La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La salle principale

Aller en bas 
AuteurMessage
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: La salle principale   Ven 2 Avr - 15:23

Depuis son arrivée, Chrystal n'avait qu'observer quelques personnes, volant au passage une coupe de vin sur un plateau d'un serveur. Celui-ci avait passé près de renverser son service sur un couple plus loin créer par le déséquilibre du verre en moins. Harassé par le spectacle qui s'offrait à elle, Chrystal était partie plus loin pour siroter son vin alors qu'elle ne se passait rien de bien impressionnant. Elle s'addossait au mur, dans un soupir, lorsqu'elle remarqua un homme dans le fond de la salle. Son masque l'irritait, puisqu'il l'empêchait d'avoir une bonne vision. La pièce dans laquelle elle se trouvait était grande et luxurieuse, là où des gens aimeraient bien danser sous ce magnifique lustre de cristal. Cette pièce lui plaisait bien, mais ses couleurs chaudes ne l'attiraient toujours pas. L'atmosphère ainsi que l'ambiance qui y régnaient lui démontraient que la fête battait son plein. C'était bien le moment de trouver un jeune homme à son tour! Elle se décida à avancer vers l'homme en question, accoudé à une colonne, traversant la salle. Plus elle s'approchait, plus elle croyait qu'il attendait quelqu'un. Cela était évident à ça façon d'être.

- Qui oserait faire languir un si beau morceau, en plein milieu de la foule? sursurra-t-elle en s'accoudant à son tour.

Chrystal se trouvait derrière lui et regardait les gens qui osaient marcher près d'eux. Elle n'aimait pas être écouté ni même les contacts visuels, mais elle n'était pas ici pour se faire des ennemis. Quelques mèches couvraient son cou maquillée d'une poudre blanchâtre qui montait jusqu'aux oreilles. Mais, malgré que son regard fut sur la foule, elle avait bel et bien remarqué les caractéristiques de ce jeune homme, qui pourtant lui semblait familier après un coup d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Devonfeld
Prince fidèle/Disciple de Nio
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 13/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La salle principale   Mer 7 Avr - 18:51

Le monde semblerait bien triste à Jared si les femmes ne le peuplaient pas. Toutes n’avaient pas la même valeur à ses yeux. Il y’avait les sainte-nitouche à qui il lui plaisait de renverser leurs convictions, il y’avait les femmes-enfant avec qui il aimait enseigner au corps à corps en brûlant les étapes, les femmes-fatales pour qui allaient sa préférence, les garçons-manqués qu‘il aimait rendre tout à coup de simples pucelles sous ses doigts, les filles faciles qu‘il jetait après utilisation, les intellectuelles qu‘il aimait dominer en leur montrant qu‘en sexe, elle n‘y connaissait rien, etc mais pour toutes, il avait érigé son temple de la luxure et du vice, se faisant l’amant le plus érotisant de toute la contrée.

Ce soir encore, il avait été gâté. Il avait séduite quelques jeunes femmes pour s’amuser et passer le temps mais alors qu’il se lassait, on lui avait offert à son regard passionné, la belle Wiederer. Les picotements qui naquirent dans le bout de ses doigts témoignèrent de l’ampleur du charme qu’elle avait eu sur lui et le chasseur avait chassé, peut-être pour autre chose cette fois qu’une simple pièce de collection. Il avait aimé à une époque pas si lointaine et il voulait aimer encore.

Adossé contre une des colonnes ornant la salle, il observait la porte par laquelle, il lui avait posé l’ultime défi d’être sa proie ce soir. Il aurait le plaisir d’occuper toute sa soirée à l’observer, la tenter, la toucher si on lui avait laissé les clés du déroulement de la soirée mais comme rien n’est écrit nulle part, il ne pouvait pas se douter dans son ultime habitude de vivre le moment présent qu’à tout moment, passé, présent s’entremêlent pour former le futur.

Chrystal. Il n’oublierait jamais ce nom sous laquelle il l’avait connu et aimé. Xia. Il n’oublierait jamais ce nom sous laquelle on l’avait présenté au mariage de ses parents. Il n’oublierait pas les révélations qu’il avait apprise ce jour là ni son départ et le mal-être qui l’avait emporté des semaines entières dans des élans de colère incontrôlables. Trahis, blessé, agonisant… sans doute avait-il trop de fierté pour laisser l’histoire se terminer ainsi et dans un même élan soudain, il s’était prouvé par des centaines de corps posés contre le sien qu’il menait la danse… et si Chrystal était loin derrière lui sur les pages de son histoire, elle était toute proche de ses sens. Comment aurait-il pu ne pas reconnaître cette voix à la fois divine et autoritaire, douce mais incisive?

Il fallait remettre le jeu avec la jolie fille de Niokirkanof pour un peu plus tard semblait-il. Il se sentait à la fois honoré que le destin la lui ait ramené, rieur qu’elle ne l’ait pas encore reconnu et vengeur de la torture qu’elle lui avait infligé par son départ. Était-elle vraiment plus heureuse dans ce palais d’or et de lumière? La vie aurait-t-elle été différente s’il se tenait à la place de sa sœur, le pouvoir entre ses mains? Serait-elle toujours sienne s’il avait été plus que le simple fils de Loan et Arlhéeane? Aujourd’hui, elle ne lui avait transmis qu’un peu de la haine qui le tiraillait à l’époque et l’amour s’il existait encore devrait être un trophée à conquérir, un trophée qu’il n’exposerait plus comme une faiblesse.

Jared finit par se retourner, sûr que cela lui suffirait à se rendre compte à qui elle avait affaire. Il avait beau s’être apprêté comme son père, lorsqu’on a aimé un homme, on ne le confond pas avec un sosie aussi ressemblant soit-il. Les traits du jeune homme furent tendus, il n’avait pas envie de lui sourire… tout au plus de la toucher mais il y’avait des retours de flammes que Jared ne pouvait contrôler. Quelques mots glissèrent de ses lèvres, froid devant la beauté de cette ancienne apparition.


_ Il y’a certains morceaux qu’il vaut mieux oublier.

La foule continuait de danser autour d’eux, sans se mêler de ces retrouvailles. Il ne fallait pas se mentir, il savait qu’en venant au palais, il prenait le risque de la revoir et il devait sans doute venir un peu pour ça, sans doute.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: Re: La salle principale   Dim 11 Avr - 17:21

Son regard se posa enfin sur le jeune homme. On ne pouvait s'y m'éprendre, elle hésita à mettre un nom sur ses épaules larges, ses sombres cheveux d'ébènes, ce teint qu'aucun autre homme ne possèdait, ce derrière appétissant, sa grande taille...elle le reconnu en un clin d'oeil. Prononcer son nom, lui donnait une froideur, et pourtant, elle devenait molle sous l'effet des émotions. Un laps de temps s'écoula, pendant qu'elle avait les paupières closes. On aurait dit qu'elle n'était plus dans la salle avec lui. Jared. Qui d'autre cela aurait-il pu être? Ses sentiments pour lui étaient clairs comme de l'eau de roche, malgré cela, elle avait trahi tous les gens qu'elle aimait. Elle l'avait reconnu. Seulement, en quittant le territoire rebelle, elle avait ruiné pour ainsi dire sa relation avec Jared. Elle avait blessé son âme et la sienne aussi, tout cela pour retourner chez les fidèles.

Un frisson parcouru sa moelle, la faisant tresaillir. Elle rouvrit les yeux, la salle était toujours là. Tout cela c'était passé en si peu de temps. Jared. Il se trouvait toujours devant elle mais son regard était maintenant posé sur elle. Brusque retour à la réalité. Les deux ne semblaient vouloir être près l'un de l'autre. Contrairement à son habitude, Jared se comportait pareillement à elle. Elle soupira vivement avant de plisser les yeux.


- Si tu préfères que je t'oublies, alors cesse de me suivre. répliqua-t-elle sèchement.

Elle lui avait déjà dit de ne pas suivre ses traces, où qu'elle aille. Seulement, à ce moment-là, elle avait espéré qu'il suive son conseil à la lettre. Elle le connaissait par coeur, son instinct n'ayant jamais de limite. À chaque fois qu'elle osait pensé à lui, son esprit tourmenté succombait à des crises de panique. Serenade avait été là pour elle, lui changer les idées, mais sans réel succès. Elle savait qu'il pousserait ses limites encore plus loin et désobéirait à tous et chacun pour lui-même. Peut-être pas nécéssairement pour elle, mais s'il avait l'occasion de la retrouver il le ferait. Ça avait été pareil pour elle, lorsqu'elle cherchait intensément des explications. Encore aujourd'hui, il manquait une pièce au puzzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Devonfeld
Prince fidèle/Disciple de Nio
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 13/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La salle principale   Dim 11 Avr - 17:59

Les limites étaient donc posées par une ligne invisible qui séparait en deux la dalle où ils siégeaient. Des limites qui autrefois n’auraient pas eu beaucoup de sens pour les deux amants. Il avait aimé cette époque où rien ne les arrêtaient, où les règles et les lois n’avaient pas été écrites pour eux… Mais en retrouvant sa famille, il avait perdu et Chrystal et cette liberté quasi anarchique qui rythmait sa vie. Il était Jared l’indomptable! Aujourd’hui, il n’était plus que Jared, l’enfant désobéissant… et par sa seule présence en ces lieux, il ajoutait encore un exemple sur la longue liste des erreurs que le chef rebelle notait, il en était persuadé, dans un coin de sa mémoire. S’il ne regrettait pas d’avoir retrouvé ses origines en ce monde, si on lui avait donné la possibilité de revenir en arrière, il aurait joué ses cartes autrement pour conserver ce qu’il avait de plus cher.

Il la contempla quelques instants pour réaliser qu’il n’avait pas oublier un millimètre de sa peau cachée sous ce noble tissu. La Chrystal qu’il avait connu était-elle encore sous ce amas de luxe, sous cette fausse peau qui l’avait attirée loin de lui? L’orchestre n’était plus là où du moins, il n’en captait plus le son. Le mouvement des danseurs étaient devenu volatile. Il y’avait elle et lui mais devait-il la considérer en ennemie où en amie? Maintenant qu’elle savait qui il était, il lui suffisait de donner l’alerte pour que des gardes viennent à le défier en duel. Il n’avait jamais rechigné à heurter son corps dans des combats violents, pourtant ce soir, il aurait aimé juste l’imaginer.

Elle sembla un instant désabusée de son comportement mais à quoi s’attendait-elle après ces longs mois? Il avait sa fierté tout comme elle avait la sienne. Il l’allait pas se mettre à genoux pour qu’elle le reprenne. Wiedere était la preuve qu’il pouvait continuer à avancer en espérant qu’elle saurait effacer les griffes de son ex petite amie sur sa peau.


_ Quelle égocentrisme! Qu’est-ce qui te fais croire que je suis là pour toi?

Tel était le mensonge. Même si de nombreuses tentations s’étaient offertes à lui, l’ombre féline n’avait pas encore entièrement déserté son cœur et il était dur d’être partagé entre ses sentiments. Celui d’avancer et de l’oublier et celui de reculer et de la reprendre avec la même ferveur insolente que celle qui dictait sa vie. Le Jared indomptable n’était pas mort, on lui avait simplement mis quelques chaînes qui alourdissaient son avancée et ses décisions.

Wiedere le faisait languir comme si elle prenait un malin plaisir à le confronter à celle qui avait été sans nulle doute, la femme la plus importante de sa vie. Au moins, ce soir, ils ne jouaient pas. Jared s’avança d’un pas. Était-il capable, lui qui se nourrissait des flammes pour grandir sa puissance, d’absorber sa flamme sans succomber?


_ As-tu trouvé ce que tu cherchais?

Jared ne cachait pas qu’il aurait eu une once de satisfaction dans sa vengeance si elle lui avait répondu non. Peut-être aurait-il même insisté sur le fait qu’elle avait tout perdu pour rien… mais d’un autre côté, il savait que si elle répondait oui à sa question, il serait heureux pour elle car malgré sa froideur et sa neutralité apparente, il espérait encore son bonheur que ce fusse à ces côtés ou avec un autre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: Re: La salle principale   Mer 14 Avr - 20:20

Chrystal croisa les bras, en tournant le regard vers cette porte où Jared avait posé ses yeux dans l’attente d’une personne, une femme surement. Elle ne s’attendait pas à revoir Jared du jour au lendemain, surtout dans ses conditions. Leur flamme trahissait toujours leur envie lorsqu’elle repensa à ce qui avait fait chavirer son histoire avec lui. Lorsqu’elle avait accompagné son ex petit ami, pour qu’il retrouve sa vie normale, c’est là que tout avait basculé. Il avait bien lu sur son visage l’hésitation et sa compréhension face à sa problématique, seulement elle aussi vivait à ce moment-là un peu la même situation. Pourquoi avait-il autant insister? Ils étaient de la même famille d’une certaine façon, lui il ne le savait pas encore. Si Chrystal avait refusé d’y aller à ce moment précis, n’aurait-elle pas eu autant de problème avec Jared? Elle savait qu’un jour elle aurait du lui dévoiler qui elle était réellement, mais cette façon avait été brutale et sans cœur. Elle l’avait laissé piteux et avec les épaules chargés de toute son ancienne vie. Elle aurait voulu que cela se passe autrement, mais elle avait des choses à régler et elle en avait profité, oubliant qu’il était là l’espace d’un court instant. Comment avait-elle pu l’oublier et laisser ses émotions prendre le dessus sur elle? C’est là qu’elle avait décidé de fuir, partir loin de lui. De toute manière, si elle était restée plus longtemps, les rebelles l’auraient sans nul doute capturé. Elle n’avait pas cherché à éviter les rebelles, seulement son cœur et les yeux de Jared.

Xia, Chrystal, elle ne savait plus comment s’appeler vraiment. Son identité ne lui importait pas, la majorité des gens savait qui elle était à ses faits et gestes. Elle avait la désagréable impression d’être fixer lorsqu’elle reposa ses yeux bleus sur lui : il la scrutait de haut en bas. Il cherchait désespérément quelque chose, qu’il aurait du savoir, qu’il ne reverrait pas de sitôt. Elle se remit droite comme une barre dès que sa voix parvint à ses oreilles. Il se prenait pour qui? Elle savait bien qu’il ne cherchait que cela, il ne fallait pas se le cacher. Comment pouvait-il croire qu’elle était sotte? À moins qu’il n’ait quelque chose à cacher. Il ne ferait pas simplement que draguer des demoiselles? Ce serait absurde. Jared n’avait qu’un objectif en tête : retrouver la femme qu’il aimait et si elle ne voulait pas de lui, il en cherchait d’autres pour convenir à ses besoins. Chrystal fut prise d’un rire bref.


- Foutaises! Si tu es ici, c’est qu’il y avait une chance que je puisse y être sans que tu puisses être reconnu par yeux des fidèles. Qui manquerait une telle occasion?

Ironique et directe, Chrystal avait toujours eu de la facilité à lire dans les esprits, elle était assassine après tout. Mais la jeune femme n’avait pas manqué à ses chances de le revoir à son tour, depuis ce bal. Elle voulait revoir ses détails qui avait fui son regard cette journée. Revoir le Jared original, l’amoureux, qui en demandait toujours plus… C’était plus complexe que cela, il fallait discuter, chose qui n’était pas son fort. Chrystal garda le silence face à sa question, observant le corps du jeune homme, qui s’était approché légèrement du sien. Il jouait avec ses nerfs en testant ses limites. Elle fit un pas en sa direction, brisant la distance qui les séparait. Elle esquissa un sourire en coin, il aimait s’aventurer dans des sujets délicats.

- Je dirais que j’ai eu ce que je voulais : des explications et, ceux qui pouvaient m’en donner étaient tes parents. Coïncidence du moment, non? Elle s’amusait de cette évidence qui aurait du lui sauter aux yeux, décroisant ses bras du même coup. Et toi…as-tu eu tout ce que tu désirais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Devonfeld
Prince fidèle/Disciple de Nio
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 13/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La salle principale   Sam 17 Avr - 19:35

Jared se demandait encore ce qui avait cloché chez eux, pourquoi aujourd’hui, ils se retrouvaient en face à face à se convaincre qu’ils se haïssaient alors qu’hier encore, ils s’aimaient d’un amour violent mais passionné. Il n’avait pas bien compris les relations qui liaient chacun d’entre eux… tout était allé si vite! Mais elle aurait pu être sa sœur de sang que cela ne l’aurait pas arrêté. Aussi repoussant que cela aurait pu l’être, il n’aurait pas fait taire son cœur pour des broutilles de ce genre. Il ne s’était jusqu’à présent rien refuser et parmi les rebelles, il donnait un autre sens à ce que ce fameux mot de « rebelle » signifiait. Il était l’un des plus indisciplinés et se faisant, il était devenu son propre ennemi en ne trouvant pas sa place. Eternel insatisfait, sa soif de possession et de grandeur s’étendait au-delà de ce que tous pouvaient lui apporter. C’est du moins ce qu’il estimait, et c’est en ce sens qu’il était resté un solitaire malgré sa nouvelle nombreuse famille.

Sa réponse stridente le prenait à rebrousse-poil et au lieu d’apaiser des tensions peut-être un peu joué, elle les rendait réelles. Jared prit un air sévère que seuls ses joues qui se creusèrent un instant trahissaient. Elle se permettait de donner un sens immuable à sa présence ici, elle se permettait de l’analyser comme une cible. L’air qui les entourait se réchauffa de quelques degrés. Jared était agacé et même bien plus, il était révolté du ton qu’elle se permettait d’employer comme si elle connaissait tout de ses désirs et de ses desseins. Elle criait un peu fort cependant et elle risquait d’amener l’attention des gardes sur lui. Il profita de son pas vers lui pour l’attraper vivement par le bras, la traînant plus brusquement qu’un gentilhomme le ferait dans un endroit plus reculé de la pièce où personne ne semblait avoir le goût de s’aventurer. Il la lâcha avec le même dédain de l’homme qui violente sa femme pour un oui, pour un non. Ainsi était les colères de Jared, sans grand respect pour son environnement mais cela était bien la première fois qu’il était furieux envers Chrystal. Pourquoi? Parce qu’elle avait à moitié raison? Parce qu’il souffrait et que sa douleur devenait violence? Il lui était tellement plus facile de devenir violent que de tenter de s’exprimer sur ses sentiments. Il était trop fier pour avoir de tel discours.

Une fois un léger espace rétabli, la tension retomba. Il expira bruyamment faisant sortir un léger filet de fumée volatile comme si l’intérieur de son corps était devenue braise. Il l’avait sans doute habitué à des températures brûlantes dans leurs anciens ébats mais rien à côté de ce que le désir et la colère avaient allumé en ce moment. Il se reporta sur sa réponse qu’il avait comme à son habitude écouté d’une oreille faussement inattentive alors qu’en réalité, il en avait capté jusqu’au dernier son. Lui ne s’amusait pas de cette évidence qui semblait l’amuser. Trouvait-elle ça réellement drôle de l’avoir quitter alors que ses deux parents étaient prêt à lui accorder une autre chance et même à les voir ensemble, amoureux? Il n’en était pas convaincu.

Sa question l’amena à brièvement réfléchir. Cette réponse était fait dans son esprit depuis longtemps. Non, en effet il n’avait pas eu tout ce qu’il désirait et elle en était la principale responsable. Et a fortiori, il n’avait pas perdu que son amour, il avait perdu un peu de sa liberté. Il fallait croire que porter le nom de Devonfeld impliquait des responsabilités et que dans ce cas, cela ne laissait pas beaucoup de place aux agissements impulsifs dont Jared était friand. Avant, personne ne le punissait pour ses écarts de conduite mais désormais, c’était différent. Tout cela était relatif… parfois, il regrettait d’avoir voulu une identité et parfois, il demeurait rêveur en repensant à toute la joie qu’il portait en son cœur lorsqu’ils partageaient quelques moments complices avec sa sœur ou plus simplement autour d’une table avec son père et sa mère pour savourer ensemble un repas. Un jour, il leur prouverait qu’il n’était pas indigne, il en était certain… mais il fallait lui laisser du temps. Le temps d’apprendre. Il finit par répondre avec lassitude de ce jeu tortueux.


_ Non… Tu as raison, je suis loin d’avoir eu tout ce que je désirai… mais quelle importance! Il y’en aura au moins un sur les deux de satisfait. Ajouta-t-il ironiquement avant de redonner un peu d’attention à la salle et à ses mouvements.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: Re: La salle principale   Dim 16 Mai - 21:46

Chrystal s’était rendu compte du fait qu’elle avait grandi en peu de temps, depuis sa dernière rencontre avec Loan. C’était lui, qui lui avait montré qu’elle avait tellement changé, et pas seulement mentalement. Cela l’avait perturbé et surtout, elle avait eu quelques nouveaux souvenirs qui lui revenaient le jour comme la nuit. Elle n’appréciait pas ne plus savoir quel âge elle devait se fixer, si c’était selon son apparence ou son intellect. Elle avait des questions sur ce qui s’était passé et sur le pourquoi elle n’était plus jeune. Elle savait qui avait commis cet acte, seulement, elle en avait été l’intermédiaire, puisque Jared avait subi le même traitement. Chrystal n’était pas si ignorante. Mais le fait d’avoir vécu son enfance lui avait prouvé qu’elle était capable d’aimer, et ce, même si elle savait au fond d’elle-même, qu’il était le fils de Loan. Toutefois, ses souvenirs avaient été refoulés pour lui laisser des moments d’amour parfois si intenses et si provocants qu’elle profitait toujours des instants passés à ses côtés. Aujourd’hui, qu’elle savait qu’il était l’enfant d’Arlhéeanne et de Loan, elle ne savait plus si elle devait continuer. Elle faisait taire son cœur pour n’écouter que ses propres murmures, des conseils qui ne valaient pas toujours la peine de suivre. Elle avait fermé son cœur depuis qu’elle avait quitté les rebelles. Elle le mettait maintenant à l’épreuve face à Jared qui se tenait toujours à quelques centimètres d’elle.

Elle n’entendait plus un son. Plus rien ne semblait la déranger, ni les regards des femmes qui tournoyaient pendant leur danse, ni les discutes près du buffet. Ses yeux étaient fixes sur celui qu’elle attendait une réponse. Elle n’aurait pas hésiter une seconde à faire venir les gardes, si cela avait été un rebelle quelconque. Jared savait très bien se débrouiller peu importe où il était et elle n’aurait pas apprécié que les ennuis lui tombent dessus malgré tout. Elles comprenaient les nombreuses réactions de sa famille face à son caractère spontané, néanmoins, si elle en était impliquée, elle devrait l’aider. Elle sentit de la tension dans l’air pendant un moment. Son visage lui permettait de voir qu’il n’avait pas apprécié sa dernière réplique alors que son bras fut prise par la ferme poigne de Jared. Ce n’était certainement pas ainsi qu’il règlerait quelque chose, pourtant, cette chaleur ne l’aida guère. Elle l’apaisa comme si elle se prélassait certes, mais son masque et son corset lui collaient à la peau. Ce n’était pas agréable du tout. Tout ce dont elle avait envie, c’était d’enlever tout ce qu’elle portait! Son air lui manquait, faute du corset mais la détente que lui procurait l’atmosphère rendait la tension moins élevée pendant un moment. La démarche en talon qu’elle se permettait de faire, semblait consister à un mélange de pas de danse et à mi-chemin, d’un animal qui se débattait avec des patins à roulette. Elle avait beau avancé, plus elle essayait de reculer, ses souliers ne lui permettaient aucun soutien. Elle plantait ses souliers dans le plancher, lorsqu’elle fut arrivée dans le coin pour ne pas percuter un mur, malgré le plancher ciré. Elle croisait les bras, résignée et totalement dégoûtée par cette invention qui ne semblait pas être fait pour résister à la poigne d’un homme. Il fallait donc se laisser traîner ou se laisser tomber sur les fesses pour que l’autre abandonne? Sa respiration était irrégulière, recherchant de l’air frais, alors qu’il n’y en avait pas.

Son bras ne lui faisait pas mal jusqu’à maintenant, Chrystal affichait de temps à autre une grimace brève. Ses pieds aussi ne toléraient plus ses souliers ridicules. Ses plumes l’irritaient constamment, il faudrait qu’elle arrange cela. Elle prit une bouffée d’air et ferma les yeux pour se calmer. Elle en avait besoin. Comment en étaient-ils arrivé là… Pourquoi étaient-ils rendu dans un coin à revoir qui était le plus haïs des deux? Elle le regarda d’un regard neutre, avec une once de exaspération cette fois. Elle prit un moment à lui répondre d’un ton harassé.


- Satisfaite? Tu trouves que j’ai l’air heureuse? Tu ne sembles pas te rendre compte de ce que tu dis. Comprend que je ne prends plus cette place que tout le monde m’accorde dans cette famille. Je ne la mérite pas, c’est tout! Je ne comprends pas cette famille et je ne l’ai jamais comprise! Pourquoi tous veulent que je revienne après ce que j’ai fait? Moi tout ce que je veux pour le moment, c’est trouver des réponses à ses questions qu’ils n’ont jamais su me répondre.

Elle observa la porte par laquelle une femme devait un jour arrivé, dans un profond soupir. Elle en profiterait pour partir rejoindre un assassin qui devait être à la grande fête, puisqu’elle était en son honneur. Que d’ironie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Devonfeld
Prince fidèle/Disciple de Nio
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 13/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La salle principale   Mer 26 Mai - 18:15

Jared souffla d’un air qu’elle parlait trop. Il la trouvait incompréhensible et cela l’agaçait de ne pas comprendre tout ce qui s’était passé. Sa main se posa sur le froid marbre de la colonne en lui tournant le dos. Sa tête trouva quelques instants refuge inclinée vers le sol et il se retourna avec férocité. Son ardant caractère était mis à rude épreuve ce soir et il ne pouvait pas le laisser éclater au risque de dénoncer tous les rebelles et d’attirer sur lui une attention qu’il ne désirait pas. Il se rapprocha vivement de Chrystal, menant son visage jusqu’au sien.

_ Il y’a encore deux minutes, tu m’assurais le contraire! Je me rends parfaitement compte de ce que je dis, c’est toi qui vient m’agiter sous le nez ta satisfaction, et l’instant d’après tu ne l’es plus. Tu es difficile à comprendre! Tu me rends complètement dingue. Tu n’avais pas le droit de me quitter! Je sais qu’en amour, je n’ai pas été le plus parfait des hommes mais je t’aime, Chrystal! Je t’aime à en crever! Et je ne laisserai aucun homme t’aimer plus que moi!

Ce n’est pas quelques mètres de beau tissu, des souliers vernis et ce masque qui ferait disparaître la femme féline qu’il aimait depuis le premier jour. Depuis leur réveil dans leur nouveau corps, depuis les années d’entraînement où encore jeunes, ils se défiaient. Elle était son égal, sa moitié. Avec elle, il savait qu’il ne serait jamais quelqu’un de bien mais il serait heureux alors que loin d’elle, il s’efforcerait d’avoir la vie que tous ont eu, il deviendrait cet homme, ce bon époux que les années ont rongé. Cet homme qui à force de vivre pour les autres, a oublié qui il était. Oserait-il lui dire qu’il espérait que ce soir, elle rentrerait avec lui. Que ce foyer qu’elle a quitté retrouverait la fille qui a cru avoir été trahis alors qu’elle avait peut-être été trop aimé? Il ne pouvait prononcer cette question tant une réponse négative lui ferait du mal. Il ne pouvait lui-même se résoudre à quitter sa famille tant qu’il saurait la haine que sa dulcinée portait à ses parents. Il ne voulait pas que par amour, il se voit obliger de faire souffrir les êtres qu’il aimait bien plus qu’il ne le montrerait jamais.

Cependant ce soir, il était un fidèle. Un noble venu festoyer comme tous les autres. Il jouerait donc ce jeu, devenant quelqu’un d’autre l’espace d’un instant. Histoire de se laisser dorloter dans les griffes de la reine de la jungle.


_ Je fais partie de ton monde, ce soir au moins alors séduis-moi cette nuit encore!

Dans sa peine, il éprouverait au moins quelques instants de plaisir supplémentaires. Il n’aurait pas besoin de se convaincre que les bras d’une femme lui apporte le bien-être puisque Chrystal était ce bien-être là. Celui qu’aucune femme, même des plus adroites avait pu lui faire ressentir. Sa déesse de luxure et sa déesse de cœur…

[post pas top mais j'étais pas très inspiré en fait ><]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrystal
Illusionniste
Illusionniste
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 26
Date d'inscription : 25/08/2007

Feuille de personnage
Statut: En couple
Famille: soeur d'Adèlia, père disparu...
Nom du dragon et élément: Serenade, la glace

MessageSujet: Re: La salle principale   Dim 4 Juil - 17:32

[O_O...compensation du temps, avec un post plutôt bien, l'inspi était là]

La femme qu’il attendait ne montrait pas le bout de son nez. Était-elle séduisante? Elle en était certaine. Pour qu’elle le fasse attendre ainsi, il le fallait! Sinon il aurait été joué ailleurs. Malgré tout, Chrystal se demandait pourquoi elle tardait à arriver…Peu importe, elle était prise dans ce coin encore pour un bon moment. Chrystal détourna son regard de la porte un moment en apercevant la réaction de Jared. Il se trouvait maintenant dos à elle et semblait si en colère. Elle ne savait pas comment réagir face à lui. Encore aujourd’hui, cette sensation l’agaçait, comme si elle était redevenue une enfant et qu’elle devait prendre conseil pour savoir quoi faire… Tout ce qu’elle voulait c’était le confronter, mais il n’appréciait pas son caractère hésitant. D’un moment, elle se montrait sous sa véritable identité, Xia, et de l’autre elle revenait froide et glaciale sous les traits de Chrystal. C’était à devenir cinglé. Elle pouvait le comprendre, même elle ne savait pas si elle devait tout dire. Son regard était rendu si près du sien, qu’elle sentait son souffle sur son visage. Elle ne pouvait le quitter ses yeux…La colère…Contrairement à son habitude, elle ne voulait pas les repousser. Ses yeux qui semblaient vide d’émotion, lui montraient qu’elle avait encore tort. Elle n’aurait jamais voulu qu’il soit en colère contre elle, aujourd’hui seulement, en regardant ses yeux, qu’il était sincère.

-Jared… souffla-t-elle en baissant les yeux. Quand je dis que tu ne te rends pas compte de ce que tu dis, c’est que tu ne vois pas ce qui se passe sous ton nez. Peut-être est-ce pour cela que tu ne me comprends pas. Je ne t’en ai jamais dit assez sur moi…Alors pourquoi te blâmer d’être imparfait? J’aurais du rester là-bas…tu n’aurais pas eu à me suivre…

Elle en avait des larmes aux yeux. Elle n’avait jamais été douée en amour. Avec Jared, elle s’était senti comme étant une femme accomplie, qui faisait les bons choix. Eux d’eux marchaient fiers et droit, toujours là, l’un pour l’autre…C’était elle qui l’avait cruellement abandonné, pas lui… De plus, Chrystal n’avait jamais été une femme parfaite en soit. La jeune femme ne prenait pas toujours les bonnes décisions et cela affectait non seulement elle, mais bien des gens autour d’elle. L’une de ses décisions avait été de quitter Jared, mais il avait raison…Elle n’avait pas le droit de le quitter ainsi.

Elle releva son regard sur celui qu’elle aimait tant. Ses joues étaient trempées, elle ne pouvait se le nier, puisque son masque lui collait encore plus au visage. L’espace d’un moment, elle aurait avancer son corps contre le sien et elle l’aurait embrassé tellement l’invitation était tentante. Il n’aurait plus à se languir d’une fille, alors qu’il avait Chrystal sous les yeux. Son monde était celui des fidèles maintenant, même si elle n’aimait pas ce faire à cette idée, elle était bien déguisée dans la peau d’une autre personne. Elle sécha ses larmes du revers de sa main, n’hésitant plus. Elle eut un rire bref avant de sourire un moment. Il avait de ses idées pour lui remonter le moral, même si elle n’aurait pas rigolé de sitôt avec ce quelle prévoyait de faire. Son planning allait être modifié, elle profiterait à fond de cette soirée, elle le méritait bien. Elle était à son premier bal et bien le dernier, les robes longues n’étaient pas son point fort. Elle s’approcha vers lui, pencha la tête et mit sa main sur sa hanche en se mordillant la lèvre.


- Je ne voudrais pas indisposer tous les regards des passants. Toutefois, tu es trop attractif pour ne pas mériter ce genre d'attention.

Chrystal sépara la distance qui restait entre lui et elle pour se coller contre son corps. Ses mains glissèrent sur ses épaules pendant qu’une jouait après ses mèches qui n’avaient pas été coincé dans sa queue de cheval. Elle le regardait profondément dans les yeux, tellement qu’elle en avait oublié le masque qui lui cachait le visage. Elle pouvait voir les détails de sa peau, qu’elle caressa du dos de sa main. Son regard se posa sur ses lèvres, sur lesquelles elle s’aventura une fois de plus. Elle ferma ses yeux et se laissa guider par ses pulsions. Elle avait envie de dénouer ses cheveux, de pouvoir passer ses mains au travers comme elle l’avait si souvent fait. Elle cessa le baiser, restant près de lui, pour respirer son air. Son odeur était toujours la même, à lui faire tourner la tête, elle ne pouvait lui résister. Elle l’embrassa une seconde fois avec plus de passion, elle succombait encore et encore. Dès qu’elle n’eut plus d’air, son désir pour lui était plus intense. Elle connaissait le château par cœur, elle pourrait ainsi dire l’emmener où elle voulait, là où elle croyait que les secrets y resteraient…Ce qui se passerait ici, ce passerait entre eux et personne d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Devonfeld
Prince fidèle/Disciple de Nio
avatar

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 13/01/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: La salle principale   Lun 12 Juil - 12:39

C’est vrai qu’il était goujat. Cette femme à qui il avait ouvertement fait des avances, il ne l’attendait plus. C’est à peine s’il mettait encore de l’importance à son existence. C’était ainsi, Jared était toujours prêt à jouer mais même s’il acceptait de laisser à une autre le rôle de meneuse, il ne fallait pas oublier que c’était lui le chasseur et que si la proie ne se montrait pas, il ne voyait aucun inconvénient à aller ailleurs. Pour le garder, il fallait être habile ou simplement inestimable. Son terrain de chasse n’avait pour ainsi dire aucune limite, il aurait rempli bien des carnets de ses amours superficiels. S’il ne s’arrangeait pas, peut-être finirait-il par tomber dans la séduction de la femme mariée ou sur le point de l’être. Jared trouvait un certain contentement à être détesté dans le fait qu’on lui accordait une importance considérable. Son nom était déjà connu dans la grotte mais les exploits n’étaient pas du goût de tout le monde. Son paternel aurait souhaité qu’il ralentisse sur la jouvencelle pour se consacrer un peu plus au fonctionnement de la grotte et à sa protection. S’il l’envie le prenait de le faire, sans doute obéirait-il mais pour le moment, liberté et vices étaient ses maîtres mots. Il aspirerait tout le suc de la vie tant qu’il était jeune et beau, pas question de finir vieux et impotent.

Quand Chrystal était là, il ne voyait plus qu’elle et c’était bien ça son problème. Il n’avait pas le droit de l’aimer autant, il se sentait si différent de ses parents pourtant ils rejouaient le même jeu et Jared eut espéré que la fin fut la même. Il voulait qu’ils soient à nouveau réunit, à nouveau un. Pourquoi Arlhéeane Maraigh et Loan Devonfeld aurait eu cette chance et pas eux. Ils avaient donnés de leur personne, ils avaient souffert chacun de leur côté, ils avaient accepté de jouer à des jeux dangereux. Peut-être enfin choisir son camp serait la décision la plus libératrice qu’il ferait mais il ne pouvait pas choisir de devenir fidèle, il ne supporterait pas de vivre sous les ordres de Nathalia, il avait déjà tant de mal à vivre sous ceux de son père. Il avait besoin d’un monde où il aurait toujours le sentiment d’être libre, un monde où son ego serait toujours flatter, où il serait toujours plus beau, toujours meilleur que les autres, où son besoin égoïste de reconnaissance s’épanouirait à ses pieds car dans sa tête, il n’était pas né homme, il était né comme un Dieu. Il voulait qu’on arrête de le voir comme un enfant mais il se comportait encore comme un gosse capricieux. De toutes les armes qu’ils savaient manier, l’humilité était celle qui lui manquait le plus en apprentissage. Sans doute aurait-il pu la convaincre de fuir avec lui mais que leur resteraient-ils? Il n’était pas idiot, il ne pouvait vivre loin de l’action et il savait que tous les chemins les ramèneraient sur cette terre en guerre. Ce royaume était le leur et Jared ne souhaitait pas y vivre vieux, il ferait sa vie à 100 à l’heure, il vivrait tout plus rapidement, plus intensément. Une chose était sûre, il méritait une fin grandiose! Il ne périrait pas dans son lit. Il avait à vrai dire, une très forte envie de se mesurer à Nio, s’il pouvait le tuer ce serait fantastique pour son ego et s’il était tué, il se contenterait de crier une bonne phrase hypocrite dans le genre « pour les rebelles!!! » histoire de finir comme une légende. Il n’était pas dans son comportement de vivre pour les autres.

Avait-il d’ailleurs vraiment envie de la comprendre? Cet amour qui faisait mal, il n’en voulait pas mais il ne pouvait s’empêcher de s’y jeter encore et encore. Chrystal était comme derrière des fils barbelés et malgré cela, il ne pouvait s’empêcher d’aller s’emmêler dans les fils de fers coupants, de s’y débattre, de s’y blesser pour l’atteindre. « Idiot », il ne voyait pas d’autre qualificatif lorsqu’il voyait à quel point il se serait mis à ramper pour elle. Lui qui se voyait toujours la tête haute, il se laissait désarçonner par ses émotions. Il devenait fou mais cette folie dans les bras de Chrystal était si délicieuse qu’il se laissa sombrer, attirer par le fond comme une épave dont la coque fendue ne pouvait atteindre la côte. Qu’est-ce qu’il en avait à faire des passants? Les indisposer? Et comment qu’il les indisposerait! La honte, n’était pas non plus dans son comportement pas plus que la pudeur. Il captura ses lèvres dans un premier baiser incertain à la fois timide et désireux, encore retenu par le soupçon de commettre une erreur puis finalement seul son cœur parla et sa main monta à son cou pour saisir les côtés de son visage entre ses paumes et capturer ce second baiser avec intensité. Dans sa tête, « idiot » n’arrêtait pas de raisonner. Mais elle était là, l’objet de son désir, son amour, ce vers quoi l’homme sera toujours attiré. Il avait eu cette chance de le trouver et sous prétexte que leur vie était compliqué, il devait y renoncer? Jamais! Jared n’écoutait pas le bon-sens des gens et même pas le sien qui lui criait de prendre du recul, de s’éloigner. Il n’était que pulsion ce soir, glissant sa main sous son jupon, déboutonnant quelques boutons de sa chemise sans se dessaisir de ses lèvres gourmandes mise à part quelques secondes pour respirer. Il se laisserait porter là où elle le voudrait, enfermer dans une geôle si c’est cela qu’elle attendait de lui. Il n’avait qu’une nuit pour se donner l’illusion que cela durerait éternellement. Jared était un volcan qui ne s’éteindrait jamais.

Il ne parla pas. Il n'y avait plus aucune raison de parler ou de de s'expliquer, il l'aimait c'est tout. Aucune explication n'était nécessaire à ce phénomène. Il était simplement heureux quand son corps se mêlait au sien. Le monde et ses problèmes disparaissaient lorsque ses mains glissaient le long de ses courbes. Elle était à lui cette tigresse féline.


[Je bouge pour aller me battre contre Nathalia, qu'on puisse faire entrer le bal dans le domaine du passé de nos RP! XD]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La salle principale   

Revenir en haut Aller en bas
 
La salle principale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Clan des Fidèles :: Salle du trône :: Salle de Bals-
Sauter vers: