La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Marché

Aller en bas 
AuteurMessage
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Le Marché   Dim 7 Mar - 12:52

Il était encore tôt le matin et au marché, les gens en étaient encore à terminer d’installer leurs étalages. Arlhéeane n’avait cependant pas tarder à se rendre sur les lieux. Ses journées bien remplies ne lui permettait pas de faire la grâce matinée et Lyzée non plus d’ailleurs. L’enfant qui se trouvait serrer contre elle dans son porte-bébé, gazouillait joyeusement et étirait le cou pour regarder, de ses yeux étrangement blancs comme ceux de son père et de son frère, ce qui se passait autour d’elle. Cette singularité surprenait les gens, les perturbait certainement un peu aussi, mais Arlhéeane n’éprouvait pas de trouble à croiser ses yeux dont la pupille était imperceptible, plus de la moitié de sa famille aillant cette particularité. L’enfant qui gazouillait maintenant, n’était pas toujours aussi charmante et refusait de laisser ses parents dormir la plupart du temps. Depuis un mois et demi, Arlhéeane n’aspirait qu’à l’instant où Lyzée ferait enfin ces nuits. Elle n’avait pas besoin de beaucoup d’heures de sommeil et pourtant, même celles-là, l’enfant semblait vouloir les prendre à ses parents.

Heureusement pour les gens qui dormaient à l’auberge, la chambre de Lyzée était la plus éloignée des autres chambres. Entre cette auberge qu’elle devait tenir et Lyzée qui demandait à peu près autant d’énergie que Lumia et Jared à l’époque, elle n’avait pas beaucoup de temps libre pour se reposer et respirer. Allait-elle s’en plaindre? Certainement pas. Il y avait longtemps qu’Arlhéeane savait que l’ennui ne lui allait pas et que rien ne valait d’être occupé plus que nécessaire. Près de son époux, lorsque ses doigts pouvaient le toucher et que son corps pouvait sentir la chaleur de sa peau contre la sienne, elle se trouvait combler, comme rien ne pouvait le faire. Hors, elle ne pouvait rester contre lui, l’éternité durant et son absence, même pour quelques heures, creusaient un vide de peur qu’il ne revienne pas. Elle pouvait se traiter d’idiote autant qu’elle voulait et voir le pathétisme d’une telle peur incessante, mais elle n’arrivait à l’empêcher pour autant. Ce tenir occupé le corps et l’esprit lui faisait oublier cette crainte momentanément, lorsque Loan ne pouvait se trouver à côté d’elle.

Le dragon rouge de Lyzée, de la grosseur d’un jeune chien, tournant autour d’elle, sans cesse pour veiller sur sa protégée, Arlhéeane avait de la misère à faire un pas sans risquer de tomber en pleine figure à cause de l’animal qui se mettait dans ses pattes. La présence du dragon et de sa fille l’empêchait de se retrouver dans une complète solitude, bien que l’animal était quelque peut embarrassant, lorsqu’elle allait faire le marché. Mine de rien, tisser des liens amicaux avec des gens qu’on a fait souffrir pendant plusieurs années, même par personne interposée, est quelques peut difficile, encore plus lorsque le tempérament naturel de l’individu, comme Arlhéeane, pousse à ne pas se tourner vers les gens. Lyzée et son dragon l’éloignait donc un peu de se tempérament solitaire et lui faisait un peu oublié les regards qui se portaient sur elle.

Surveillant Lyzée pour qu’elle ne s’échappe pas de son porte-bébé alors qu’elle gigotait déjà en tout sens en gazouillant plus fort, Arlhéeane ne fit pas attention au dragon qui venait encore se mettre sur son chemin. Ses pieds se prirent dans l’animal et elle eut tout juste le temps de se rattraper pour ne pas tomber, mais ses mains se portèrent instinctivement autour du petit corps de son enfant pour le protéger en cas de chute et elle dut lâcher son sac de provisions sur le coup qui laissa tomber sur le sol quelques fruits et un pain. Le dragon fila furtivement se cacher sous la jupe d’une femme qui passait par là pour éviter le regard courroucé d’Arlhéeane qui se pencha plutôt pour ramasser les objets sur le sol alors alors que le spectacle semblait avoir particulièrement amusé Lyzée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Zofia Chase
¤ Admin¤ Milicienne Rebelle
avatar

Nombre de messages : 1316
Age : 26
Date d'inscription : 29/01/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Mariée à Ice Chase, espion rebelle /Mère de ... et de Yamina ( adoptée), Soeur de Doryan
Nom du dragon et élément: Symphonie, Vent

MessageSujet: Re: Le Marché   Ven 12 Mar - 23:09

Plusieurs mois s'étaient écoulés depuis le mariage de Zofia. Elle était réellement installée dans sa nouvelle maison avec Ice. Pendant les premiers mois, ils avaient filés le parfait bonheur, surtout après que Zofia eut apprit qu'elle était enceinte. Ice fut fou de joie en apprenant la nouvelle et s'émerveilla longtemps sur le ventre de plus en plus rond de la belle blonde. Il était toujours au petit soin avec elle, surveillant ses moindres gestes de peur qu'elle se blesse ou qu'elle fasse un mouvement dangereux. Zofia l'avait laissé faire avec plaisir, profitant de ces petits moments tous simples qui composaient sa première grossesse.

Au début, elle avait continué à jouer de la musique même si le métier de son mari aurait pu subvenir à leur besoin sans qu'elle prenne la peine de faire de l'argent à son tour. Mais c'était une façon pour elle de passer le temps quand Ice avait un travail à faire. Elle détestait être enfermée trop longtemps dans leur maison, même si elle l'aimait beaucoup. Mais plus la grossesse arrivait à son terme et plus elle se fatiguait rapidement, si bien qu'elle arrêta graduellement de faire des prestations pour s'occuper un peu d'elle-même. Plus le temps passait et plus elle était certaine que le petit bout d'eux qu'elle portait aussi fièrement dans son ventre était une fille. L'instinct maternel y était surement pour quelque chose, mais elle savait aussi que son bel espion avait une préférence pour une gamin aux cheveux noir et aux yeux dorés. Pour elle, peu importe si c'était un garçon ou une fille aux cheveux noir comme son père ou aux yeux dorés comme elle, Zofia allait être la personne la plus comblée du monde, mais elle aurait voulu faire ce cadeau à son bel ami. Elle espèrait encore un peu que son induision la trompe.

Pourtant, une ombre vint assombrir le tableau. Quand Zofia fut à son septième mois de grossesse, Ice dû partir pour la capitale fidèle pour aller jouer son rôle de Lord Sheldar durant le bal masquée qui s'organisait. Il essaya de se désister, mais on lui fit clairement comprendre qu'il était obligé d'y aller, même si cela voulait dire de manquer la naissance de son premier enfant. Cela chagrina la future maman. Elle avait besoin de son mari auprès qu'elle, non seulement pour qu'il se supporte dans cette épreuve, mais aussi pour qu'il soit enfin ce qu'ils avaient fait ensemble; la plus belle chose qu'ils pouvaient faire de leur vie.

Zofia avait donc passé les dernières semaines seule avec son ventre de plus en plus rond et difficile à porter. Elle ne pouvait pas écrire ou envoyer quelqu'un avertir l'espion qu'elle allait surement avoir leur enfant dans une ou deux semaines si cela continuait comme ça. Et ne pas savoir ce qu'Ice devenait de l'autre côté de la frontière, sans savoir s'il n'avait pas été découvert par un bourgeois un peu trop curieux rendait la musicienne nerveuse. Mais avec un ventre comme le sien, il aurait été difficile de le suivre encore une fois.

Aujourd'hui, la jeune femme faisait ses premières emplettes de la journée très tôt, espérant ainsi éviter les foules. Elle marchait si lentement qu'elle aurait fini par impatienter les autres. En début de matinée, il n'y avait personne pour venir la déranger. Elle parlait avec une veille dame qui tenait un kiosque de fruits lorsqu'elle vu Arlhéeane trébucher sur la petite bête à écailles qui la suivait comme son ombre. Zofia s'approcha de la jeune femme pour lui donner un coup de mains en l'aidant à reprendre ses sacs. Elle remarqua alors que c'était la femme de Loan; l'ancienne reine Fidèle. Instinctivement, elle recula un peu pour laisser de l'espace entre elle et la belle rousse. Mais lorsqu'elle vu la petite chose qui regardait partout avec ses yeux si étranges, Zofia finit par lui sourire.


- Votre fille est magnifique.

Puis, elle jeta un coup d'œil vers le petit dragon qui n'osait pas venir les rejoindre.

- Mais son dragon est plutôt turbulent. Vous ne vous êtes pas blessée au moins ?

_________________


Le moyen d'aimer une personne est de se dire qu'on pourrait la perdre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredesclans.heavenforum.com
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Le Marché   Mar 20 Juil - 21:14

Arlhéeane releva la tête vers celle qui avait osé traverser le cercle invisible qui semblait la séparer du reste du monde. Elle reconnue sans peine celle avec qui elle avait partagé le jour de son mariage. Nul autre n’avait eut l’obligeance, car à la différence des serviteurs du château ils n’y étaient pas obligé, de venir lui porter secours. Si la surprise de voir qu’on venait l’aider malgré qui elle était pour tout les rebelles de la grotte, elle ne le laissa guère transparaître. Elle marqua, serte, un temps de surprise, s’arrêtant dans son geste un moment de trop avant qu’un bref «Merci» ne parvienne à franchir ses lèvres.
Elle constata que son merci en question manquait de chaleur, tant elle était habitué à maintenir à honorable distance tout les gens qu’elle croisait. Elle aurait voulut que sa voix laisse transparaitre plus de la reconnaissance qu’elle éprouvait à l’égard de cette aide précieuse, mais elle n’avait jamais eut coutume d’être très avenante à l’égard de qui que ce soit, sa famille étant la seule exception à cette règle.
Apercevant le vente gonflée de la jeune blonde, Arlhéeane se redressa prestement, une main tenant Lyzée pour éviter que celle-ci ne soit dérangé du geste brusque et aida avec une fermeté autoritaire, Zofia à se relever.


-Vous ne devriez pas vous penchez ainsi dans votre condition!

C’était surement sa manière à elle d’être redevable à Zofia de l’avoir aidée. Trop fière par habitude, elle ne se lancerait pas dans un verbiage de remerciement. Moins distante que sa mère, Lyzée tendait les bras en babillant pour attraper le nez, une manche ou une mèche de cheveux de Zofia. Particulièrement curieuse, l’enfant gigotait tant que Arlhéeane devait sans cesse s’assurer qu’elle ne parviendrait pas à s’extirper du morceau de linge qui l’accrochait à elle. Le compliment sur sa fille sembla faire s’évaporer la froideur d’Arlhéeane de manière aussi surprenante que subite. Un sourire plus convaincant apparut sur son visage (avec une étincelle de fierté dans le fon du regard). Les zones d’ombres de sa vie semblait s’évaporer autour d’elle lorsque l’enfant ce trouvait sous ses yeux. Elle avait beau devoir se réveiller au beau milieu de la nuit pour donner le sein ou changer les couches, La femme glaciale qu’elle pouvait être devenait une simple mère, presque que gaga (on s’en souviendra avec Jared et Lumia quand ils étaient bébé). Elle retourna son attention vers la jeune rebelle et pour signifier que pour elle tout allait bien elle laissa tombé , d’un léger des paroles pourtant lourde de sens:

- Je ne suis plus à une chute près…

Elle considéra Zofia avec plus de douceur qu’elle ne l’avait fait auparavant. Dans le cas d’Arlhéeane on ne pouvait pas parler d’un ton particulièrement amical, car depuis longtemps elle n’avait pas usé de se ton avec qui que ce soit. En son temps chez les fidèles, il fallait se méfier de tous gestes amicaux, qui pour elle avait été le signal d’alarme de la traitrise. Les mots qui sortirent de sa bouche par la suite l’étonnèrent elle-même bien qu’elle ne le montra d’aucune façon.

- Vous même, c’est pour bientôt. C’est votre premier enfant?

Ce ton de conversation qui ne mène à rien de bien grand, qu’à entamer une inutile discussion venait-il de passer entre ses lèvres? Elle lui aurait demander sa couleur préférée qu’elle n’aurait pas eut moins cette impression étrange que quelqu’un d’autre parlait au travers d’elle. Elle avait l’habitude de donner des ordres et même parlé de la pluie et du beau temps avait un but, alors qu’à cet instant il n’y en avait absolument aucun autre que de savoir si la jeune femme en était à son premier enfant. Peut-être espérait-elle aussi ne pas retourner dans cette poignante solitude dans laquelle elle se trouvait depuis son arrivé à la grotte. Ou depuis plus longtemps encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Marché   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Marché
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allons au marché ♪ [PV: S'hira et Anna]
» TOR mets sur le marché :
» Etude de marché pour une boutique à thème médiéval
» Le marché multi epoque de brouages 2012
» Ouverture du marché de Cabestan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Clan des rebelles :: Carrefour-
Sauter vers: