La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Coin d'eau

Aller en bas 
AuteurMessage
Doryan
Chevalier de Lumia
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/01/2009

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: Famille décédée; Adopté par une famille fidèle; frère de Zofia
Nom du dragon et élément: Mazareth/Lumière

MessageSujet: Coin d'eau   Mar 27 Avr - 20:28

Voilà qu’il se retrouvait à nouveau seul. Il avait revêtu à nouveau son armure qu’il regrettait avoir enlevé dans cette taverne. Il s’en était tout de même bien tiré mais cette rencontre aurait pu lui être fatale si celle qui se prénommait Alice, n’avait pas eu cette impact quasi hypnotique sur le géant barbare. En revenant sur le camp à la suite de cette rencontre, il n’avait découvert qu’un champ vide où brûlait encore quelques cendres de l’ancien feu de camp où se trouvait il y’a encore une journée, le camp de Kinairo, le chef de l’armée qui avait renoncé à la puissante protection de Nathalia pour se ranger sous les ordres d’une Reine dont on ne savait pas si elle les accepterait. Finalement Doryan avait rebroussé chemin, cherchant le reste de son armée un peu à l’aveuglette. Il n’avait jamais été initié au savoir des pisteurs et devrait donc compter sur sa bonne étoile. Il savait que Kinairo cherchait Lumia, il irait donc du côté des constructions fraîchement achevées. Il finirait par retrouver trace des chevaliers.

Il avait parcouru déjà quelques kilomètres à dos de dragon. Sa dragonne ne disait trop rien, d’une habitude silencieuse lorsqu’elle volait. Doryan avait encore quelques difficultés à s’habituer à sa lourde armure mais il bougeait mieux que lorsqu’il l’avait enfilé la première fois. Fini les bruits de casseroles.

Les kilomètres s’écoulaient et c’est au-dessus d’un point d’eau, une toute petite mare en fait, à peine plus large que deux hommes couchés, qu’ils vinrent se poser. Sans doute n'était-ce même pas une mare mais une grande flaque s'étant formée avec l'abondante pluie. Cela suffirait cependant à les désaltérer. Mazareth renifla l’eau, créant des petites vaguelettes de son souffle et y trempa la gueule pour trouver un peu de fraîcheur que la pluie qui s’abattait toujours sur eux avec moins de force cependant, n’avait pas réussit à apporter à ses ailes échauffées.

Doryan fit quelques pas, plaquant ses mèches gorgées d’eau vers l’arrière de son crâne avec une main assurée. L’endroit était un petit coin de nulle part, qu’il devait traverser pour atteindre le château. Doryan tapota l’encolure du dragon qui buvait à satiété pour lui signifier un départ imminent. La flaque fût vidée en quelques gorgées supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella drago
Fan du Rose
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 21
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: mort
Nom du dragon et élément: Safira,vent

MessageSujet: Re: Coin d'eau   Mer 28 Avr - 20:09

Isabella volait comme à ses habitudes, sur le dos de sa dragonne. Il ne fessait pas si beau que ça mais, elle devait faire le contrôle de routine. Ses vêtements ample était collé à sa peau. Elle paraissait maigrichonne. Ce n'est pas pour autant qu'elle rigollait comme une folle avec sa dragonne. Elle avait passé le début de la journée a patrouiller dans le secteur et toujours aucune trace de fidèle. Donc elle avait décidé de faire un concours de blague et autre jeux. Elle est sa dragonne était habituée à rester seul, dans leur coin et elle s'inventait toujours des jeux pour se divertir mutuellement. Ce sont des adultes pourtant elle n'arrête pas de se comportais comme des enfants. Elle repassa un énième fois sa main sur son front pour ôter l'eau qui s'écoulait .Safira, sa dragonne resta silencieuse en moment. Curieuse, Isabella demanda à sa dragonne qu'est qui n'allait pas. Furieuse d'être interrompue sa dragonne grogna. Docile, Isabella se tue un moment. Après quelque seconde qui durera une éternité, Safira dit à Isabella qu'elle avait senti un humain. Folle de joie, Isa donna un léger coup de talon à sa dragonne pour lui signifier de tourner. Celle-ci, aussi contente que sa maitresse s'exécuta sans caprice. Les deux filles s'engageaient dans la voix inverse et suivie leur piste. À mesure qu'il avançait Safira décrivis ce qu'elle sentait. Sa ressembler a ceci:homme, âge mur, fidèle, avec dragonne... Une fois la description terminer, Safira fit un bref virage sur le coter et se transforma en nuage. On ne pouvait la voir, ce qui donnait un point , du côté de Isabella. Elle se cramponna sur sa dragonne le plus possible pour être ,elle aussi,''invisible''. Une fois à une altitude assai basse. Elle regarda en bas pour trouver sa cible. Elle ne le vue pas mais, remarqua sa dragonne. Elle glissa un cours message dans l'oreille de sa dragonne et celle-ci fonça tête baiser sur le dragon. Elle et Isabella avait travaillé cette technique des millions de fois. Safira devait foncer soit sur le dragon ou le groupe puis le mordre ou les mordres. Pendant ce temps, Isabella devait tuer ou blesser gravement les autres. Ou l'autre dans ce qu'à si.

Isabella se leva de sur son dragon et se dirigea vers sa queue. Pendant ce temps, Safira descendis en flèche et ouvris la gueule. Elle devenait de plus en plus visible, ne ressemblant plus à un nuage mais, bien par une bête assoiffer de sang. Safira donna un coup de queue et envoya sa protégée vers le jeune homme et celle-ci pris son fouet d'air. Isa pris sa victime par les mains. Enfin, elle voulait l'attraper par le cou mais, elle a raté son coup. Donc elle l'attrapa par la main et le tira vers elle. Elle ne voulait pas trop lui faire du mal, car elle savait qu'il devait être accompagné et elle voulait le faire parler. Sa dragonne garda un oeil sur sa protégée et sur l'autre dragon. Elle ne pouvait pas blesser l'autre, car s'était leur''otage ''. Isa s'approcha de sa victime et pris son couteau. Elle le fit tourner a dessus de sa tête (la tête de sa victime) puis le planta à coter de sa tête qui était maintenue au sol par sa main. Il pouvait se libérer facilement mais s'il fessait un geste brusque le couteau pourrait accidentellement se planter dans sa tête. Isa dit calmement à son otage:


-Dit moi où sont les autres.

Suivi de ses paroles elle siffla. Sa dragonne mordue l'autre dragon qu'elle tenait au sol. Elle ne la mordue pas très fort seulement assai pour qu'elle crie. Elle regarda sa victime et dit une nouvelle fois

-Dit moi où sont les autres ou sinon ta dragonne pourrait avoir de gros bobo. Je ne le répéterais pas trois fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan
Chevalier de Lumia
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/01/2009

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: Famille décédée; Adopté par une famille fidèle; frère de Zofia
Nom du dragon et élément: Mazareth/Lumière

MessageSujet: Re: Coin d'eau   Jeu 6 Mai - 18:15

Mazareth secoua la tête, pleinement satisfaite de cet arrêt. Même si elle concevait que son maître aspirait à autre chose que mourir en esclave, elle n'aimait pas vraiment le choix qu'il avait fait en devenant soldat. Le Doryan qu'elle aimait tant avait changé, elle le voyait bien. Celui avec qui elle s'amusait à défier l'autorité, à provoquer les soulards à la sortie des tavernes, à courtiser tout ce qui portait jupons, n'était plus. Il avait mûri, il s'était avancé sur le chemin des hommes prêt à fonder une famille et avait perdu cette spontanéité irréfléchie. Il faudrait bien un jour qu'elle en fasse de même, elle n'était plus cette jeune dragonne pour qui le danger n'avait aucune signification. Leur liberté, ils l'avaient en quelque sorte volé et il faudra bien un jour qu'ils payent le prix de leur larcin.

L'eau avait rendu boueuse, la terre dans laquelle ils étaient, les embourbant jusqu'aux chevilles. Le ciel ombrageux ne semblait plus avoir de limite et assombrissait toute la contrée pourtant il n'y avait que ce léger sifflement pour venir percer ce paysage mort. Doryan leva un oeil perplexe vers le ciel, il lui sembla difficile que le vent puisse produire un tel son. Ce qu'il entendait, c'était comme une masse frottant les airs mais il n'y avait rien à portée de vue et s'apprêtant de toute manière à quitter les lieux, il se dit que quoi que ce fusse, il passerait à côté sans le croiser. Sa main se porta vers le rênes pendant au cou de sa dragonne lorsque la masse se matérialisa et fouetta Mazareth, le propulsant à quelques mètres sous le souffle d'air.

Le chevalier se redressa mais l'accès à son épée, rangée dans son fourreau, lui-même fixé sur la selle du dragon lui était inaccessible avec cette bête qui se démenait à immobiliser sa dragonne, elle-même surprise par l'attaque. Ses mains furent liées l'une contre l'autre et l'envie lui vînt de saisir le lien pour d'un coup sec, faire tomber son adversaire devant lui. Ce dernier avait visiblement eu la même idée puisqu'il se retrouva sans mal allongé dans la boue, attiré par le poids de son armure. Cette jeune femme vînt lui faire son numéro de couteau mais non, elle ne l'effrayait pas. Il avait vu tourner au-dessus de sa tête plus de couteaux que le monde ne pourrait jamais en porter. Il connaissait par cœur la blessure que ses armes effilées pouvaient laisser dans la chair. S'il connaissait bien plus la brûlure du fouet, il avait à maintes reprises dû poser ses doigts sur les corps mourant des soldats revenus des combats, avant de creuser leur fosse derrière la colline comme tous les hommes pour qui la mort, enlève à leur importance. Ce qu'il trouvait effrayant n'était pas les armes mais la faculté qu'avait les porteurs à vouloir faire du mal avec. Lui-même avait choisi de porter l'épée et d'en faire une alliée, une protectrice de son corps et de sa vie pour qu'un jour comme aujourd'hui, il puisse être capable de faire appel à ses plus bas instincts pour prendre une vie et sauver la sienne. Mais pouvait-il être capable d'un acte aussi abjecte maintenant qu'il avait porté le regard sur le visage de cette jeune femme? Elle n'était pas fidèle, ça n'importe quel idiot l'aurait comprit au premier regard mais ce n'était pas une villageoise... les villageois ont guère cet aplomb à attaquer un soldat même seul. Pourtant elle avait attaqué avec une certaine lâcheté qu'il avait longtemps associé à la noblesse fidèle et ne serait-ce que pour cet acte, il ne serait pas conciliant. Ils étaient du même côté mais était-elle prête à l'entendre et à le comprendre alors qu'il se promenait, revêtant l'armure fidèle. Il joua son jeu un moment, gardant tant bien que mal son calme devant ce chantage ignoble qu'elle lui imposait:


_ Et que vas-tu faire petite idiote si je te dis où sont les autres?

Le couteau planté à ses côtés ne représentait pas une menace suffisante pour le convaincre de rester tranquillement allongé dans la boue. Il fallait mettre un terme à cette mascarade. Deux attaques en deux jours, il n'aurait jamais cru qu'en dehors de la ville fidèle, la vie fût si dangereuse. Ce n'était cependant pas sa main juvénile qui allait le garder au sol bien longtemps. Inspirant d'un coup, d'un coup de genou, il la fit basculer à son tour dans la boue, tout en gardant un oeil sur la lame qui étincelait sur sa peau. Il s'enquit de se remettre debout mais encore peu habitué au poids de son armure, il était bien plus lent qu'à l'accoutumé. Et inutile de se rendre invisible, la boue et l'eau aurait fini de le trahir.

Il s'empara du couteau de son adversaire et se mit finalement debout, les mains toujours maintenues l'une contre l'autre mais maintenant armées d'un couteau.


_ Ecoute, tu as sans doute toutes les raisons du monde de me croire ton ennemi... mais ce n'est pas le cas. Je suis fidèle en effet, mais je le suis envers la paix... Nathalia n'a aucun pouvoir sur moi. Je ne peux te dire où sont les autres pour la simple raison que je les cherche moi-même! Tu peux me croire, ou tu peux me tuer... Mais amuses-toi ne serait-ce qu'une minute de plus à torturer ma dragonne et c'est moi qui te tue dans cette vie ou dans l'autre!

Doryan restait debout devant elle. Il n'écartait pas le fait qu'il vivait peut-être ses derniers instants mais sa main vînt malgré tout lâcher la lame qu'il tenait pourtant fermement quelques minutes auparavant et qui demeurait sa seule chance de survie. Il espérait que son geste suffirait à lui faire comprendre sa sincérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella drago
Fan du Rose
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 21
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: mort
Nom du dragon et élément: Safira,vent

MessageSujet: Re: Coin d'eau   Lun 10 Mai - 21:01

Elle attendit quelle que seconde la réponse de se fidèle. Elle savait quelle ne pouvait tuer ,sauf si sa vie en dépendait. Elle regarda le visage de se jeune quelque instant. Il n'avait pas l'air d'un tueur ,ou d'un fidèle super méchant. Pourtant, il portait l'amure fidele!Son esprit était bouleversé, le jeune homme qui était devant n, avait pas l'air d'un fidèle plus d'un ancien esclave ou d'un villageois qui a eu de la mal-chance. Elle vue des cicatrices, mais des cicatrices de souffrance. Elle connaissait les blessures mieux que personne. Elle regarda la dragonne de sa ''proie'' puis regarda sa dragonne, en même temps qu'elle se tourna pour lui répéter une autre fois celui-ci répondis

_ Et que vas-tu faire petite idiote si je te dis où sont les autres?`

Isa lui sourit un instant ,un sourire glacial, un sourire sans bonne joie. Elle réfléchit vaguement a cette idée : le tuer.....non. Lui arracher un bras!...non. Le torturer.....c'est une idée,blesser sa dragonne...non, ca ses être sans coeur. Isa était entré dans ses penser, elle ne se souciait plus de son prétendu. Elle était ailleurs.... un peu trop car, elle sentit une vague douleur au ventre et un grand froid. Elle sortie de sa rêverie . Elle ne sentait que le fouet dans sa main. Elle regarda et vu que son adversaire venait de prendre son couteau. Furieuse ,isa voulu se lever mais malheureusement elle retomba lourdement dans la boue. Elle entendit le rire de sa dragonne. Elle arriva , après un bout de temps, à se relever. Elle avait toujours le fouet en main mais, son adversaire avait son couteau!Elle ne pouvait plus en échappais ,soit son adversaire lâche le couteau, soit elle le blesse par surprise. Elle le regarda droit dans les yeux espèrent y trouver une réponse. Elle ne laissait jamais transparaître sa detresse,n'y son désespoirs. Elle le regarda avec un regard amusé et plein de défis. Comme si ce n'était qu'un jeu. Elle écouta les paroles que lui dit son interlocuteur.


_Ecoute, tu as sans doute toutes les raisons du monde de me croire ton ennemi... mais ce n'est pas le cas. Je suis fidèle en effet, mais je le suis envers la paix... Nathalia n'a aucun pouvoir sur moi. Je ne peux te dire où sont les autres pour la simple raison que je les cherche moi-même! Tu peux me croire, ou tu peux me tuer... Mais amuses-toi ne serait-ce qu'une minute de plus à torturer ma dragonne et c'est moi qui te tue dans cette vie ou dans l'autre!


Puit comme un idiot il lâcha son couteau. ISa pensa à toutes les fois qu'elle a étée clémente.....qui veut dire.....zéro fois. Elle se dit:pourquoi le serait-je avec lui? Quest qu'il a de plus que les autre?Isa pensa une dizaine de seconde puis décida qu'il a un début a tout. C'est sûr qu'elle ne va pas le laisser la ....mais il pourra vivre....enfin peut etre!

Elle fit un petit signe de tête à sa dragonne et celle-ci relâche sa prise avec dédain. Puis Isa s'approcha de cette dernière (la dragonne de dodo) et lui dit aussi sec que les feuilles des arbres en automne.

-Si tu veux revoir ton cher maître ne me fait pas de cout tordu. Si tu essayes de t'échapper, faire mal à moi ou ma dragonne, aider ton maitre, aller trop loin de ma dragonne ou seulement prévenir quelqu'un...... sa seras votre compte à toi et ton maitre. Je sais me faire respecter donc je ne veux pas que ca change!ses compris!

elle n'entendit pas de réponse donc elle répéta plus fort encore

-EST-QUE SES COMPRIS!

Elle se retourna est regarda l'homme qui était devant elle . Elle tenait toujours son fouet qui ,avait une longueur incroyable!Elle le regarda froidement avec un regard sans émotion puis s'approcha de lui. Elle glissa sa main dans sa poche, tout en s'avancant, puis en sortie après quelque seconde ,un foulard noir épais. Elle se colla à lui pour lui attacher le bandeau. Puis tranquillement le serra. Elle le serra assai fort pour qu'il tienne mais, pas trop pour qu, il aille mal!Elle lui dit d'un ton léger

-Aller vient, on va faire une balade dans les bois!

Un sourire sadique apparut sur le visage pale d'Isa. Elletira légèrement sur son fouet , pour que son adversaire avance. Elle enfourcha sa dragonne et lui donna léger coup de pied pour qu'elle s'envole. Elle lui chuchota quelle que mot à l'oreille pour lui dire de ne pas aller trop vite et pas trop haut. Elle dit à son ''otage''

-tu marche droit devant!pas de commentaire,ny de chialage. Tu est chanceux que je te laisse en vie donc profite sans .Quand tu te sans fatiguer tu me le dit et nous allons faire un arrêt pour la nuit. Mon chef décidera qu'est qu'on fait de toi. .




(Pas fini,va finir demain)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan
Chevalier de Lumia
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/01/2009

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: Famille décédée; Adopté par une famille fidèle; frère de Zofia
Nom du dragon et élément: Mazareth/Lumière

MessageSujet: Re: Coin d'eau   Mer 26 Mai - 16:18

Doryan regretta bien vite d’avoir lâché son couteau. Son envie de lui prouver sa sincérité ne l’avait que plus mis dans le pétrin. Il regrettait les années où sa fourberie l’avait plus d’une fois sorti d’affaire. Maintenant, c’était un chevalier, l’honneur devait briller bien plus que son armure mais il se demandait bien à quoi sert l’honneur si celui-ci conduit indubitablement à la mort. En agissant avec honneur, tout ce qu’il avait récolté jusqu’à présent, étaient des ennuis de toutes sortes. Il ne pouvait compter que sur sa bonne étoile désormais pour le tirer d’affaires. D’ailleurs son armure ne brillait plus tant que ça avec toute la boue qui glissait dessus pour retomber en de lourdes gouttes dans la terre trempée.

Doryan se crispa en la voyant approcher sa dragonne. Celle-ci secouait sa tête pour se débarrasser des dernières sensations de tenaille sur ses écailles avant que le dragon ennemi ne la lâche. Le jeune homme tendit l’oreille pour discerner ce que cette horripilante femme pouvait bien lui dire. Pas des compliments, ça c’était certain au vu de l’amabilité dont elle faisait preuve. « Quelle garce » pensa Doryan en attendant que la demoiselle veuille bien faire état de la suite des évènements. Mazareth ne broncha pas une seule seconde et pas plus lorsqu’elle haussa la voix, avec désinvolture elle siffla un « c’est compris » *pour le moment*. La dragonne n’avait pour le moment pas le choix étant donné que Doryan s’était volontairement désarmé. Elle aurait trouvé un moyen de l’appuyer s’il avait décidé de se battre mais tout n’était pas encore fini.

L’attention fût à nouveau porté vers l’ancien esclave alors que son visage prenait un rictus colérique sous le ton employé. Il la laissa faire avec curiosité. Ses mains toujours liées tentèrent de se libérer lorsqu’elle porta le foulard sur ses yeux. Mais de ce lien froid qui arrivait pourtant à lui brûler la peau, il n’arrivait pas à s’en défaire. Il lui assena cependant un coup de coude dans le ventre alors qu’elle se collait contre lui. S’il pouvait lui rendre la tâche plus difficile, il le ferait.

La subite nouvelle lui arracha un mouvement effaré et dédaigneux lorsqu’il se rendit compte qu’elle comptait le faire marcher. Se rendait-elle compte des centaines de kilomètres qui les séparaient des bois? Était-elle sadique à ce point que c’est par épuisement qu’elle voulait le faire mourir? Avec les dizaines de kilos de son armure, il ne pourrait pas marcher aussi loin et aussi longtemps. Il sentit la corde se tendre et bien plus, ses bras être tirés vers l’avant. Il avança, il n’avait pas le choix, à moins de se laisser traîner sur le sol, ce qui pour un dragon, ne poserait pas plus de problème que ça.

Doryan demeura silencieux, le pas incertain et concentré pour ne pas tomber. Plus de 400km à marcher en aveugle… cela ne le réjouissait pas mais alors pas du tout et il se cachait bien de le faire sentir à son ennemie pour ne pas lui donner plus de plaisir que celui qu’elle devait déjà ressentir. Quel idiot il avait été de lui donner sa victoire! C’est elle qui avait été chanceuse qu’il avait renoncé au combat selon le code des Chevaliers.

Au moins sa remarque lui annonçait qu’elle n’avait pas l’intention de le tuer mais de le conduire au repaire, ce qui expliquait le bandeau qu’il portait. Bon sang, il avait été esclave chez les fidèles, voilà qu’il allait se retrouver prisonnier chez les rebelles. Devrait-il toute sa vie porter des chaînes ou lui accorderait-on un jour le droit de vivre libre? L’envie lui prit de l’enquiquiner en lui disant au bout d’à peine quelque pas, qu’il était fatigué et qu’il voulait se reposer mais plus vite, il verrait leur chef et plus vite, il pourrait s’expliquer. Avec elle, le dialogue n’était pas possible.

Au bout de quelques heures, son pas devenait vraiment lent et il n’était relancé que par la corde qui se tendait parce qu’il n’avançait plus. Il tira sur la corde par intermittence pour capter son attention. Il était essoufflé et avait les jambes et le dos endolori.


_ Hey! Permets-moi au moins d’ôter mon armure. J’avancerai plus vite sans elle.

Doryan reprit son souffle comme ci cette phrase lui avait demandé de rester en apnée une dizaine de minutes. Il n’y avait pas de points négatifs majeurs à ce qu’il l’enlève. Il espérait qu’elle y consentirait car la fatigue devenait beaucoup trop vive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella drago
Fan du Rose
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 21
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: mort
Nom du dragon et élément: Safira,vent

MessageSujet: Re: Coin d'eau   Lun 7 Juin - 20:35

le jeune homme marcher, marcher et marcher. C'est vrai elle voulait le faire marcher ,mais elle avait pitié du jeune homme qui était en bas. Si elle aurais pu elle l'aurait embarquer avec elle sur sa dragonne, mais se n'était pas possible le risque était trop grand. Elle regarda longtemps le jeune homme marcher d'un pas trainant, elle le vue quelquefois perdre un peu l'équilibre.Une demi-heure passa et en le regardant vu qu'il ressanbler à une personne rebelle!Il avait les mêmes caractéristiques, elle sauta vite ça de l'esprit. Elle devait se dire qu'il était fidèle etrien de plus. En le regardant marcher elle eu un fou-rire ,puis de la compassion, de l'angoissement, de la haine et de la fatigue. Elle venait de se rendre compte.

Qu'elle n'avait pas dormi il y a un bon bout de temps. Elle s'éllonga sur sa dragonne et lui murmura de le surveiller . Sa dragonne obéies et Isa s'endormie. Elle se réveilla 15 minutes plus tard en s'entend une vive douleur au bras, celui qui tenait le fouet.Elle regarda en bas et vue le jeune homme tirait sur la corde et dire avec peine et misère

-Hey! Permets-moi au moins d'ôter mon armure. J'avancerai plus vite sans elle.
Isa pensa quelque minute puis dit,lasse.

-C'est d'accord mais ne pense pas que je vais ôter mon fouet!je vais descendre et je vais t'ôter ton armure.... ça ne doit pas être si compliquer!
Elle descendit de son dragon d'un bond. Vu qu'elle avait mal calculé les probabilités . Ses jambes re-sure un méchant coup. Elle se leva avec misère et alla voir le jeune homme.Le coup de coude qui lui avait porter lui fessait très mal mais ,elle ne brocha point.Elle se rendit jusqu'à lui l'examina et commenca par essayer de lui ôter ses épaulières.Aucune chance, folle de rage elle ôta son fouet pour que l'homme aille les mains libre et lui demanda comment on pouvait lui ôter ca . Elle ne lui enleva pas le bandeau.Elle avait hâte de revenir à la grotte et on dirait que tout fessait pour ne pas quelle y aille. Elle le regarda ôter son armure. Puis une fois l'armure ôter elle lui demanda

-Est que tu vas être capable de marcher comme ca?Ou veut tu te reposer?Je ne suis pas sent pitier!en tout cas si tu as besoin de quelque chose fait moi signe!

Elle remit le fouet sur la main du jeune homme et sera fort. Elle avait de la peine pour le jeune homme, elle s'avait qu'elle devait aller le portait à la grotte mais, ca lui fessait de la peine, si se n'etait pas la procédure et qu'elle aurait confiance en lui elle pourrait le monter sur sa dragonne, qui était assait forte pour les porter tous lesdeux. Isa était tanner de voler sur le dos de sa dragonne elle voulait marcher un peu. Elle pris soncouteau dans sa main libre et commenca à marcher d'un pas rapide. L'homme qui était derrière elle la suivi malgré tous,elle admira son courage et sa determination. Il marcher du même paspendant moins d'une heure.Puis Isa remonta en celle, elle avait la peau couverte d'éraflure. Elle avaitdeux trois écorchure,des dizaines de bleu et une vingtaine de piqure de moustique. Le guerrier qui était avec elle ,qui avait les yeux bandé, n'avait que qu'elle que marque et encore là ....Isa envie la chance du jeune homme. Puis pris conscience que le pas de l'homme devenait trainant. La nuit commanca à tomber et elle décida de s'arrêter dans une petite grotte ou un petit coin boiser. Une fois le coin trouver elle pourrait enfin discuter avec l'étranger. Elle cria au jeunehomme, don elle ne s'avait même pas le prénom

-Tourne à gauche ,on va s'arrêter pour la nuit!

Elle ne voulait pas crier mais ,elle voulait qu'il l'entendre.Une fois dans le petit campement elle pourra lui demander des explication, son nom, âge et etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doryan
Chevalier de Lumia
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/01/2009

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: Famille décédée; Adopté par une famille fidèle; frère de Zofia
Nom du dragon et élément: Mazareth/Lumière

MessageSujet: Re: Coin d'eau   Jeu 8 Juil - 13:00

Enfin, il obtînt une réaction. Heureusement car il n’aurait pas fait un pas de plus quitte à se laisser traîner sur toute la distance qu’il leur restait à parcourir. Ses jambes de plus en plus lourdes avec le poids de l’armure et de la fatigue n’avait plus la même hardiesse à garder l’équilibre quand son pied choquait dans une roche. Sa patience commençait à être tranchante, il en avait assez de tomber à genoux pour se relever presque immédiatement pour ne pas avoir les poignets mangés par la « corde » du fouet qui lui rongeait méchamment la peau depuis plusieurs heures. S’il ne pouvait le voir, il pouvait le sentir. C’était comme une brûlure qui se propageait sur son épiderme. Et cette chaleur portait à tout son corps qui suait sous cette couche de métal. La pluie n’était plus qu’une bruine désormais mais bien que le métal fusse imperméable, l’effort l’avait mis en nage.

Doryan ne pu retenir une moue désagréable à l’idée qu’elle vienne elle-même à glisser ses doigts sous son armure. Les yeux bandés, elle avait tout le loisir d’y prendre un plaisir malsain. Si la caresse d’une femme est agréable, Doryan ne trouvait encore rien de charmant à être avec Isabella. Mais peut importe, tout ce qu’elle veut, du moment qu’elle lui retire ce poids auquel il lui ferait encore plusieurs semaines voire mois pour s’habituer complètement à bouger avec ce satané tas de métal. Qu’il aurait été bon être un soldat sans armure! Lorsqu’il perçut un bruit lourd à côté de lui, l’idée ne lui vînt pas que le soldat rebelle qu’elle était eu pu rater son atterrissage mais il en aurait prit un certain plaisir s’il avait pu y assister les yeux grands ouverts. Rancunier, il lui aurait bien fait payé ses dernières heures de tortures.

Il marqua un certain mouvement de recul lorsqu’il sentit ses doigts glisser sous son épaulière et toucher un morceau de sa peau en essayant de détacher les accroches qui tenaient toute l’armure en un seul morceau raccordé. Il se garda bien de montrer de l’agressivité cette fois-ci, il ne voulait pas que tout un coup, elle change d’avis et décide de la lui laisser. L’idée qu’elle s’évertue à bouger ses doigts sur ses épaules lui soulevait le cœur mais il ne souffla mot. Finalement, elle abandonna et décida de le laisser faire. Lorsqu’il sentit le fouet s’extraire de la peau de ses poignets, ce fût un réel soulagement. Si la douleur était toujours là, au moins il n’y avait plus ce frottement qui intensifiait la brûlure. Aucune chance qu’elle lui enlève le bandeau, Doryan le comprit dans la seconde qui suivit. Il n’était pas encore habitué à la mettre et l’enlever avec automatisme en quelques secondes si bien qu’elle dût patienter quelques minutes le temps qu’il trouve tous les clapets qui lui permettait de s’en défaire. Elle finit par tomber sur le sol, Doryan se sentit comme happé par le ciel. Bon sang, qu’il se sentait léger! Finalement il retrouvait une apparence plus pauvre avec des vêtements rapiécés de couleur écrue. Doryan tâta le sol pour retrouver tous les morceaux et les ranger sur le dos de sa dragonne, il aurait fait un bien pitoyable soldat devant la compagnie s’il avait dû admettre à son supérieur qu’il avait abandonné une armure d’une valeur de plusieurs pièces d’argent dans les vastes plaines sans avoir aucun moyen de la retrouver plus tard. Mazareth comprit et s’avança pour faciliter le rangement de l’armure sur sa selle. Doryan agit lentement afin de ne pas donner l’impression à Isabella qu’il comptait s’enfuir. Même s’il comptait bien y parvenir à un moment ou à un autre, le bon moment n’était pas là.
[justify]En effet, la jeune femme ne paraissait pas sans pitié mais il était toujours prisonnier et c’est un concept qu’il n’aimait pas particulièrement pour créer des liens durables. Le seul lien qu’il y’avait pour le moment entre eux était ce maudit fouet qui lui arracha un rictus douloureux quand ses mains furent à nouveau liées ensemble. A sa remarque, il répondit blasé:

_ Si tu veux faire quelque chose pour moi alors libères-moi!

Le jeune homme savait bien qu’arriver à ce point là, il n’aurait pas sa liberté offerte avec plus de facilité que la chance qui lui avait été accordé d’ôter son armure. Il continua donc à marcher avec une nouvelle énergie de ne plus avoir plusieurs dizaines de kilos sur le dos puis cette énergie s’estompa en à peine quelques heures et il commença à remontrer des signes de fatigue.

Doryan tourna à gauche à son commandement. Il ne savait pas où ils allaient. Ils allaient camper, cette idée avait quelque chose de merveilleux même en présence d’un « ennemi », il allait pouvoir se reposer pour la nuit. La nuit… pour lui, la nuit était tombée depuis plusieurs heures, depuis que ce bandeau lui avait été posé sur les yeux. Bientôt ils s’arrêteraient, il pourrait s’asseoir, étendre ses jambes et les masser pour ramollir le muscle qu’il sentait tendu à la limite du claquage. Il n’attendait qu’une parole d’Isabella pour mettre son désir à portée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella drago
Fan du Rose
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 21
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: mort
Nom du dragon et élément: Safira,vent

MessageSujet: Re: Coin d'eau   Mer 30 Mar - 19:31

Isabella continua encore un peu à dos de dragon . Elle aperçue une petite grotte assez grande pour installer une dizaine d'hommes ,mais pas assez pour accueillir deux dragon ou même un ! Elle décida que ça sera un coin parfait pour s'allonger un peu s'en être s'en arrêt mouillé . Elle s'avança sur le dos de sa dragonne et lui murmura deux, trois petits mots à l'oreille on entendit la dragonne rejeter ,mais Isa la contrain a obéir. La dragonne eu une dernière plainte et essaya d'atterrir en douceur. Une fois en bas Isa sauta en bas de sa dragonne lui donna un petit bisou ,lui tapota légèrement la tête et dit à la dragonne du jeune homme

-Ma dragonne va t'escorter un peu plus loin, là-bas il y a de l'eau et a mangé. Si tu causes problème à ma dragonne je le saurais et tu n'auras plus ton cher compagnon!

Elle fut approuvée par un grognement féroce de sa dragonne mécontente du choix de sa maitresse ,mais qui ferait tous pour la protégée. Isa la remercia d'un léger hochement de tête et fis approcher le garçon d'elle. Elle le contempla quelque seconde et le fis avancé. Elle se plaça à une distance respectable entre elle et lui pour ne pas recevoir de coup croche. Elle lui dit les directions à prendre puis s'arrêta pour regarda sa dragonne partir avec l'autre . Elle fit entré l'homme dans la petite caverne ,celui-ci rentrai juste ,il faillit se cogné la tête sur la paroi . Isabella lui demanda de s'asseoir et lui ôta graduellement le fouet d'air. Puis se pencha un peu plus près pour défaire le noeud du tissu qui lui bandait les yeux. Une fois ôté elle se dirigea à l'entrée de la caverne et lui dit

-Bon je sais que tu voudras t'enfuir un moment donné ,mais tu n'as PAS le DROIT!Je ne te dirai pas ce que tu as à faire ,car je ne suis pas ta mère ,mais si tu ne veux pas dormir avec les liens .......

Elle lui montra le fouet

-..Alors, tu es mieux de ne pas essayer de t'enfuir . De toute façon ta dragonne n'est pas là donc je suppose que tu es capable de rester sage cette nuit!

Elle s'allongea sur la paroi de la grotte et passa la main dans ses cheveux pour les ôter de son visage. Voyant que le jeune homme ne voulait pas parler ,elle décida de commencer la conversation. Elle se gratta le derrière de la tête ,signe qu'elle réfléchissait. Elle commença par aborder un sujet facile pour ne pas trop se compliquer la vie.

-Ça irais beaucoup mieux si je savais ton nom ,moi c'est Isabella Drago! Et toi?

Elle attendit patiemment la réponse du jeune homme ,elle qui n'était pas patiente fessait de gros efforts pour se contenir


(je vais continué demain,je sais que c'est cour mais je n'est pas d'idée!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coin d'eau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coin d'eau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bon coin
» Colline de coin de table
» MC : nombre de "coin" selon le nombre de joueur
» [RP][Petit Coin des Artisans] Les charpentiers.
» Soirée au coin du feu {PV Cassy} [Autres pouffy en PNJ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Terre :: Terres de combats-
Sauter vers: