La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Couloir

Aller en bas 
AuteurMessage
Del Lä Niokirkanof
Prêtre maléfique
avatar

Nombre de messages : 1534
Date d'inscription : 19/03/2006

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément: Dursknost (Ténèbre)

MessageSujet: Couloir   Ven 19 Mar - 22:28

Nio sortit de la salle de bal et emmena sa fille avec lui dans le couloir et lui reposa la même question avec la même haine dans le regard et la voix. Il plaqua sa fille contre le mur.

-Tu vas me répondre fillette. Comment es-tu revenu et pourquoi tu te trouve ici devant moi. Je veux tout savoir. Si tu ne dis rien, je t'envois en enfer et tes reste ferons partit de mon armé de morts-vivant. Est-e que je me fait bien comprendre

Relachant sa prise sur sa fille, il se calma. Ilk regarda son maitre et décida de ne rien tout de suite. En fait il ne fallait rien dire avant que Nio ne se soit calmé.

-Alors? J'attend des explications.?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiederer
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 02/03/2010

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: 3e famille
Nom du dragon et élément: Dunkel, feu des ténèbres

MessageSujet: Re: Couloir   Sam 20 Mar - 16:31

Comme sa défunte mère, le corps de la demoiselle était d’une beauté exceptionnelle et tous deux possédaient une chevelure de couleur sombre qui cascadait jusqu’à leurs hanches. Cependant, son caractère ne reflétait pas ce physique. Côté caractère, elle était le portrait craché de son père, mais la demoiselle avait appris à gérer ses émotions contrairement à Del Lä Niokirkanof. Lorsque celui-ci l’empoigna par le collet, Wiedere se laissa faire sans dire un mot. Ne faisant pas attention à l’assistance, elle fixa son père droit dans les yeux tout en lui affichant son plus joli sourire. Il était toujours le même à ce qu’elle voyait.

Lorsqu’il l’entraîna à l’extérieur de la salle de bal, la demoiselle le suivit sans ouvrir la bouche pour protester. Del Lä Niokirkanof lui posait une panoplie de questions tout en la menaçant. Entendant les paroles de son cher père, elle soupira et attendit qu’il ait fini avant de prendre la parole.

Vos paroles sont ridicules cher père, je n’ai certes pas choisi de revenir en ce monde… qui est pour moi le plus infecte de tous. Regarder autour de vous, ne voyez vous pas ces vermines qui se croient au-dessus de tout avec leurs diamants et leurs couronnes?

Wiedere pointa du menton l’assistance pour montrer à son père comment tous ses sujets étaient pitoyables.

Comparer à ici, l’enfer était un paradis ou la terre regorgeait de sang et ou le désespoir régnait. Là-bas était ma véritable place au côté de la Ténèbre. Son savoir est le miens à présent et je me dois d’être sur Terre pour que les ténèbres reviennent prendre le pouvoir. Je dois garder un œil sur ce qui se passe ici. Je dois veiller à ce que l’équilibre ne soit jamais atteint et qu’il penche le plus possible du côté du mal.

Lorsque son père la coinça entre le mur et lui, un sourire se dessina sur ses douces lèvres. Elle ne broncha pas, même si l’emprise qu’avait son père sur sa peau l’irritait un peu.

Vous semblez si énerver ce soir. Pourquoi s’emporter, avez-vous peur de me voir ici?Sachez que vos menaces ne fonctionnent plus avec moi, j’ai tout vu en ce monde. De plus, je n’ai plus rien à perdre, même mon âme… si j’en ai toujours une. Vous voulez me tuer? Allez-y! Qu’avez-vous à perdre? Je ne suis que votre rejeton… je n’ai aucune valeur à vos yeux. La haine que vous avez à mon égard se lit facilement sur les traits de votre visage.

En finissant sa phrase, elle passa délicatement sa main sur le visage de son paternel et descendit jusqu’à sa veste. En serrant un peu sa veste, elle le leva dans les airs pour que ses pieds ne touchent plus le sol. Wiedere ne faisait pas ceci pour lui faire peur, puisque cela n’aurait pas fonctionné. Elle faisait cela pour lui montrer qu’il n’était pas le seul à être fort.

Ne me sous-estime pas…mon père… Je ne suis plus la fillette d’autrefois à qui tes menaces pouvaient faire peur. Il est vrai que tu es un grand assassin… puissant et effrayant… mais pu pour moi. Tu trouverais ridicule si je te disais que je suis aussi puissante que toi, n’est-ce pas? Mais c’est le cas… Je ne suis pas venu ici pour te menacer ou même te tuer, car ce petit jeu ne m’amuse plus. Pour toi, c’est encore le cas à ce que je vois…

Elle relâcha son père et s’approcha de lui au point de se retrouver nez à nez avec lui. Wiedere humait le parfum que dégageait son père et elle recula de quelques pas.

Tu sens… tu sens comme les humains… Tu dégages de la haine… Peu importe, rappel toi que mon but est semblable au tiens. Tous deux voulons que les ténèbres prennent le pouvoir non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Devonfeld
Prince fidèle/Disciple de Nio
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 13/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Couloir   Dim 21 Mar - 17:29

[je peux me joindre à vous???]

S’il y’avait bien un homme que Jared n’avait pas quitté des yeux depuis son entrée remarquée, c’était bien l’assassin et ancien maître, Del Lä Niokirkanof. Aussi sûr que Jared le détestait à la manière de ses parents, l’enfant était beaucoup plus joueur et aventureux. La scène n’avait là rien de bien extraordinaire… l’homme se comportait avec la platitude d’un gentilhomme comme il était convenable et convenu de le faire à la Cour. Comme il le faisait lui aussi depuis son arrivée avec peut-être un peu plus de libertinage.
Mais le calme olympique du vieil assassin se rompit en la présence d’une femme… Et quelle femme! Jared en lâcha sa coupe sur le bord de la table du buffet pour traverser la foule à pas de velours, que les assassins avaient de si naturel qu’on n’y prêtait guère attention. La colère de Nio parvînt à ses oreilles dans une délectation presque jouissive mais le couple père/fille partait déjà partager leur dispute à l’écart de la foule. Jared eut un moment de déception qu’on lui retire ce délice de jeune femme au caractère si dur et tranchant qu’il avait besoin de tomber entre ses serres. Les femmes de caractère, un pêcher mignon dont il ne pouvait se passer et se lasser et si elle parvenait à faire enrager le vieil homme, il ne pouvait la trouver que plus délicieuse.

Pas à pas, il parvînt à se glisser dans le couloir où les deux personnages avaient disparu et que dire de cette vision de cette femme capable de soulever un homme à bout de bras. Elle lui donnait tellement de délices que ça aurait été inconcevable et insultant de ne pas aller à sa rencontre. Pas fou, le fils rebelle, pas optimiste non plus de se voir adresser un sourire au premier contact mais si tout devait lui réussir du premier coup, il n’en aurait plus le plaisir lorsqu’à la fin d’une lutte sans égal, il obtient ce qu’il désire.

Conscient de ne pas pouvoir se cacher dans ce couloir et tel n’était pas son but, il s’avança d’une marche sûre et directe, presque provocante à l’égard de l’assassin. Aurait-il dû le craindre? Jared n’était pas à se tourmenter par de telles questions. Peu importe le flacon, tant qu’on a l’ivresse. Et cette belle créature à ses côtés avait de quoi lui donner une ivresse presque dangereuse. Il se glissa donc jusqu’au couple, atmosphère tendu, pleine des démons du passé dans lequel était apporté son présent. Il s’adossa au mur, conscient de peut-être constitué une présence nuisible mais si les nerfs de son ancien maître se tordait une nouvelle fois, il n’en aurait que plus de plaisir de s’être manifesté. Douce rancœur était celle qui le menait à se frotter au tyran.


_ Notre "adoré Roi" aurait-il la bonté de me présenter sa charmante compagne? Vous rendez bien fade les femmes de ce bal, mademoiselle.

La pierre était lancée avec cynisme. L’assassin s’enhardirait à ricaner pour montrer que rien en ce monde n’est assez haut pour le toucher. Forte était sa fierté mais dans la jeunesse, Jared puisait lui aussi une hargne et une fierté acérée. Le pouvoir l’attirait, c’est sans doute ce qui l’avait poussé à suivre l’assassin du regard toute la soirée… c’était un Roi et sa sœur était reine et lui, que lui restait-il? C’est sans doute également ce qui le poussait à s’intoxiquer au parfum de la belle Wiederer, sa force et son caractère l’ayant fasciné jusqu’au cœur de son être.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiederer
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 02/03/2010

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: 3e famille
Nom du dragon et élément: Dunkel, feu des ténèbres

MessageSujet: Re: Couloir   Dim 21 Mar - 19:39

Homme d’une beauté à couper le souffle, la demoiselle l’observa du coin de l’œil tout en lui affichant l’un de ses plus jolis sourires.

Bel homme aux paroles tendres, pour vous je me présenterai. Je me prénomme Wiedere. Seule enfant… encore vivante de votre cher roi.

La jeune femme tenta un regard vers son père, puis elle se mit en marche vers le nouveau venu. Tournant autour de lui comme une lionne en chasse, Wiedere glissa sa main dans la belle chevelure de l’homme qui se trouvait devant lui. Le nom de cet homme si charmant, elle le connaissait, mais elle ne connaissait que quelques détails sur sa vie.

Prince Jared, courageux disciple de Del Lä Niokirkanof … Je ne connais que cela de vous, mais faire ample connaissance avec un homme aussi charmant… je ne dirais jamais non.

Pourtant, la jeune princesse ne voulait pas tomber entre les griffes d’un charmeur pour se faire ensuite jeter comme une vieille chaussette.

Contrairement à ce que le monde pense, tomber en amour n’était pas impossible pour une demoiselle des ténèbres. L’élu ne devait simplement pas la trahir sinon, ce dernier terminerait sa vie dans les flammes de l’enfer. De plus, Wiedere n’avait plus rien à perdre de sa vie puisque la seule personne qui lui restait la détestait au point de lui enfoncer une épée dans cœur.

Charmeur vous êtes mon cher, mais n’est ce pas votre façon de procéder avec les femmes ou je me trompe?

Après ses mots, elle se mit à rire doucement puis elle retourna son attention vers son père. Une étincelle prit vie au plus profond de son corps lorsqu’elle croisa pour la deuxième fois le regard du charmant guerrier.

* Intéressant comme jeune homme. Si mon père la pris sous son aile, il doit avoir quelque chose de particulier à part son sourire enjôleur. *

Vous ne m’aviez pas parlé cher père que vous étiez de nouveau maître. Ce jeune homme est exquis… j’ai bien hâte de le voir combattre. J’aimerais bien voir si son charme est aussi puissant que sa tactique de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Del Lä Niokirkanof
Prêtre maléfique
avatar

Nombre de messages : 1534
Date d'inscription : 19/03/2006

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément: Dursknost (Ténèbre)

MessageSujet: Re: Couloir   Lun 22 Mar - 1:49

Nio ne broncha pas une seul seconde au réplique de Wierdere. Pourquoi l'aurait-il fait. Pourquoi aurait-il répondu a sa fille, sa fille qu'il considère inférieur a lui. Bien sûr à ce moment il ne se doutait point du fait que celle-ci était revenu plus forte et remplit de plus d'ardeur. Par exemple, il est vrai qu'il restait surprit de sa présence en ces leiux alors qu'il la croyait disparut. Libérant lentement son étreinte de sa fille, il lui répondit d'un ton résolut.

-Il est vrai que ta présence ici ma surpris. En fait tu n'était pas prévu dans mes plan et de ce fait cela chambarde tout d'un bout à l'autre. En politique disont que les choses sont plus compliqué que lorsuqe j'était simple assassin. Pour ce qui de la haine que j'ai envers toi est dû au trait de ta mêre qui se font plus apparente de jour en jour. C'est surtout après elle que j'en ai.

Soudainement il se sentit levez du sol. Il remarqua bien facilement que c'était dû à sa fille. D'une certaine façon, e tant que père il était fier de voir que sa fille était rendu si puissante, mais il se rendit rapidement compte que cela faisait une pièce de plus sur l'échiquier, de plus une pièce dangereuse. Il souria face a cetteforce provenant de sa fille.

-Contrairement à ce que tu pense, je ne trouve point ridicule le fait que tu sois devenu aussi forte. Tu es de mon sang et ceux de mon sang son des être puissant. Les être faible doivent mourir et je n'aurai pas de pitié evers eux.

Il réfléchissa quelque seconde face à la remarque que Wierdere avait faite de leur combat incessant dans le passé pendant qu'elle le redéposait au sol.

-Je crois maintenant qu'il y a moyen de faire quelque compromis. Aussi mon but est vrai que je veux que les ténèbre règne, mais je me refuse à ce que La Ténèbre règne. Je vais m'arrangé pour l'évincé et prendre sa place peut importe les moyens. Mais avant cela il faut réglé les problèmes terrestre et j'ai un plan qui me vient pour cela et dans lequel tu joue un rôle important.

C'est à ce moment que Jared les interrompa. Wierdere intervena avant lui. Nio compara sa fille à une louve observant sa proie et près à attaqué à tout moment. Il ignora sa fille pour s'adressé à son disciple.

-Je suis surpris de te voir ici Jared, mais peut importe. En effet, cette femme comme tu vois est ma fille et très prochainement la princesse de ce royaume. Aussi Wierdere, tu es trop vieille pour lui, il n'a que 4 ou 5 ans environ, à moins que ce ne soit plus jeune encore. Aussi, je ne lui est montré que la base, le reste il l,a apprit de lui-même. Il n'y a rien de mieux que la haine et l'apprentissage de la vie pour vous forgé un caractère.

C'est en regardant Wierdere s'intéressé qu'une idée lui vint, une idée qui était en quelque sorte la continuité de son idée précédent. Il se mit a rire ignorant totalement la présence es deux autres. Cette idée allait surement prendre un temps, mais si tout fonctionnait le royaume des Fidèles serait dans sa poche et cela ne prendrait guère de temps avant que les Rebelles tombent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiederer
Princesse
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 02/03/2010

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: 3e famille
Nom du dragon et élément: Dunkel, feu des ténèbres

MessageSujet: Re: Couloir   Lun 22 Mar - 18:24

Avec une grande attention, la demoiselle des ténèbres buvait chaque parole que son père lui disait. Il semblait enfin comprendre qu’il avait une solution à tous leurs problèmes. Un compris, comme il disait, serait la meilleure chose à faire. Malgré le fait que Del Lä Niokirkanof avait tenté de nombreuses choses pour mettre fin à l’existence de sa fille, Wiedere l’admirait pour son force des choses. S’il voulait quelque chose, rien ne l’empêcherait de l’obtenir. Et cela, même s’il devait mettre la vie de tout son royaume en danger.

Vos idées de pouvoirs sont toujours aussi grandes à ce que je vois, fit la demoiselle en lui souriant d’un air pensif. Renverser le règne de la Ténèbre est un projet disons… périlleux, mais comme je vous connais si bien, cela ne vous arrêtera point.

Wiedere marqua une petite pause. Elle voulait encore une fois remplir ses poumons d’air frais pour sentir les parfums que dégageait ce monde si différent de l’enfer.


Comme vous le dites si bien mon cher, commencer à régler les problèmes sur Terre et par la suite… qui s’est si je vous aiderai à renverser la déesse des ténèbres. Seul, jamais vous arriverez à l’isoler, mais avec moi, les chances se multiplient. N’étant pas folle, elle se doute bien qu’un jour quelqu’un voudra prendre régner sur le monde sous-terrain et elle souhaite réellement que ce soit moi. Pourtant, ce n’est pas ce que je désire réellement. Il est vrai que j’aime le pouvoir, mais j’aime mieux être un bourreau et tuer la vie d’innombrables personnes. Alors le jour venu, peut-être vous aiderais-je…

Voyant son père dans un élan de folie en train de rire comme si une tarte à la crème venait de lui être lancée en pleine face. Ce rire était rempli de malice et Wiedere voyait bien qu’il mijotait quelques choses.

La jeune dame s’avança vers son père puis elle épousseta les épaulières du costume de son paternel. Son regard plongea dans les yeux de Nio pour la première fois depuis bien des lustres. Il n’avait absolument pas changé. Même la vieillesse ne l’avait pas rattrapé. Tout près de son père, elle se glissa sur la pointe des pieds vers l’oreille de son père et lui susurra quelque chose.

N’oublis pas ceci Nio, je ne suis pas le pion de ton échiquier que tu contrôles… je me déplace seul.


Puis soudain, Wiedere se retourna vers le jeune Jared pour lui faire comprendre qu’elle n’était comme toutes les femmes qu’il avait charmé autre fois.

Si tu me veux mon joli, il faudra m’attraper. Mais sache que je griffe et que je ne me laisse pas amadouer facilement, dit elle riant d’un rire glacial mais charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Devonfeld
Prince fidèle/Disciple de Nio
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 13/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Couloir   Mer 24 Mar - 10:47

Trop orgueilleux quant à sa beauté, Jared ne se surprit pas à l’entendre le complimenter sur son physique. Il était évident qu’il était un être désirable pour le commun des mortelles. Et le nombre de belles plantes à qui il avait arraché des pétales ne pouvait que renforcer cette absence de modestie qui rayonnait naturellement lorsqu’il s’avançait à la lumière des hommes. Ce n’était pas comme si il était inconscient d’en jouer, au contraire, il poussait le vice jusqu’à en devenir agaçant. C’est d’ailleurs ce qui le surprit le plus avec cette femme. Il était habitué à dans un premier temps les choquer, elles s’enfuyaient à la fois offusquée et tiraillée par le désir qu’il attaque à nouveau pour leur dérober leur cœur. Elle ne parut pas heurtée le moins du monde et s’il avait été plus délicat que lors de ces anciennes quêtes à l’amour, c’est elle qui porta l’attaque de venir glisser sa main dans ses cheveux lisses, laissant présager que ce serait facile, peut-être un peu trop à son goût. Il n’allait pas cependant cracher sur l’opportunité et attendrait de voir la suite.

« Prince », elle le prenait décidément par les sentiments. Ce simple terme était emprunt d’un pouvoir arbitraire que Jared goûtait trop rarement. Devait-il lui révéler qu’elle était loin du compte en s’imaginant que sa façon de procéder fusse différente avec tant d’autres. Jared n’était pas un homme que le mensonge attirait, il préférait la franchise à toute autre potion.

_ D’habitude ma chère, je fais preuve de bien moins de délicatesses.

Jared se mit à son tour à rire de façon faussement discrète en pensant à la remarque qui germait dans son esprit en entendant la réflexion de la jolie princesse.

_ Un maître tant convoité qu’il est obligé de kidnapper ses élèves pour leur enseigner.

Ainsi s’il voulait la fille, il devrait outrepasser le père qui ne semblait pas trouver leur attirance mutuelle d’un goût très prononcé. L’assassin n’aurait pas pu lui faire plus plaisir par sa remarque. Le jeu devenait encore un peu plus intéressant. Il répliqua avec un détachement des plus serein:

_ C’est une remarque intéressante, venant d’un vieux croulant qui a déjà plusieurs siècles.

Le jeune homme abandonna l’assassin dans ses éternelles réflexions et plans machiavéliques comme il devait en faire quelques dizaines par jour sinon plus. Faut bien s’occuper quand on est seul! Il ne lui échappa pas que le couple père/fille mijotait quelque chose pour étendre leur pouvoir mais Jared était comme ça qu’il en avait bien rien à faire et son dernier objectif aurait bel et bien été de prévenir son paternel… Comme Wiederer, il voulait avancer seul et prouver qu’il n’était pas le garçon immature que son père pointait du doigt.

Enfin la chasse devenait intéressante, la demoiselle se révélait bien moins accessible que ce qu’elle lui avait laissé voir aux premiers abords. Il attrapa sa main qu’il porta sous le col de sa chemise.


_ Ma peau réclame vos crocs et vos griffes, dangereuse beauté… mais je m’en voudrais de perturber vos retrouvailles. Retrouvez-moi dans la salle principale s’il vous plait d’être chassée.

Jared quitta les lieux d'un pas très sûr de lui, lui adressant un sourire en coin avant de disparaître par les portes par lesquelles il était autrefois apparu.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Couloir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Couloir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monstre du couloir
» Couloir du 1er étage
» Couloir du 3ème étage
» Couloir du sous-sol
» Le couloir de l'inattendu (Pv)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Clan des Fidèles :: Salle du trône :: Salle de Bals-
Sauter vers: