La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Masques et mascarades

Aller en bas 
AuteurMessage
Nathalia Gaviria
Chef Incontestée des Fidèles
avatar

Nombre de messages : 1174
Age : 26
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Statut: Veuf(ve)
Famille: Épouse de feu Lui, Mère de feu Éméra (feu Akena), Grand-mère de Méya et Daleg
Nom du dragon et élément: Drock / Je l'ignore. Je prête pas attention à ce genre de détail

MessageSujet: Masques et mascarades   Mer 23 Déc - 2:32



Améthis Forester connaissait de ces bals que ce qu’on lui avait enseigné. Depuis sa tout jeune enfance, on la préparait à ce genre de célébration. Enfin, peu de temps après son dix-septième anniversaire, elle avait reçu la belle invitation. C’était dans ce genre de célébration que les jeunes femmes trouvaient mari. Bien sûr, vu le thème du bal de se soir, il lui était quasiment impossible de trouver époux. En tout les cas, selon sa mère, c’était l’endroit rêvé pour apprendre. Si elle devait connaître des bévues, personne ne saurait lui rappeler. Dans la calèche, le silence régnait tout comme à l’extérieur. Son regard découvrait le paysage qui menait au château. Assis sur la banquette qui lui faisait face, son père et sa mère avaient tout deux les yeux fermés. Elle se demandait bien à quoi leurs pensées pouvaient être occupées. Nul doute qu’ils la concernaient. Sa mère avait déjà décoré son dur visage du scintillant masque offert par son père. Un véritable joyau qui s’accordait avec la robe de la patronne. Améthis se désintéressa bien vite de sa mère lorsque leur transport emprunta un chemin de pierre éclairé par de haut flambeau. La nuit était tombée durant leur voyage et la lune était toujours cachée par les nuages. Par chance, il avait cessé de pleuvoir durant la matinée. De par la fenêtre, elle pouvait voir l’entré du château. Les deux immenses portes étaient ouvertes dans leur totalité. Leur calèche s’arrêta pile poil devant le tapis rouge qui faisait office de guide. Lorsqu’on ouvrit la porte de l’embarcation, la jeune fille fut la première à en sortir. Dès que ses pieds se furent posé au sol, elle entendit le soupire désespérer de sa mère qui la suivait. Cela lui suffit pour lui rappeler que son masque n’était à sa place. Aussitôt, elle mit en place sur son tendre visage de nouvelle femme. Suivant de prête des ses parents, elle s’aventura sur le tapis qui l’amènerait au cœur du château. Le tissu rouge leur faisait parcourir les couloirs richement décorés. On avait mis le paquet pour impressionner ceux qui viendraient profiter de la soirée. Bientôt, ils purent voir les grandes portes de bois qui s’ouvrait sur la plus prestigieuse salle du château : La salle du trône.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kourykania.skyblog.com
Ice Chase
Espion Rebelle
avatar

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 15/07/2008

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément: Viper/Glace

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Mer 23 Déc - 16:35

Lord Sheldar était de retour au pays. Avec le bal qui se préparait, il n’avait pas paresser une seule journée à sa boutique de produits de luxe. Lady Sheldar n’était pas là, leur couple battait de l’aile, ce n’était pas un secret et elle avait préféré rester dans sa famille à quelques milliers de kilomètres du château… Du moins, c’est ce que tous étaient obligé de croire. Cependant l’odieux mari ne s’en formalisait pas… tant que l’argent coulait à flot dans le couple, rien ne viendrait briser l’union. Rien n’avait changé, il l’aimait toujours autant pour sa valeur marchande. Chez les Sheldar, l’amour était un bien commercial comme tous le reste. Malgré cela, les femmes de grande famille ne crachaient pas à se montrer à son bras, il faut dire que la petite boutique installée depuis quelques mois avait vu sa renommée monter en flèche et dans un même temps, la popularité du marchand. Ajouté à cela, le sieur Sheldar n’était pas un être repoussant.

C’est au bras de la Comtesse de Montgomerry qu’Ice s’afficha à la sortie de la calèche. La femme avait insistée pour se produire au bras de celui qui avait confectionné cette pièce unique qu’elle portait ce soir. Un mélange audacieux et harmonieux d’étoffes des quatre coins du royaume. Des bijoux assorties directement incrustés dans les coutures et une parure de bijoux de plusieurs grammes d’or que son orgueil aidait à porter. Son seul regret fusse que ce bal se fit masqué, elle aurait aimé être reconnu mais qu’à ne cela tienne, elle avait prévu d’abaisser son loup à quelques reprises afin de montrer qui elle était.

Ice fît quelques pas sur le tapis rouge avant de se tourner dans un mouvement de gentilhomme et d’offrir une main bienséante à la noble dame. Son costume à la mesure de sa renommée vînt suivre le mouvement de son corps avec un froissement de tissu presque mélodieux. Vêtu aux couleurs des fidèles, il portait un élégant costume à queue de pie rouge bordeaux ainsi qu’un veston écru. Son masque était intégrale moulé à son visage. Composé d’or et de plumes teintes, orné d’une perle de nacre scintillante et tout le reste de son visage couvert de cette même nacre blanche, qui lui donnait une peau de porcelaine lisse et sans défaut.

Aux grilles, c’était la cacophonie. Le peuple avait eu vent de cette fête et il y’avait une chance pour que quelques généreux nobles laissent tomber de leurs carrosses dorés quelques pièces d’or. Il leur avait fallut un temps indéterminable pour passer cette marée humaine et franchir la grande grille principale. Ice jeta un regard blasé en la direction de la populace qui s’agitaient en essayant d’obtenir la charité.


_ Ces manants m’indisposent… venez ma Chère avant que cette soirée ne soit entièrement gâchée.

Une main posée sur celle d’Ice, et l’autre venant saisir un pan de sa robe pour faciliter son pas, tous deux suivirent le tapis rouge pour se rendre dans la salle de bals.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méya Vane
Bras droit Rebelle
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 25/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Mer 23 Déc - 17:58

Le carrosse de Méya s’arrêta enfin, et un coup sur la boite de la voiture lui indiqua qu’ils étaient arrivés à destination. Elle n’avait pas besoin de vérifier que son masque était en place, comme presque tous les jeunes gens qui descendraient de leur carrosse ce soir là. Le sien était là, comme toujours, posé sur son visage pour en cacher les marques, plus que parce qu’il était de mise pour le bal. Elle avait finement choisi ce masque couleur de charbon, resté au font d’un coffre de nombreuses années et qui lui rappelait de lointains souvenirs. Le rouge étant à l’honneur, chez les fidèles, Méya avait pour une rare fois quittée les couleurs froides, qu’elle appréciait et qui l’attachait aux rebelles. Sa robe d’un rouge vif au reflet orangé rappelait la couleur des flammes dansantes, lorsque la lumière venait s’y refléter et les pierres de sang qui l’ornait faisaient que cette robe valait surement plus que le carrosse qui l’avait emmené jusqu’ici. Comme tout ce qu’elle portait ce soir là, la robe appartenait au passé et qu’importe la valeur monétaire qu’elle pouvait avoir, Méya ne pleurerait pas de la voir bruler pour la cause.
Elle avait abandonné ses manières clownesques pour ne pas attirer l’attention sur elle et après un dernier respire pour chasser le trac, elle se leva et la porte du carrosse lui fut ouverte. Elle prit la main qui lui était tendue pour l’aider et descendit de la voiture pour poser pied sur le tapis menant au château. Elle ne leva pas un seul coup d’œil impressionné à cette forteresse glaciale qu’elle haïssait. Elle devait s’en tenir à un rôle qu’elle détestait particulièrement. Avoir l’air noble n’était pas dans ses personnages préférés, surtout quand on ne pouvait pas l’exagérer ne serait-ce qu’un peu pour s’amuser sans se mettre dans l’embarras. Au moins le vin fidèle valait-il le déplacement! Ce n’était pas les vignobles de font de grottes qui pouvaient fournir quoi que ce soi de buvable.
Elle souleva les tissus de sa robe pour marcher d’un pas assuré sur la ligne rouge qui la mènerait à l’intérieur, seule. Elle n’avait pas besoin d’un bras pour l’accompagner et c’était surement mieux ainsi, si c’était pour se retrouver avec…
Elle interrompit sa pensée en passant la porte. Ses lieux lui ramenaient toujours toutes ces choses inutiles qu’elle gardait dans son esprit. Il aurait été plus facile si elle avait pu les bruler comme de vulgaire morceaux de papiers ou quelques pièces de tissus. Elle faillit perdre pied, se les prenant dans le bas de sa jupe qu’elle avait relâché. Elle se redressa aussi vivement que dignement, provocant les fous rires de quelques dames qui l’avaient aperçues. Son masque pouvait caché le rouge qui lui montait au joue, mais pas le léger malaise qui transparut quelques instants avant qu’elle ne se ressaisissent alors qu’un homme lui demandait si elle n’avait rien.
C’était véritablement un cas désespérée : Méya ne pouvait pas rester sérieuse sur ce coup là. Heureusement Féniz ne serait pas là pour l’encourager dans ses bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Devonfeld
Prince fidèle/Disciple de Nio
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 13/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Mer 23 Déc - 22:56

Était-ce une erreur monumentale qu’il commettait en se rendant au château alors que son père le lui avait expressément interdit? Dans un élan catégorique, il lui avait lancé qu’il n’était pas assez mûre pour se rendre à la fête, qu’il était trop sûr de lui et que c’était trop tôt pour qu’il participe à une mission rebelle. Jared s’était braqué, avait élevé la voix, regrettait quelques qualificatifs qu’il lui avait lancé mais ne s’était pas soumis à la décision de son paternel. Avec plus de recul, peut-être aurait-il comprit qu’il n’avait pas vraiment tort et que ce n’était pas le père qui parlait mais le chef, et si on peut refuser les ordres du père, on ne peut désobéir à celui qui dirige… A trop avoir cru que Loan le prenait pour un enfant, il se mettrait en porte-à-faux et ça, Jared le comprendrait peut-être trop tard.

Pour le moment, il était persuadé d’avoir choisi la bonne solution, il s’était glissé dans un groupe, avait baratiné une histoire plausible pour qu’on le laisse venir et maintenant il déambulait dans un carrosse comme s’il avait toujours été de ce monde là. Il avait farfouillé dans les coffres de la grotte pour se trouver un costume. Il faisait figure de ces nobles un peu libertin qui porte de beaux vêtements avec une certaine esthétique peu commune. Un homme extravagant qui attire les femmes et qui fleure bon l’homme confiant et viril. Il s’amusait déjà beaucoup alors que dans la calèche, tous arboraient un air neutre et sans grande émotion, un soupçon d’inquiétude brillait dans leurs yeux. Jared n’avait pas encore apprit ce que l’inquiétude signifiait. Il s’était toujours soucié de sa propre personne et dans un même élan de Chrystal pour qui son corps brûlait encore de désir même depuis son abrupte départ. Venir ici était un bon moyen d’essayer de la retrouver. Savoir alors que l’altruisme existait n’était pas encore un savoir qu’il avait acquis.

Le carrosse s’arrêta. Jared fit le premier à en descendre. Ses cheveux noués à l’arrière de son crâne comme une ultime provocation voletèrent un peu sous le vent qui s’engouffrait dans le porche. Son masque ne cachait pas son regard blanc qu’il prônait toujours avec fierté et cela avant-même que la rencontre avec ses parents eut lieu. Il replaça sa veste sur ses épaules sans plus chercher à l’attacher et la laissait libre de glisser de son épaule ou de faire des faux-plis.

Jared s’aventura dans la foule, faisant déjà quelques baises-mains aux femmes non-accompagnées, leur volant quelques rires que leurs joues empourprées rendaient tout à fait charmants. Il les complimenta avec quelques proses inspirés des livres qu’il avait emprunté à sa mère (et qu’il avait d’ailleurs oublier de lui rendre). C’est finalement avec une femme à chaque bras, et quelques autres qui gloussèrent derrière, que le jeune homme fit son entrée remarquée dans la salle de bals.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Kaoz
Assassin
avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 01/02/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément: Dard, Illusion

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Jeu 24 Déc - 0:10

Alice avait entendue parler quelques temps plus tôt de se bal qui aurait bientôt lieu au château. Quoi de mieux pour gagner la grande forteresse que de se joindre à la foule de gens masqués. Elle n’eut pas à courir les boutiques pour se chercher une robe et la réservation de carrosse ne fut pas longue. Elle fouilla dans son bagage et dénicha une robe… jaune. L’éclat de la robe était à peu près insoutenable et beaucoup trop décolletée pour elle. Elle osa se demander un moment qui avait osé mettre ça dans ses bagages, mais la question ne se posait pas longtemps. Une chemise noire enfilée sous la robe et quelques bijoux enlevèrent ce qu’il y avait de déplacer à cette robe trop voyante et lui donnait un aspect plus classique. Elle se prit au jeu enfantin de bricolage, à se confectionner un masque au détriment de quelques autres bijoux qu’elle n’aurait jamais portés autrement. Elle admira un instant le travail et sa capacité à se faire artiste. Nul besoin de dépenser encore! L’illusion était parfaite.

Le soir du bal, Le carrosse noir s’arrêta à l’entrée après avoir parcourue les rues qui l’en séparait de l’auberge. Elle avait su donner à ce vieux carrosse une belle allure de quelques coups d’illusions. S’il arborait une noble couverture mystérieuse, le vieux véhicule ne valait rien et elle n’avait pas eut à débourser grande chose pour l’avoir. Alice en sortie d’un bas léger avant même que l’homme chargé d’accueillir les voitures n’aillent le temps de se charger de lui ouvrir la porte et lui offre son bras pour descendre. Elle leva les yeux vers le sommet du château, ne c’étant pas trouvé si près de la bâtisse depuis une éternité. Le carrosse s’éloigna derrière elle alors qu’elle faisait quelques pas sur le tapis rouge et disparut dans le noir de la nuit. Elle avait beau avoir amoindri l’apparence de sa robe, Alice ne pouvait pas réellement passé inaperçue malgré tout. Le mélange peu conventionnelle du noir et du jaune (elle à l’air d’une guêpe!) et l’audace de la coupe de la robe l’empêchait de passer sans attirer l’œil. Le premier choc de quelques coups d’œil sur elle passé, elle parvint à ne pas en paraître trop agacer, pourtant l’envie de ternir un peu les couleurs de sa robe aux regards des autres passa un moment dans son esprit.

Elle passa la porte, son regard métallique scrutant ce qui l’entourait pour tout analyser rapidement ce qui s’offrait à son regard. Les fidèles n’avaient pas lésiné sur le gommage pour impressionner les visiteurs. C’était le genre de fête qui aurait plu aux deux autres de la famille Kaoz plus qu’à elle, mais il lui apparaissait impossible de ne pas se présenter là alors que c’était le parfait endroit pour s’immiscer dans cet univers. Qui plus est, elle avait ce contrat à remplir si elle désirait toucher le reste de l'argent qui lui avait été promit. Elle n'attachait que peu d'importance à l'argent, mais devait quand même vivre quelques parts. Elle aurait au moins l'occasion de jeter un coup d'oeil à ce que ce contrat demandait exactement. Son regard d’analyste sévère qui passait sur tout lui donnait un air critique, presque hautain, qui ne détonnait pas au côté des autres nobles qui, lorsqu’ils se trouvaient en groupe, ne craignait pas de parler tout haut de ce qu’ils aimaient ou n’aimaient pas de la décoration. Les tavernes avaient au moins cela de bien: les gens saouls racontaient des choses beaucoup plus intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 25
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Dim 27 Déc - 2:44

Une visite au château n’était pas de grande valeur après les semaines qui s’étaient écoulées. Elle n’aurait pas besoin d’invitation pour la fête qui s’y préparait et pourrait entrer sans problème dans l’antre monarchique. Une certaine tristesse l’emplissait depuis son départ et elle n’en cherchait pas la source, tout simplement parce qu’elle savait de quoi ou plutôt de qui il s’agissait. Elle ne regrettait pas sa décision, mais savait qu’elle mériterait un jour les fruits de ses labeurs. Plus les mois avançaient et plus les choses s’éclaircissaient. Elle ne voulait plus comprendre et se vidait plutôt l’esprit, canalisant ses émotions qu’elle n’arrivait plus à contrôler. Se rendre là-bas l’avait changé, d’une certaine manière : elle ne voyait plus les choses du même angle, mais gardait définitivement la même haine pour sa famille. Mais était-ce vraiment de la haine? Elle n’avait probablement jamais réfléchi sur ce point. Elle haïssait tous et chacun pour ce qu’ils étaient, mais dans sa jeunesse, n’aimait-elle personne comme aujourd’hui? Elle osait à peine y croire. Elle adorait Arlhéeanne, dès la première fois où elle l’avait vu. Certes, son attention n’était pas des plus grandes et des plus affectives, mais lorsqu’elle y était, la jeune fille avait toujours un sourire aux lèvres. Alors pourquoi aujourd’hui elle n’arrivait plus à la supporter? C’était la question.

Elle ne réalisait pas qu’elle franchirait les portes du château Fidèle, celui dans lequel elle avait vécu son enfance. Le seul fait qu’elle s’affichait dans un tel accoutrement la rendait à la fois séduisante et neutre. Elle n’aimait pas être entourée d’autant de personnes et s’assura que son loup était bien ajusté devant ses yeux. La ficelle de satin noir attaché autour de sa chevelure, finissant en une jolie boucle qui disparaissait au travers de ses vagues ébène. Ses cheveux étaient beaucoup plus courts depuis deux mois, cela ne lui plaisait pas, mais elle les avait recoupé pour qu’ils ne la dérangent pas lors de ses voyages. Ceux-ci balayaient son épaule, cachant toujours son visage par moment. Elle faisait tout pour ne pas rester assise sur ce banc, son impatience la titillait. Son regard bleuté vers l’extérieur, sentant la brise contre son visage, elle tentait de calmer ce pressentiment en elle. Il n’oserait pas venir, après ce qu’elle avait dit et comment elle avait agi. Et pourtant, elle le connaissait, Jared viendrait au bal. De sa main, elle prit un pan de sa robe, se leva gracieusement et sortie du carrosse, posant sa paume contre l’ouverture pour s’aider à se lever. Première, à son habitude, elle sortie de la voiture et observa un moment avant d’avancer. Elle allait se mordre la lèvre inférieure, lorsqu’elle se rappela qu’elle était maquillée. C’était rare pour Chrystal, surtout qu’elle n’avait pas l'accoutumance être aussi chic. Un mince collier noir ornait le tour de son cou, faisant ressortir la teinte sombre des plumes sur le côté de son masque, accrochées tel un feu d’artifice. Sa robe couleur bourgogne était garnie de motifs de toutes sortes passant par les fleurs et les spirales en majeures partie sur le corset, une pierre rose agrémentant celui-ci. Les épaules dégagées, elle se décida à avancer vers la foule, non sans jalousie et tristesse. Les femmes étaient accompagnées alors qu’elle se retrouvait seule, mais ce n’était pas sans compter qu’elle en trouverait un parmi les leurs. Le bal masqué avait surement été une bonne occasion pour quelques beaux hommes de se glisser parmi eux. Le tapis rouge avait été déroulé pour l’événement. C’était évident qu’elle se devait de le suivre, malgré qu’elle connaissait ce château de fond en comble, ou presque. Cette soirée s’annoncerait intéressante…D’instinct, elle fit les pas qui la séparait de la salle de bal, logiquement les couples se trouveraient dans cette pièce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste

avatar

Nombre de messages : 282
Age : 27
Date d'inscription : 26/06/2008

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: Aucune
Nom du dragon et élément: Luna: Aire

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Lun 28 Déc - 14:58

Son carosse arriva bientôt à destination. Au loin, Céleste regarda le chateau ennemis avec dédain.
-Qu'on en finissent!

Heureusement cela finirait à merveille, au désaroi des fidèles, ils ce feraient avoir, désarmés et massacrés! À cette idée, Céleste eu un rictuse silencieux... Enfin elle vengerait sa famille et les autres qui ont périent entre les mains des Fidèles. Sont carosse attendait derrières trois autres, évidement ils étaient tous masqué et elle ne les reconnu point... Probablement des fidèles. Parmis eux ce trouvait Meya, le bras droit Rebelle, elle la reconnaissait, parce que les rebelles avaient un plan du siècle et Céleste savait qui faisait partit du plan diabolique.

À son tour de débarquer... Il y avait tellement de monde que Céleste avait envie de repartir en courrant! Elle ce fit brave et monta l'allée rouge. Ce bal semblait tellement attendu par beacoup de gens que tout sa la désarmait et ce sentait soudainement nerveuse. J'amais elle n'avait été au coeur d'une bataille Rebelle VS Fidèle. Elle sortit de ses penssées en voyant les grandes portes ouvertes devant elle...




_________________
Love it feels so good
But, Its only fantasy...

Alias Mei Mwahahah!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolamy Pheust
°Admin° Archère rebelle
avatar

Nombre de messages : 2569
Date d'inscription : 18/02/2006

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: Hyde Pheust: Frère
Nom du dragon et élément: Nefandezza, glace - Morte

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Mar 29 Déc - 18:01

Cela faisait déjà un moment que Nolamy était assise sur ce banc à peine moelleux qui remplissait difficilement sa tâche d'amortir les chocs que donnait le carrosse à ses occupants. Le regard par le petit espace près d'elle qu'on appelle communément fenêtre, ce flot de pensées qui se battait dans sa tête laissait voir une jeune femme au regard fixe, un peu absente, mais surtout indifférent aux autres occupants du carrosse.
Elle songeait déjà à ces dizaines de fidèles qu'elle rencontrerait inévitablement dans ce palais royal. Peut-être se trouverait, parmi ces êtres à peine humains, les assassins qui lui avaient retiré ce qu'elle possédait, ceux qui avaient tué sa famille. Cependant, dans ces pensées passablement normales s'en logeaient d'autres particulièrement agaçantes à ce moment.
Nefandezza tentait de convaincre désespérément son âme sœur de sauter en bas du carrosse et de retourner chez les rebelles, sa nouvelle maison. Elle n'avait aucune raison de suivre ces autres personnes, puisqu'elle ne serait pas d'une grande aide sans son arc. Évidement, Nolamy n'était pas sans arme à ce moment, mais la subtilité d'un arc sur son dos laissait à désirer. Elle avait plutôt opté pour un poignard et deux flèches attacher à sa cuisse, sous sa robe, à un endroit stratégique afin qu'elle puisse en prendre possession le plus rapidement possible.
D'ailleurs, elle n'était pas pour gâcher tout ce qu'elle avait préparé pour ce bal simplement parce que la petite Nefandezza avait peur!

Nolamy, alors qu'elle était encore chez les rebelles, c'était soigneusement préparé. Elle avait vêtu une longue robe noire, sans manche qui y était attachée, avec un corset orné de deux rubans décoratifs rouge vif, un pour le lacé du devant, et l'autre pour celui de l'arrière. D'ailleurs, ce dernier, un peu plus large, était attaché en boucle et les deux pans descendaient le long de la robe, alors que celui de l'avant était plus court. En ce qui concernait la partie inférieur de la robe, elle redescendait le long de son corps, en de légères volutes noires qui cachaient même ses simples sandales noires. Tout le long de ces quelques voiles opaques (afin de cacher les armes) étaient attachées quelques plumes rouges flamboyantes comme ses rubans ainsi que quelques plumes noirs afin de s'assortir au masque. Une dernière touche de rouge était apportée par une broderie sur le voile de gauche représentant une flamme.
Elle portait également des manches libres, non attachées à la robe, simplement serrées au niveau des biceps grâce à un ruban rouge qui faisait également un lacé et qui se poursuivait jusqu'au niveau du coude, où il s'arrête et laisse une grande ouverture dans la manche. Du même noir que la robe, une petite broderie sur la bordure au bas ainsi qu'au haut représentait une suite de petites flammes. Une dentelle rouge assortie de plumes de la même couleur ainsi que noir se laissaient voir au haut de la manche.
En ce qui concerne le visage et les cheveux, elle n'avait pour maquillage qu'un peu de noir sur les yeux et du rosé sur les lèvres. Pour ses cheveux, ils étaient tout simplement détachés et suivait dans un mouvement ondulé les gestes de Nolamy. Pour le masque, l'élément essentiel de l'habillement, il était principalement constitué de plumes noirs sauf autour des yeux, ou de petites pierres sondes et blanches étaient collées. Sur le côté gauche du masque (donc droite pour l'interlocuteur) quelques plumes rouges, plus longues et derrière les noirs, se laissait voir. D'ailleurs, sur ce côté, dans ses cheveux, une longue plume rouge était attaché après une mèche de ses cheveux noirs. Finalement, une petite cordelette de cuir le maintenait en place.

Lorsqu'elle se fut totalement préparée, elle était allée au point de rassemblement qu'elle avait eu vent pour le bal et c'était trouvé une personne à accompagner afin de s'incruster dans le groupe. D'ailleurs, c'était une femme de ce groupe qu'elle avait rencontré quelques jours plus tôt qui l'avait informé en grande partie de ce bal et qui lui avait fortement conseillé de porter du rouge, même si cette couleur jurait fortement avec son élément de glace, afin de se faufiler facilement parmi les fidèles.
L'archère s'était donc retrouver en ce carrosse avec ces gens qu’elle ne connaissait à peu près pas, mais qui avaient au moins tous un intérêt en commun: Le désir d'anéantirai les fidèles.
Le soubresaut chaotique du carrosse s'estompa finalement et il s'arrêta complètement. La porte s'ouvrit et son cavalier sortie d'abord pour ensuite l'aider à descendre afin qu'elle n'abime pas la robe qu'elle était allée chercher quelques semaines plus tôt, à l'annonce du bal, chez sa famille adoptive. Nolamy s'avança donc sur le tapis rouge au bras de son cavalier, pour finalement s'éloigner de lui une fois à l'intérieur, les cheveux ébouriffés par la tempête en donnant comme prétexte qu'elle devait trouver un miroir, mais elle désirait au fond simplement rester seule afin de pouvoir agir de manière plus efficace. Bien sur, Nefandezza continua à chialer un peu dans son esprit.

_________________
Partir...
Pour mieux vivre...

sur le flood, appelé moi Nefandezza, ou Nef... Ou Nolamy.... Ou Nol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew Don Sheley
Noble fidèle
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/01/2010

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: Lady Sheley (décédée); Lord Henri-Baltazar Sheley
Nom du dragon et élément: Phil; foudre

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Lun 4 Jan - 21:24

Drew essayait de compter depuis combien de temps, il était parti du château pour vivre reclus en pleine campagne. Certes le domaine n’avait pas manqué de luxe mais loin de tout, il n’avait pour seul compagnie son père, son précepteur et quelques serviteurs aux ordres stricts qui n’échangeaient guère plus de paroles avec lui que ce qu’on leur autorisait. A des kilomètres à la ronde, il n’y avait rien. On lui interdisait l’accès à son dragon et il ne détenait aucune clé du manoir. Tout n’était que règles à suivre. Ses nombreuses fugues se soldèrent souvent par des échecs. Ses dernières se firent de plus en plus rare devant la colère que mettait son père à le punir. Le jeune homme en avait presque peur. Depuis la mort de sa mère, il était devenu bien plus sévère que ce qu’il ne pouvait déjà tolérer. Et de la simple branche souple d’olivier que son précepteur ou son père utilisait pour frapper son dos ou ses mains, le puissant et craint Lord Sheley avait utilisé sa ceinture qui lui avait brisé l’épaule en plusieurs fractures qu’il traînait encore aujourd’hui comme le rappel de ce qu’il risquait à chaque fois qu’il lui déplaisait… pourquoi ne pouvait-il s’empêcher de recommencer à tourner le dos aux convenances? Il ne pouvait s’empêcher d’être lui, d’être vrai. Sa mère lui disait souvent que pour ne pas mentir aux autres, il fallait commencer par être honnête avec soi-même. On ne vis pas sous un masque, on se cache.

S’il y’avait un moment dans l’année que son père ne manquait jamais, c’était le bal de fin d’année mais si durant les quelques dernières dizaines d’années, son fils était resté sur la touche, cette année, son père l’avait convié à l’y accompagner. Il était temps qu’il revienne et qu’il brille aux yeux de tous comme un Sheley, grand et puissant. Il savait que Lord Sheley l’attendrait au tournant s’il faisait un pas de travers et c’est pourquoi ces derniers mois, il avait essayé de se conduire en parfait noble. Son précepteur plus optimiste que le dirigeant du domaine, se frottait les mains en songeant qu’enfin le petit rebelle qui siégeait dans le cœur de son fils avait été ferrer par celui-ci.

Dans la somptueuse calèche, son père se tenait magnifiquement droit et fier dans son nouveau costume coupé sur mesure tandis que le jeune homme s’avachissait lentement, sous le poids de la fatigue qui droguait ses sens dans ce carrosse lourd de l’or et des pierres précieuses qui l’incrustaient. Cent hommes sur des chevaux d’un blanc pur accompagnait le convoi avec un pas noble. Le jeune nanti était épuisé par la leçon que son précepteur lui avait ressassé la veille et que son père lui avait fait une nouvelle fois répéter en le réveillant avant même que le soleil ne pointe ses premiers rayons. Drew récolta une gifle qui finit de le réveiller. D’un air surpris, il chercha ce pourquoi il méritait d’être frappé, ne s’étant pas rendu compte qu’il somnolait la tête posée contre l’habitacle de la voiture. Sa main vînt masser sa joue que le choc de la main baguée de son père avait rendu douloureuse. Celui-ci lui jeta un air sévère.


_ Tu ne peux pas faire cents kilomètres sans te tenir correctement! Redresses-toi, je veux que tu te tiennes droit! Ce sont les paysans qui s’avachissent comme tu le fais. Sois fier de ce que tu es et montres-le à tous! Il est important que tu sois parfait ce soir, je ne veux pas d’un gueux défroqué! La Trimonarchie sera présente et je compte sur toi pour faire bonne impression.

Drew se redressa, imitant la position de son père qu’il eut du mal à maintenir pendant le reste du trajet. Il avait des fourmis partout et ne sentait plus sa jambe mais s’il bougeait, il craignait une autre punition. Sa joue lui faisait encore mal. Heureusement qu’il serait masqué ce soir. Seuls ses yeux osaient encore se glisser par la fenêtre pour observer l’horizon. Lorsque le château fût en vue, ce fût déjà un soulagement. Il ne pourrait pas une minute de plus rester assis ainsi. Le cortège roula bientôt sur les pavés de la ville et les habitants qui osaient s’approcher des chevaux blancs qui protégeaient le carrosse d’or étaient férocement frappés du pommeau de l’épée et jeté au milieu de la foule. Le bruit de la grille qui se referme éloigna la populace et le fastueux cortège s’arrêta devant le tapis rouge. Lord Sheley se mit debout et descendit dans un mouvement royal, son masque venant orné ses traits tyranniques.

Bien! Cela lui laissait quelques minutes pour frictionner ses jambes et faire revenir le sang. Il s’appuya sur ses jambes, une désagréable sensation de picotements les alourdit sans prévenir. Il fallait faire fie de ce qui se passait et avancer comme si ne rien n’était. Le jeune homme attrapa son masque qu’il posa sur son visage avant de descendre.


_ Que le spectacle commence! Pensa-t-il pour se donner un peu de courage.

Il sortit à l’air libre, son costume étincelant scintilla devant le jeu des flammes. Il resta un instant en haut des marches, laissant la foule admirer son costume qui à lui seul aurait pu nourrir une famille pendant dix ans, et descendit noblement pour rejoindre à contrecœur son père qui jaugeait d’un œil sévère, que le masque ne pouvait dissimuler, sa première apparition. Il avait hâte de pouvoir partir se camoufler dans la foule histoire le lui échapper quelques instants mais pour l'instant les grandes portes de la salle de bals lui barraient le passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamina Silverlake

avatar

Nombre de messages : 451
Age : 24
Date d'inscription : 10/06/2006

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: Hyde, son amour jusqu'à la fin des temps
Nom du dragon et élément: Seilaan

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Jeu 3 Juin - 17:24

    S'il y avait une chose qu'il fallait habituellement évité de demander à cette pauvre Yamina Silverlake, c'était de porter une jolie robe et d'aller passé la soirée à un bal. De un, cette ancienne rêveuse rebelle n'avait jamais apprécié les grands évènements avec les foules immenses et les extravagances de la royauté. Deuxièmement, les robes l'énervaient et elle aurait donné n'importe quoi pour troqué ce truc long et encombrant pour une tenue plus décontractée. Il fallait un masque, en plus ! Comment allait-elle réussir à y voir quelque chose entre deux fente idiotes et trop petites ? Nan, les bals, c'étaient vraiment pas fait pour elle. Mais voilà, le problème c'est qu'elle s'y résignait. Toute la peuplade fidèle s'y présentait. Que diraient les gens en voyant que la princesse levait le nez sur cette soirée importante ?
    Après avoir passé un trop long moment à se débattre avec sa robe d'une noirceur de corbeau, mais d'une coupe légèrement plus jeune que ces longs trucs hyper élégants, Yamina regarda avec dédain le masque posé sur sa table avant de l'enfiler. Bah, c'était un bal masqué. Elle soupira légèrement et se forma un sourire en se disant que la soirée serait peut-être distrayante. Depuis son retour en ces terres accompagnée de Daleg, elle ne pensait qu'à Hyde, qu'elle avait du quitter à nouveau avec douleur. Leur clan respectif les séparaient à nouveau et elle trouvait horrible de n'avoir pu passer avec que quelques instants.
    D'un pas léger, seule pour une fois - Seilaan étant malheureusement avec les autres dragons - la princesse qu'était cette ancienne rebelle se rendit tout bonnement jusqu'à la salle où devait avoir lieu cette soirée qu'elle appréhendait. Elle inspira doucement avant de passer les portes, s'attendant malgré elle à un moment mémorable et peut-être même ennuyeux en ces lieux, n'étant ni doué pour la danse, ni pour la conversation. Quel désastre allait-elle faire, ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corrupt-human.forum-canada.net/
Hyde pheust
Future Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 25
Date d'inscription : 04/03/2008

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: tous assassinés...mais il a une nouvelle famille, Yamina
Nom du dragon et élément: Nero, la lumière

MessageSujet: Re: Masques et mascarades   Ven 4 Juin - 8:29

Il espérait tant à la revoir. Son coeur ne demandait que cela. Son visage n'arborait plus la même joie de vivre, depuis son départ. Il avait un pincement au coeur à chaque fois qu'il se remémorait l'instant où elle avait dû quitter les terres rebelles. Il n'avait pu rien faire pour les en empêcher, il ne lui voulait aucun mal...Malgré tout, la colère l'avait emporté après son départ. Le fait d'être faible, de ne pas avoir su lui dire tout, avait fait de lui un homme désemparé. La mariage avait été saccagé, détruit par la colère de plusieurs personnes, alors qu'il aurait dû être la célébration d'une union. Hyde avait été laissé derrière, totalement bouleversé par le cours des évènements, regardant le dragon, sur lequel était assis sa bien-aimée, disparaître dans les cieux. Il n'en voulait pas aux fidèles, mais il avait des raisons de suivre leurs traces. Yamina était de retour chez les fidèles et lui aussi...

Plus il avançait vers les grandes portes, plus il était tenté de s'enfuir. Pourquoi avait-il été accepté dans cette mission déjà? Il n'y avait aucun sens à le laisser faire ceci, surtout après qu'il aie fuit les fidèles. C'était insensé, mais lui avait-on permi seulement de venir ici? Il en avait perdu le fil de la conversation. Il avait décidé lui-même de venir, dès qu'il avait entendu parler de ce bal masqué. Il avait préparé son habit et recherché un masque, le plus subtilement possible. Son masque lui cachait les yeux, d'un beau doré lustré orné de parure pouvant donner l'illusion qu'il était bleu ou vert. Il avait placé ses cheveux pour ne pas qu'il l'encombre, c'est-à-dire vers l'arrière de sa tête et finissant en une petite couette. Il s'était vêtu d'une veste d'un brun pâle, tombante à mi-cuisse à l'arrière, présentant une chemise blanche. Il leva les yeux jusqu'où allait la grandeur de l'ouverture, comme s'il avait peur qu'elle se referme sur lui. En se retournant, pour continuer sa marche, il faillit perdre pied, mais pour comble du ridicule, il rentra en contact avec un mur. Il avait raison de se dire qu'il était à l'intérieur du château. Il s'assoya, en un long et profond soupir. Était-ce si compliqué de rentrer dans ce lieu sans trébucher? Même s'il devait se faire remarquer par les gardes, il ferait tout pour voir celle qu'il aime. C'était tout ce qu'il lui importait. Il se releva, plus confiant que jamais, marchant fièrement sur le tapis rouge. Ayant sa quête imprimé dans l'esprit, il s'apprêtait peut-être à faire une des erreurs monumentale de sa vie ou de vivre un des plus beaux moments de toute son existance.


"Yamina..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Masques et mascarades   

Revenir en haut Aller en bas
 
Masques et mascarades
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Masques Du Destin
» [Classe] Maître des masques
» Les masques finissent toujours par tomber (PV Capucine) | abandonné, dortoir des acteurs.
» [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques
» LES MASQUES MAYAS EN JADE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Clan des Fidèles :: Salle du trône :: Salle de Bals-
Sauter vers: