pour laquelle il se serait battu. Toutes ses pensées espéraient que ce fusse la cas mais ces paroles plein de noirceur firent comprendre au jeune chef qu’il en attendait peut-être de trop. Que faisait-elle alors avec sa fille et qui était cet homme qui lui semblait si singulier? Loan s’approcha plus près sans craindre cette main qui s’était déjà abattue une fois sur lui. Peu importe les blessures, il ne la craignait pas, il se tenait prêt à parer son coup. Sa main serait ferme pour la contrer mais elle ne serait pas celle d’un ennemi! Elle serait celle de l’homme qui lui avait consacré presque deux années, celle de l’homme qui l’avait tenu contre lui les jours où elle avait froid, l’homme qui lui avait donné un part de lui au travers de son enseignement.

Une chose qui l’avait déjà perturbé à son arrivée, titilla à nouveau ses sens. Elle avait terriblement grandi! Plus qu’une année, plus que ce qu’elle aurait dû. Il ne pouvait pas estimer son âge sans pouvoir la voir mais sa voix et cette sensation qu’elle faisait presque sa taille parlaient pour elle. La part de ténèbres semblait s’être accrue également et il n’en attendait pas moins de ce salaud (désolé) d’assassin pour chambouler les esprits fragilisés.

Ses propos lui témoignaient qu’elle avait mûrit mais se comportait encore comme une enfant qui ne sait pas ce qu‘elle veut! Il était facile pour elle de tourner la chose comme si c’étaient eux qui l’avait abandonné! Loan ne se fit pas compatissant, il fallait qu’elle comprenne la difficulté qu’Arlhéeane et lui pouvaient ressentir désormais à l’accueillir les bras ouverts.


_ N’échangeons pas les rôles, c’est toi qui nous a tourné le dos le jour où tu as serré la main de Del Lä Niokïrkanof! Tu n’imagines pas le plaisir que j’aurais eu à compter Xia parmi nos invités mais tu n’es pas elle. Pendant ces deux années, j’ai crû t’apprendre à voir alors qu’en fait tu n’es devenue que plus aveugle que je ne le suis!

Loan se détourna d’elle, portant tout son intérêt vers Jared. En face à face, à quelques mètres seulement l’un de l’autre, ils s’imposaient tout deux comme un jeu des sept différences, un jeu de miroir qui ne rendait pas exactement l’image à l’identique mais qui perturbait par ces familiarités. Jared en était maintenant sûr! C’était bien son père! L’envie lui prit de lever sa main vers le bandeau noir pour croiser ce regard qu’il pensait être unique à l'avoir mais trop figé dans cette scène, il n’en fit rien. Le jeune homme ne se sentait pas très à l’aise vis-à-vis des propos déjà échangé. Il ne savait plus qui était coupable, qui était victime, ne comprenait pas ce qui avait pu se passer entre eux mais il était évident qu’ils se connaissaient et que quelque chose où son kidnappeur était visiblement impliqué les avait poussé à être en froid.

Le fils de retour, inclina sa tête en direction d’Arlhéeane. Elle avait un maintien que seule les grandes reines avaient et sa robe blanche était tout simplement magnifique. Lumia avait raison, sa mère dégageait le charisme d’une grande femme mais avait un je ne sais quoi de sévère dans le regard. Si sa mère avait été Reine, alors cela faisait de lui… un prince? Jared arqua un sourcil stupéfait à cette pensée: Prince de quoi? Son retour signifiait-il qu’il aurait des responsabilités et un poste important? L’heure n’était pas à se poser tant de questions, l’heure était aux retrouvailles et il savourait déjà chaque secondes de passées en face à face avec ses parents et sa soeur. Il attendait le moment propice de s’être présenté comme leur fils pour leur faire comprendre que Chrystal ou encore celle qu’ils appelaient Xia, peu importe, était sa petite-amie.

Jared regarda Lumia un brin perdu. Comment devait-il se présenter à eux? Devait-il faire une réponse abrupte et foncer dans le tas ou simplement amener la chose de façon douce sans les choquer, ou peut-être devait-il laisser parler Lumia? La question restait entière.


[post de Lolo/Jaja en 2 en 1 comme les shampoo]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La Crique   Dim 20 Déc - 15:58

Arlhéeane dévisagea le jeune homme qui accompagnait Lumia et celle qui devait être Xia, bien que ça présence ne fasse pas de sens pour elle. Elle n’avait pas besoin de tourner son regard vers Loan pour essayer de comparer les similarités de leurs visages, elle connaissait par cœur les traits de Loan et ne pouvait qu’en reconnaître la familiarité dans ceux de celui qui venait d’arriver devant eux. Elle laissa répondre Loan aux paroles de Xia, n’arrivant pas à fixer son esprit sur les paroles qu’elle pouvait leur adresser. En d’autres temps, surement la colère et la culpabilité qui guidaient ses souvenirs par rapport à Xia aurait prit le dessus.
Elle avança d’un pas, toisant du regard l’individu en question, comme pour chercher s’il ne s’agissait que d’une méprise ou d’une cruelle illusion, pourtant ton ne pouvait pas s’y tromper et la présence de Lumia et de Xia apportait une logique à cela. Si Cratère refusait de le lui confirmer mentalement, sans qu’Arlhéeane ne comprenne exactement pourquoi elle refusait le contact, les chances qu’elle ne se trompe ne lui semblait pas bien grande.

Le jeune homme tourna la tête vers Lumia, pour lui demander silencieusement de briser le silence. Mais Arlhéeane n’Avait pas besoin qu’on lui confirme son identité. Elle avait tant souhaité qu’il soit là qu’il ne semblait pas pouvoir en être autrement. Elle abandonna sa réserve, oubliant que son enfant pouvait être dangereux après avoir été élevé par Kirkanof. Ce que l’assassin lui avait dit sur les chantiers étaient loin dans son esprit à cet instant. Elle passa un instant son regard de Jared à Lumia avant de retourner son regard vers son fils et demanda avec une fragile assurance:


-Jared?

Elle gardait un aplomb, comme dernière carapace aux souffrances du passé. Si ses pensées allait à une vitesse foudroyante, se rappelant le dernier instant où elle l’avait vu, avant qu’il ne disparaisse de sa vie, elle fit les derniers pas qui la séparait de lui lentement, comme un animal à la fois curieux et inquiet. Elle s’arrêta à sa hauteur, tentée de vérifier qu’il était bien réel, devant elle. Sa réserve l’abandonna brusquement et ses mains vinrent brusquement saisir son fils dans une étreinte à la force surprenante, si l’on considérait que la force d’une mère pouvait avoir quoi que ce soit de surprenant. Heureusement, son fils avait-il une constitution qui pouvait supporter qu’elle le serre trop fort, sans quoi elle eut put l’étouffer sans s’en rendre compte (franchement ! Arlhée!) Si aucune larme ne vint remplirent ses yeux, parce qu’Arlhéeane avait été habituée à trop de chose pour pleurer à chaque instant de sa vie, de bonheur ou de tristesse, il n’en demeurait pas moins que son cœur battait à tout rompre.

Elle relâcha son étreinte murmurant une innocente constatation qui agitait son esprit et comblait la partie de son cœur qui était celui d’une mère et qu’elle avait crut mort peu de temps avant.


-tu es revenu.

Plus loin que cela, cependant, un fond de colère l’agitait. Non pas dirigé vers son fils, mais vers celui qui le lui avait enlevé. Elle refusait de voir cette rage qui l’accablait et qui lui faisait perdre pus que n’importe quoi son sang-froid. Elle retrouvait son enfant et ne pouvait gâcher cet instant avec la noirceur de sa haine. Il viendrait cependant un moment où elle devrait affronter cette partie de l’histoire, savoir s’il lui avait fait du mal. Vivre au fond d’une grotte et ne plus être en première ligne pour mettre un autre coup de hache dans la figure de Kirkanof ne réglait pas la haine qu’elle avait pour lui et la rancune qui l’habitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Kyrielle Del Parko
Musicienne
avatar

Nombre de messages : 553
Age : 26
Date d'inscription : 11/06/2006

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La Crique   Lun 21 Déc - 1:25

Alors que les amoureux se retrouvaient, Kyrielle sous le signal des autres musiciens entama une nouvelle symphonie donnant une suite à la soirée. Sous ses doigts, les notes s’enchainaient s’empilant parfois l’une sur l’autres. L’aveugle se désintéressait des conversations qui fusaient de toute part et ne laisser passé dans ses oreilles que le son des instruments qui chantaient leurs airs joyeux. Malgré sa position assez rigide, elle sentait l’une de ses bretelles glissées doucement sur son épaule au rythme des déplacements de ses mains. Elle en frissonna déjà que certaines de ses mèches plus courtes de ses cheveux venaient lui chatouiller les épaules par moment. Le rythme de la chanson s’accéléra soudainement. Suivant le nouveau rythme, Kyrielle se penchait un peu plus au dessus de son clavier pour mieux enfoncer les longues notes blanches et les plus courtes noires. Allant des plus graves au plus claires, elle chantonnait pour elle-même les airs qu’elle connaissait par cœur se balançant sur son banc. Elle profita d’un moment ou son piano devait rester muet pour remonter la bretelle de sa robe noire. Elle balança la tête pour replacer ses longs cheveux blonds derrière ses épaules replaçant rapidement ses doigts pour reprendre l’aire. Dans un murmure, l’enfant joignait sa voix à celles de la musique par instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 25
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: Re: La Crique   Lun 18 Jan - 8:48

Chrystal pencha la tête sur le côté, ayant remarqué la démarche de Lumia. Elle n’aimait pas cette fille, c’était comme voir son reflet à ses côtés, alors la bloquer ainsi ne lui apporta que satisfaction et un sourire moqueur. Elle avait l’impression de défier son passé et le présent d’Arlhéeanne, ça lui faisait une drôle de sensation de plaisir. La jeune fille ne la connaissait pas, alors qu’elle savait qu’elle était la fille de Loan. Elle ne s’était pas plus attardée sur son profil, ayant suffisamment de preuve dans ses discours, néanmoins, elle le ferait tôt ou tard. Ce léger détail l’avait largement irritée, tandis qu’elle avait révéler une facette de sa personnalité troublée à son compagnon. Que cette journée ne soit prévue ou non, elle règlerait son compte avec ses parents pour démêler cette affaire et enfin en finir avec cette énigme qui lui rongeait l’esprit depuis des années. Elle n’hésiterait pas à dire ce qu’elle pensait, seulement la froideur, qu’elle revêtait tel un masque, semblait se fendre à mesure qu’elle voyait la vérité en face.

Elle ne l’avait pas vu de si près depuis longtemps, en chair et en os, qu’elle le laissa s’approcher. Toutefois, ce n’était pas sans le dévisager et sans grognement de désapprobation. Son poing se resserrait pour contenir sa tension mais elle ne le frapperait pas. Ce n’était pas une question d’envie, seulement elle se sentait observer et la présence des rebelles l’harassait au plus au point qu’elle n’était pas totalement concentrée sur sa cible. La seule réponse à sa réplique sarcastique lui donna le sourire. Cet homme était si naïf. Croyait-il réellement qu’elle était venue pour lui faire plaisir?


- Del lä Niokïrkanoff n’était qu’un prétexte pour quitter ce monde qui m’entourait. J’en avais assez qu’on me raconte des mensonges. Xia, cette pauvre fillette qui n’avait pas d’assurance et rêvait d’un monde meilleur… Même cette enfant n’aurait pas aimé être ici, je vous assure. Comme quoi, vous n’avez plus cette fille devant vos yeux.


Elle n’aurait pas soutenu son expression faciale plus longtemps, malgré le défi, elle n’avait que de la haine depuis la transformation de Lumia. Comme une lionne enragée, elle l’avait brusquement attaqué de sa lance et si elle avait pu, elle lui aurait surement tranché la gorge, emportée par l’émotion. Aujourd’hui, elle se contrôlait comme elle le pouvait, en défiant sa propre personne à la place de l’ennemi. Elle se sentait dans un étau, mais le combattait férocement pour ne pas qu’il se referme sur elle. Chrystal se retourna vers Jared, en constatant que Loan lui accordait l’attention qu’il lui devait. Ils étaient venus pour lui, alors les présentations seraient de mise. Elle devait se présenter en tant que sa copine, Chrystal. Ce serait une surprise de plus pour eux! Elle ne se posait même pas de question sur leur physique, quant à Jared, il semblait certain qu’il était son père. Leur ressemblance père/fils ne pouvait tromper l’esprit de quiconque.

Si Arlhéeanne était réellement sa mère, Chrystal ne voulait pas le croire. Elle se voilait la face, par son passé, mais avait-elle tord? Elle ne prenait pas Loan pour son géniteur et malgré tout, cette situation lui pinça le cœur. Cette famille avait été la sienne, elle y était toujours liée, d’une façon ou d’une autre. Voir Jared si similaire à son père lui montrait que quelque chose ne tournait pas rond avec elle. Pourquoi avait-elle les yeux bleus et les cheveux noirs? Qui était sa famille si Loan n’était pas son père? Pourquoi se posait-elle ses questions seulement aujourd’hui, à cet âge? Elle se sentit confuse et perdue pendant un moment, ayant toujours plus de questions en mémoire. Chrystal fut ramené à la réalité, s’arrêtant de réfléchir, lorsqu’Arlhéeanne enlaça Jared. Son regard se releva avec de la honte dans ses yeux, la faisant détourner la tête vers la crique. Elle avait volé la vie de Jared, sans lui laisser une chance de pouvoir vivre auprès des siens. Mais était-ce le destin qui lui avait permit de choisir cette voie, et d’enlever ce bébé innocent à ces parents ignobles? Elle avait trouvé quelqu’un avec qui elle se sentait si bien…mais pourtant, un conflit, un lien les éloignait maintenant. Chrystal osa regarder à nouveau le trio, elle ne se tairerait pas bien longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lumia Maraigh
Reine de la première famille royale
avatar

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Statut:
Famille: Fille d'Arlhéeane et Loan, Soeur de Jared et Lyzée, Soeur par adoption et belle-soeur de Chrystal
Nom du dragon et élément: Laom

MessageSujet: Re: La Crique   Lun 18 Jan - 19:38

Lumia avait gardé une certaine distance, laissant sa mère enlacer son frère, laissant son père répliquer à sa belle-sœur? À sa demie sœur? La situation pouvait se rapporter à un soap américain en fin de saison, si cela avait encore existé. Il se passait trop de chose et elle ignorait où elle aurait dut se mettre à cet instant là. La colère de Xia venait mettre une ombre sur ce qui aurait dut être une réjouissance et Lumia n’arrivait à saisir ce sentiment qui l’habitait et la raison qu’elle en avait. L’égoïsme, plus que la colère, était une chose qu’elle saisissait encore mal.
Même si Lumia avait craint un instant sa rencontre avec ses parents, ne sachant trop si elle dérangerait où non leur mariage, aillant répondu à leur invitation pour signifier qu’il valait mieux (pour des questions de sécurités) qu’elle ne vienne pas. Le bonheur de sa mère, même si elle la connaissait peu, du moins pour une mère, lui faisait cependant plaisir et elle aurait été bien en peine, comme la dénommée Xia de se mettre à accuser à tord et à travers des gens qui ne demandaient qu’un peu de bonheur. Elle n’était pas sans savoir que ses parents avaient passer par des moments difficiles avant d’en arriver là.

Méya n’avait pas décroché sont attention de la scène. Les retrouvailles ne la touchaient pas réellement et elle accordait encore plus d’attention à la gamine qui semblait s’être donné le mandat de troubler la fête en jouant les rabajoies, comme ces gens dans les bars qui ne savaient pas boire et qui s’amusaient à provoquer les gens comme si cela allait briser leur ennui du moment. Féniz interrompit sa réflexion en se mouchant bruyamment dans la chemise d’un soldat qui pesta bruyamment. Heureusement, aillant gardé une certaine distance, le geste ne dérangerait pas les comédiens. Méya lui envoya un regard meurtrier destiné à le calmer, mais Féniz la regarda, surprit, innocent et offensé:


-Quoi!? Ça me touche les retrouvailles! Déjà un mariage et là…

Les yeux de Féniz se remplirent de larme (de crocodile) tellement l’émotion était forte. Méya l’ignora, parce que c’était la seule manière d’avoir une chance d’arrêter les singeries de son dragon. À une époque, c’est lui qui aurait dut porter le chapeau de bouffon sur le sommet de son crâne. Féniz continua de renifler à côté d’elle pendant que le milicien rebelle obtenait le droit d’aller se changer après avoir été la victime de la morve du dragon, sous les rires de ses comparses. Ils devaient être vigilants, mais l’ambiance était à la fête et à la réjouissance. (et Féniz n’était sérieux que lorsque son maitre était en danger).
Méya n’avait pas le souhait de s’interposer dans les retrouvailles, mais elle regrettait d’avoir laisser passer Xia si facilement et il s’en fallait de peut pour qu’elle intervienne. À ses yeux il valait mieux prévenir que guérir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: La Crique   Lun 18 Jan - 20:38

Loan n’était pas en colère mais il avait une pointe de déception qui ne l’avait plus quitté à chaque fois qu’il était question de Xia ou de Chrystal, peu importe son nom. Il avait vraiment eu la sottise de croire qu’elle aurait été suffisamment forte pour déjouer tous les pièges de la haine et du mépris. Il faut croire qu’elle déambulait encore dans ce labyrinthe sans en trouver la sortie. Loan s’était mis à genoux pour elle, il lui avait donner de l’amour en guise de boussole, elle l’avait écrasé et jeté. Il s’en souviendrait à jamais et à chaque fois qu’il y resongeait, la cicatrice dans son dos le chauffait, lui envoyant un message silencieux de ne plus jamais se laisser berner par ses mensonges à elle car elle pouvait leur faire porter le poids de la culpabilité si ça lui faisait plaisir mais ce n’est pas lui qui avait fait semblant de l’aimer pour mieux pouvoir l’abattre. D’un air sérieux, il refit un pas en sa direction:

_ Que tu ais décidé de partir de toi-même ou parce que Niokirkanof t’as convaincu de le faire, ne change rien au fait que c’est TOI qui nous a lâchement abandonné… Je n’ai jamais eu le sentiment de te mentir… Je ne sais pas encore aujourd’hui ce que tu me reproches! Oui, j’aime Arlhéeane et à toi, je ne l’ai jamais caché. Mais nous avons eu des moments difficiles et confus et les deux camps auxquels nous appartenions à l’époque ne nous permettaient pas d’y voir clair… et tu te berces d’illusions ma pauvre, si tu crois pouvoir vivre dans un monde sans mensonge. Tu seras la première à te mentir!

Loan aurait pu continuer et il savait qu’il continuerait inutilement. C’était fini, ils avaient été jugés et reconnu coupable par elle. Sa volonté n’aurait sans doute rien pu y changer mais le nom de son fils dont il s’était éloigné pour reprendre le dialogue avec son ex-disciple, martela son cœur comme jamais. Il se sentit pâlir puis reprendre soudainement un afflux sanguin. Il se tourna à nouveau vers lui. S’imprégnant de son odeur pour ne plus jamais passer à côté de lui sans le reconnaître. Il y’avait tellement d’émotion autour d’eux que l’aveugle pouvait presque entendre les battements des cœurs présents. Arlhéeane finissait à peine de l’enlacer que sa main vînt saisir son épaule qu’il serra avec la même brutalité que sa mère avait fait preuve guidé par l’émotion. Il était si reconnaissant à Lumia de lui avoir ramené leur fils. Il attrapa la main de sa fille et se saisit de celle de son fils pour les tenir entre les siennes. Ce sentiment d’être à nouveau une famille était miraculeux.

********************************************

Jared n’aurait jamais supporté d’avoir autant de contact avec des étrangers. Son corps était comme une propriété qu’il ne fallait jamais touché sans son accord sinon il devenait violent mais ce contact, il l’avait si ardemment désiré, il avait si ardemment désiré que cela se passe ainsi qu’il ne la repousse pas. Il demeura tout de même surpris par ce geste d’amour qui n’avait rien de charnelle et ne su pas vraiment comment y réagir. Une main maladroite vînt finalement se posé dans son dos. Ce fût son père qui porta l’attaque suivante, lui écrasant le bras dans sa main. Jared s’était contenté de venir la couvrir de sa paume, lui affirmant qu’il était bien là.


En réponse à sa mère, Jared lui murmura:

_ Je ne suis jamais parti.

Cela était en parti vrai. Même s’il avait tout ignoré de ses origines, il n’en démordait pas qu’au travers de sa jumelle, il avait senti que quelque chose d’important lui manquait et ce quelque chose, était désormais de nouveau à lui. La seule ombre au tableau était ce froid qui ne voulait pas s’estomper et qui lui donnait des hésitations à entrer dans une nouvelle qui pourrait fâcher.

_ Chrystal est ma petite-amie!

Finalement les mots lui avait échappé, n’ayant pas le courage de le leur cacher et ce qui devait être mis au point le serait aujourd’hui. IL aimait Xia, il espérait qu’elle l’aimait en retour et si ses parents avaient rencontrés des obstacles avant de s’aimer au grand jour, Jared n’hésiterait pas à faire de même et à les franchir avec la même hardiesse!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La Crique   Lun 18 Jan - 21:47

Le contact avec son fils, même s’il se trouvait maladroit, soulagea Arlhéeane d’un poids indescriptiblement lourd qui avait pesé sur ses épaules trop longtemps. Il y avait des choses que le grand Kirkanof ne pouvait pas détruire, comme il avait prétendu l’avoir fait. Sa famille était réunie, à ses yeux, presque.

Les paroles de Jared tombèrent et surprirent momentanément Arlhéeane. Les paroles échangées entre Xia et Loan ne lui avait pas échappé, même si le bonheur de retrouver son fils avait dut passer avant sa colère, chose qui était peu habituel chez elle. Elle ignora un moment comment réagir à cette nouvelle, à cause de cette animosité qui régnait. Elle avait dut mal à pardonner ce coup de poignard, supportant mal que l’on s’attaque à quelqu’un qu’elle aimait, même si la main et peut-être plus encore dans ce cas là appartenait à quelqu’un qu’elle aimait aussi. La petite fille qu’elle avait été avait fait des erreurs qu’elle-même avait aussi fait et la dureté qu’elle avait pour elle-même, elle l’avait toujours imposer à l’enfant qu’elle avait adopté, à une époque où elle ne pensait pas que son ventre pourrait porter le fruit d’un amour pour un homme. Pouvait-elle se réjouir que son fils se trouve entre les bras de celle qui se faisait appeler Chrystal? Cela dépendrait de la voie que Xia ou Chrystal choisirait dans l’avenir.

Elle se détacha un peu de son mari et de ses enfants, se tournant vers Xia, son regard c’était de nouveau durcit, instinctivement, parce qu’elle n’arrivait pas à faire autrement que de la voir avec une certaine sévérité depuis toujours. L’orpheline lui avait trop ressemblée dès le début, d’une certaine manière. Chrystal avait beau prétendre que Xia avait disparue, son masque cachait mal la fillette perdue en elle. Arlhéeane ne savait pas quel part elle devait se reprocher et quel part n’avait pas été de son ressort.

- J’ai considérée Xia comme ma fille. Si elle trouvait le bonheur avec toi Jared. Et si tu trouvais le bonheur avec elle je ne pourrai que m’en réjouir.

Elle n’arrivait pas à lui donner le nom qu’elle voulait porter qui était une carapace inutile derrière laquelle l’enfant se cachait. Ses paroles trahissaient sa crainte que leurs relations les fassent souffrir. Elle ne souhaitait à personne une union difficile et avait conscience que 10 ans plus tôt elle aurait rit d’elle-même si elle avait songé un instant que d’écouter son cœur pouvait vous rendre plus fort au lieu de vous affaiblir. Son regard se dirigea un instant sur la dragonne blanche, se froncèrent légèrement, puis revinrent sur Xia.


- C’est à toi de choisir ce que tu veux Xia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: La Crique   Dim 31 Jan - 12:33

Ice:

Après le mariage, Ice a mené sa belle jusqu'à leur maison et lui a fait la surprise d'une chambre pour bébé toute aménagée. Ceci entraînant cela, Ice et Zo ont fait de quoi pour pas que la chambre d'enfant n'ait été faite pour rien.

Daleg:

Attendant patiemment que la jeune princesse soit loin du groupe de rebelles, le Co-capitaine intervînt SANS VIOLENCE pour la ramener au château. Lui laissant le temps d'un douloureux au revoir avec son ami, il la fit monter sur son dragon et l'emmena.

Loan:

A la fin du mariage, Loan fit détruire la galerie interne de la montagne menant jusqu'à leur repère afin d'éviter tout risque. LA CRIQUE N'EST DONC PLUS ACCESSIBLE PAR LA GROTTE et inversement.
A noter, la naissance de la jolie Lyzée qui a aujourd'hui quelques semaines et qui fait la fierté de son papa.

Jared

Après le départ de Xia, Jared mit plusieurs mois avant de se remettre vraiment de la rupture. Depuis peu, il commence à camoufler sa blessure en jouant les tombeurs et les caïds dans la grotte. Il a créé quelques soucis mineurs dans le camp, en n'en faisant un peu qu'à sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Crique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Crique
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Accroc sur la crique... [PV Hana Kaori]
» C'est du fond de la crique que renaît l'espoir
» Crique de ragnall : Bourgard
» Crique de Ragnall (tickets)
» [RP] La Crique du mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Clan des rebelles :: Aux alentours de la grotte-
Sauter vers: