La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'hôpital caché

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: L'hôpital caché   Mer 9 Avr - 18:14

Arlhéeane avait rarement fait voler son nuage aussi rapidement que ce jour-là. Ouvrant les portes en lançant des boules de lumière, elle évitait ainsi de se ralentir. Elle ne s’arrêta q’une fois devant la porte de l’hôpital caché des fidèles. Seul un véritable fidèle pouvait la traverser, mais accompagner de la chef des fidèles, Loan pourrait certainement passer. Sur le moment, elle ne songea pas au fait que si quelqu’un d’autre qu’elle avait fait entré un rebelle dans cette pièce, il aurait été passible de mort.

Elle le coucha sur un lit alors qu’il était toujours inconscient et s’empressa d’aller chercher des bandages. Quelle drôle d’idée de soigner un rebelle? Elle enveloppa les deux blessures avec les morceaux de tissu en serrant le plus possible pour empêcher les plaies de saigner. Elle alla dans le corridor et chercha un garde durant quelques secondes. Enfin, elle en aperçut un qui semblait sommeiller…


-Lorsque votre sieste sera terminé, vous m’avertirez… Je vous enverrai alors chercher La Rose Noire pour moi…
L’homme, se réveillant, sursauta et partie en courant pour suivre les ordres de sa chef. Il s’arrêta au bout du couloir et se retourna. Visiblement, il n’avait pas trop comprit qui il devait aller chercher, étant à moitié endormi, à moitié traumatisé lorsqu’Arlhéeane lui avait fait part de sa demande.

-La Rose Noire…

Arlhéeane retourna à l’hôpital et alla s’asseoir au chevet de Loan, trouvant, encore une fois, cette situation tout à fait étrange… des chaînes lumineuses apparurent aux mains et aux pieds de Loan, pour l'empêche de bouger s'il se réveillait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Mer 9 Avr - 18:38

Le vide fût complet un bon moment, de léger flottement lui signalèrent qu’il n’était pas encore mort. Il ressentit bientôt des douleurs appuyées au niveau de ses blessures, ce qui l’extirpa de son sommeil forcé. Il ouvrit légèrement la bouche pour appeler son dragon, il était inquiet pour lui et n’avait pas encore comprit qu’il n’était plus près de la montagne. Lorsqu’il essaya de se mouvoir et qu’il sentit ses mains liés, il voulut se redresser en envoyant ad patres tous ceux qui tenteraient de l’en empêcher mais la blessure à la côte lui fit comprendre qu’il fallait s’économiser et attendre le bon moment. Il expira un bon coup pour se libérer de la douleur qu’il avait provoqué en voulant se débattre et redevînt calme. Il prit le temps de situer son environnement et se mit à rire sans réel humour lorsqu'il se rendit compte qu'elle était toujours là.

_ Alors vous tentez de me tuer, et maintenant vous me soignez !

Bien qu’il ne puisse la voir, il tourna son visage bandé vers elle.

_ Vous connaissez mon nom bien que cela m'étonne et j’aimerai connaître le votre !

En parlant, il sentit une odeur de sang. Aussi stupéfiant que cela pouvait paraître, il savait que ce n’était pas le sien qui coulait. Il sentait déjà suffisamment la pression qu’exerçait le bandage sur ses blessures.

_ Vous me soignez et vous vous oubliez ! On peut dire que vous avez l’ordre des priorités !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Mer 9 Avr - 19:33

La chef des fidèles regarda Loan essayer de ce lever sans dire un mot. Il ne pourrait pas faire grands mouvements alors elle ne s’inquiétait pas trop. Elle resta assise en l’observant silencieusement. Elle soupira lorsqu’il fit remarquer l’étrangeté du fait qu’elle le soignait.

-Tu te trompes. Je n’ai pas essayé de tuer, sinon ce n’est pas ton épaule ou tes côtes que j’aurais visées. Tu te trompes encore, je ne te soigne pas, je te maintiens en vie.

La question semblait tout de même la déranger énormément. Malgré tout, elle avait l’impression d’avoir quelque chose à ce reprocher dans cette histoire. Alors qu’elle semblait avoir l’intention de ce plonger dans un mutisme, Loan lui demanda son nom. N’ayant aucune intention de le lui dire, elle répondit sur un ton plus ou moins glacial:

-Je ne m’appel pas, on vient me chercher (effacer cette phrase de votre tête et reprenons)

-À quoi bon connaître mon nom. À ta place, je me demanderais plutôt celui de mon ennemi qui tient à te voir vivant. Cet ennemi n’étant pas moi, il est inutile de savoir comment je m’appelle.

Elle c’était levée, pour aller un peu plus loin dans la pièce lorsque Loan, vrai moulin à parole malgré sa blessure, lui adressa de nouveaux la parole pour lui faire remarquer qu’elle avait omit de se guérir elle-même. Un silence répondit à cette remarque et d’un ton extrêmement glaciale, Arlhéeane murmura:

-Tu devrais te taire et utiliser tes forces pour survivre au lieu de parler inutilement.

Elle fit un pas pour ce diriger vers l’endroit où était rangé les bandages, mais la tête lui tourna. Elle avait été stupide d’oublier de se soigner… Maintenant que Loan lui avait rappelé sa blessure, celle-ci était terriblement douloureuse… Comment avait-elle pu oublier? Elle s’accrocha après le bord du lit de Loan d’une main, ce tenant le bras de l’autre.

Elle murmura quelques choses qui est inutile de répéter ici, mais qui signifiait pleinement son mécontentement et sa main qui tenait le lit ce mit à trembler. Vaincue par le manque de sang (et probablement le manque de sommeil et de nourriture des derniers jours) elle tomba, inconsciente, sur Loan quelques secondes plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Mer 9 Avr - 20:01

Le masque tombait enfin. Comme il l’avait pressenti, le combat n’avait pas eu pour but sa mort. Quelqu’un le voulait chez les fidèles et en vie mais qui ? Aucun de ses ennemis n’avait jamais manifesté la moindre envie de le garder vivant. Arlhéeanne semblait agacée par toutes ces questions et fût enclin à s’éloigner du lit mais Loan n’appréciait déjà pas le fait d’avoir été amené chez les fidèles et encore moins de ne pas avoir de réponses à ses questions. Il n’avait guère envie de se taire et posa de nouvelles questions :

_ Qui est cet ennemi ? Quel avantage a-t-il à me garder en vie ?

Sa question ne put trouver de réponse, il la sentit s’éloigner puis tituber vers le lit. Ses jambes se dérobèrent bientôt et elle s’effondra sur lui, ne manquant pas de tomber sur sa blessure nouvellement soigné et qui déjà tâchait le bandage blanc. Il tenta de profiter de cette situation pour se libérer mais il était solidement attaché et ce corps sur lui, ne l’aidait pas. Il sentait son souffle contre son cou, il était léger. Si elle restait ainsi, elle mourrait certainement. Après s’être dit qu’il allait certainement le regretter vu l’amabilité avec laquelle cette femme le traitait, il choisit de la considérer comme une personne quelconque et non comme son ennemi. Il l’avait entendu parler à un garde pendant qu’il était encore sonné par le coup et supposa que des soldats seraient en mesure de l’entendre s’il criait. Il ne pouvait rien faire d’autre pour l’aider. Quand au bout de 10 bonnes minutes, les gardes arrivèrent la tête lui tournait et son sang mêlé à celui d’Arlhéeanne imbibait le matelas comme une éponge. Il se sentit partir. Il ne comprit que le nom qui échappa de la bouche d’un des gardes qui se ruaient sur leur chef pour prodiguer les soins nécessaires : Arlhéeanne… c’était donc la chef des fidèles qui s’était retrouvé face à lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Mer 9 Avr - 20:28

Quelle ne fût pas la surprise de la Rose Noire quand elle découvrit la chef fidèle couchée sur son frère. Elle redressa la tête d'un air dédaigneux et somma les gardes de faire quelque chose de moins stupide que de la secouer dans tous les sens. Elle leur donna la marche à suivre pour soigner Arlhéeanne et réveilla son petit frère avec un baume dégageant une odeur très nauséabonde. Elle détacha les liens qui le tenaient au lit et ordonna à un garde de le transporter à côté.

Lorsqu’elle vu sa proie ainsi démuni devant ces yeux, une lueur de vengeance exquise s’y dessina. Elle fit le tour de son frère, regardant à quel point il avait changé. C’était un homme aujourd’hui, la dernière fois qu’elle l’avait vu, c’était lorsqu’il était adolescent et son charisme avait grandit depuis. Loan, tenait debout avec l’énergie du désespoir et le sang continuait de couler de sa plaie.
Elle passa ses mains dans ses cheveux avec suavité et tira soudainement sa tête en arrière, son autre main vînt glisser jusqu’à son cou et dessina de fines coupures avec ses ongles tranchants.


Loan n’avait pas bronché devant ce numéro, il voulait simplement des réponses à ses questions mais n’avait pour le moment pas envie d’ouvrir la bouche. Il savait que le plus grand des mépris était le silence.

Elle inclina un peu plus sa tête en arrière, si bien que ses yeux étaient dirigés vers le plafond et que sa trachée était quelque peu obstruée. La Rose Noire avait maintenant retiré sa main de son cou mais quelques instants plus tard elle venait enrouler les épines de son rosier noir qu’elle avait prit soin de prendre avec elle, autour de son cou. Loan émit une faible complainte étouffé par sa trachée relevé. Ce n’était pas les épines qui le firent réagir ainsi mais il sentit dès la première piqûre une sorte d’acide se répandre dans son corps et maintenant la douleur lui était insupportable. Il ne tarda pas à tomber à genoux puis le reste de son corps vînt rejoindre le sol. Le rosier avait finalement fini de s’enrouler autour du buste de Loan, pénétrant avec une étonnante facilité sa chair. La Rose Noire s’assit dans les coussins du petit salon de l’hôpital et installa la tête de son frère sur ses genoux en caressant son visage qui pâlissait de seconde en seconde, avec une tendresse et une douceur jouée.


_ **Ne t’en fais pas, je vais m’occuper de toi maintenant !**

Si auparavant Loan n’avait pas eu l’envie de parler, il le lui était maintenant impossible. Il haletait et happait l’air avec effort. La rose noire laissa glisser sa main dans son décolleté et saisit un flacon de verre bleu puis attrapa le visage de Loan pour le tourner vers elle. Elle appuya ses doigts de chaque côté de sa mâchoire le forçant à entrouvrir la bouche et versa le contenu à l’intérieur. Une fine trace du liquide fila entre ses lèvres et roula sur son menton.

_ Ce que tu as bu est l’antidote au poison que mon rosier noir t’a administré. Oh, ne croit pas que la dose ait été suffisante pour te sauver mais tu devrais vivre quelques jours de plus jusqu'à la prochaine dose. Encore une chose, oublie ton nom car plus jamais tu ne l’entendras, tu seras désormais appelé esclave par les fidèles.

Loan suffoqua en tentant de lui lancer une injure mais sa poitrine se gonfla et se dégonfla successivement et seul un râle lui échappa. La Rose noire se leva, elle se pencha sur son petit frère et l’embrassa sur le front avec la même tendresse jouée et le laissa seul, agonisant sur le sol froid du petit salon, un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Mer 9 Avr - 23:53

[hj: Roro est partie enh? *Incertitude...* Sinon tu couperas le bout ou je dis qu'Arlhée constate que Roro est passé par là Razz ça devrait avoir du sens ^^]

Arlhéeane se réveilla, coucher dans l’un des lits d’hôpital. En ouvrant les yeux, elle aperçut les gardes qui paraissaient ne pas trop savoir que faire de leur personne. Il y avait à la fois de l’interrogation et de la peur dans leur visage. Voyant leur chef se réveiller, une lueur d’espoir apparut dans leur regard. S’imaginaient-ils qu’elle allait expliquer quelque chose? Expliquer quelque chose à propos de quoi au fait?

Elle se redressa dans son lit et sentit la tête lui tourner de nouveau. Un garde eut le malheur de faire un geste pour l’aider, ce qui lui valut de recevoir un coup de poing en pleine figure. Ce brusque geste pour montrer qu’elle n’avait pas à recevoir d’aide la fit retomber sur le matelas et réveilla la douleur de son bras. Ce retenant de pousser un hurlement de douleur, elle pinça sa lèvre inférieur au point de la faire saigner.

Malgré tout, elle se releva de nouveau sur son lit. Cette fois, personne ne fit le moindre geste pour l’aider et bien leur en fut. Elle demanda d’une voix qui ce voulait assurer et dépourvu de faiblesse (ce ne fut pas tout à fait le cas…):

-Où est-il?

On lui pointa le petit salon et Arlhéeane ce leva, jetant un regard glacial aux gardes qui l’entouraient, pour leur signifier que de l’aider pourraient bien leur être fatale. D’un pas lent, elle s’approcha de Loan qui gisait toujours par terre. Elle s’agrippa à un sofa pour tenir debout en songeant qu’une telle blessure ne l’aurait jamais tant affaiblit, si elle avait fait plus attention à elle ces derniers temps. Observant la scène, il lui parut évident que La Rose Noire était passée par-là.

-Œil pour œil dent pour dent disions-nous… Je ne sais pas ce que tu lui as fait, mais ce n’est pas seulement une dent qu’elle a contre toi. C’est la mâchoire au grand complet.

Arlhéeane alla finalement s’asseoir sur le sofa et d’un geste brusque qui lui donna le tourni, elle ce tourna vers les gardes.

-Qui surveillent à l’extérieur si vous êtes ici?

Sans un mot, tous sortirent avec empressement et Arlhéeane ce tourna de nouveau vers Loan uniquement lorsque les gardes eurent tous disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 4:14

[Ouep, elle s’est absentée pour un court moment]

Loan entendit bientôt des pas frapper le sol du petit salon. Il resta au sol, ne cherchant pas dans un premier temps à bouger. D’une part parce que ça faisait mal et d’autre part parce qu’il n’arrivait pas à expliquer sa situation. Il sentait la chose à laquelle il tenait le plus au monde lui échapper : sa liberté. Cette femme qui l’avait malmené, il ne la connaissait ni d’Eve, ni d’Adam ou du moins, c’est ce qu’il croyait. Il finit par venir poser le plat de sa main sur le sol et y appuya son bras pour se redresser et se tourner vers Arlhéeane. Il n’était pas question de lui montrer la moindre faiblesse et il répondit fermement à sa déclaration :

_ Je ne sais pas qui est cette femme !

Il se mit subitement à arracher le rosier noir planté dans sa peau avec les forces qui lui restaient et le jeta au pied d’Arlhéeane.

_ Mais j’imagine qu’elle doit avoir de l’importance dans la hiérarchie fidèle si Arlhéeane, « grande » chef fidèle se donne la peine de capturer un rebelle pour elle. Avait-il ajouté avec une insolence qui avait remplacé la courtoisie froide avec laquelle il s’était exprimé jusque là. Il n’en avait pas spécialement contre la chef fidèle mais rien que le fait qu’on l’ai suggéré esclave, l’avait rendu plus agressif.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 4:50

La Rose Noire n'avait pas été absente très longtemps. Elle revînt avec un tison ardent symbolisant le blason de sa famille. Elle salua Arlhéeane d'un signe de tête en se disant que sa cruauté aimerait regarder, voire participer au spectacle.

Elle prit un air sévère en constatant que son rosier noir avait été arraché mais l'étape suivante servirait à lui passer l'envie de continuer à se rebeller. Elle pouvait voir qu'il savait qu'elle était là, rien qu'en voyant ses poings se refermer.

Elle ne lui laissa pourtant pas le temps de bouger et passa derrière son dos pour venir poser le tison ardent sur son omoplate. Elle arrêta soudainement son mouvement, ses yeux trahirent sa surprise. Il possédait déjà la marque brûlé sur son omoplate. Passé cet instant d’incompréhension, La rose Noire se mit à rire silencieusement. Tout lui était clair. Elle parla d’une voix audible dans la pièce même si ses lèvres ne bougeaient pas.


_ Ainsi, tu as déjà rencontré notre père ! J’imagine qu’il devait ignorer qui tu étais pour te donner un tel cadeau… Je le trouve cependant effacé.

Elle finit le trajet qui séparait encore le tison de sa peau et appuya l’objet par-dessus l’ancienne marque pendant quelques secondes.

_ Voilà, esclave ! Bienvenue chez les fidèles !
Revenir en haut Aller en bas
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 5:06

Notre père ! S’exclama Loan, que veux-tu dire ?

La réponse paraissait pourtant claire mais il préférait ne pas l’accepter. Bien qu'il ignorait ses origines, jamais il n’aurait imaginé être un fidèle. Cette révélation lui fit pourtant remonter des bribes de mémoire qu’il pensait à jamais éteint. Ceux d’une petite fille aux cheveux rouge qui n’était jamais très loin de lui et pourtant si distante.

_ Azalia ! Se murmura-t-il à lui même avant de sentir la chaleur cuisante se poser contre sa peau. Ses mains rejoignirent le sol dans un cri de douleur suivit d’une respiration accélérée lorsque sa torture fût finit. Ce traitement depuis qu'il était là, était plus que ce qu’il pouvait en supporter. Son élan de rage lui redonna de la force et il se redressa venant attraper La Rose Noire par la taille et la jetant par terre, il attrapa le tison ardent et se plaça au-dessus d’elle. Quelques secondes lui avaient suffit pour représenter une menace à ses yeux. Loan amena le tison encore brûlant à quelques centimètres de son visage. Il avait envie de poser cette arme contre sa joue, de la malmener jusqu’à la mort mais ce n’était que ses pulsions qui lui avaient dicté cette conduite. Il savait que ce n’était pas lui et éloigna le tison de son visage, après quelques secondes hésitantes, avant de se redresser et de reculer de quelques pas en lâchant son arme qui tomba sur le sol en un bruit métallique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 14:52

Arlhéeane était demeurée, assise, imperturbable face à l’agressivité de Loan. Elle ne voyait aucune raison de lui justifier ses actes. Surtout que ceux-ci pouvaient ce révéler compromettant, dans le futur. Il connaissait maintenant son nom et c’était déjà trop. Comment? Elle ne le savait pas trop, mais les gardes étaient parfois si peu subtile qu’elle n’aurait pas été surprise d’apprendre qu’ils c’étaient tous mit à crier son nom dans la pièce en la voyant évanouît. Elle sourit simplement, sans prendre le temps de répondre ou de s’indigner.

Quelques instants, elle concentra son esprit sur l’endroit où ce trouvait Cratère. Il faisait noir… étrangement noir. Sa dragonne semblait la proie d’un sentiment puissant de haine et Arlhéeane aurait cru qu’elle avait été enfermée quelque part, si elle n’avait pas aussi sentit un profond amusement qui émanait de l’esprit de sa dragonne.

Elle n’eut pas le temps de poser de question télépathique à sa dragonne; La Rose Noire revenait. Si la chef des fidèles n’avait jamais vraiment été porté vers la torture, elle avait été habitué depuis longtemps à assister à ce genre de séance. Elle répondit au signe de tête de La Rose par un geste semblable, et resta assise dans le sofa, comme si elle avait été en train de regarder une émission de télévision qui n’était pas de ses préférés, mais qui au moins lui changeait les idées. Et digne d’une fin d’émission de téléroman, Loan, d’une simple phrase, parvint à répondre aux questionnements qui tiraillaient la spectatrice depuis qu’elle avait eut la demande télépathique de l’empoisonneuse dans la salle à manger. Il s’agissait donc de son frère… Elle ne parut pas surprise. Peut-être à cause d’un air de famille… Ou parce qu’elle-même en connaissait un rayon sur les vengeances familiales? Quoi qu’il en soit, le «pourquoi lui?» lui parut évident à cet instant précis et s’étonna presque de ne pas y avoir pensé.

Plongé dans de sombres pensées qui concernait la famille, elle ne porta que plus ou moins attention au cri de douleur de Loan. Ne revenant à la réalité qu’au moment où La Rose Noire ce retrouva au sol. À peine Loan eut-il lâché le tison qu’Arlhéeane ce trouvait derrière lui et d’un coup derrière les jambes, en appuyant sur ses épaules, elle le força à ce coucher par terre. Si la douleur de son bras était épouvantable et qu’elle craignait de voir ses propres jambes ce dérober, elle ne le montra pas. Elle attrapa le tison avant que le frère ou la sœur n’ait l’idée de le reprendre. Elle en observa le blason d’un air distrait durant quelques secondes. Parlant à voix haute, mais plus à elle-même qu’à Loan et La Rose, elle lança sur un ton froid:


-Si seulement les familles n’existaient pas… Que d’ennuis l’on pourrait éviter.

Elle tourna son regard vers La Rose Noire et ajouta:

-Je ne tiens pas à connaître l’histoire. Ce que je sais, si peu je le sais, est déjà amplement suffisant. Mais si vous tenez à le garder en vie encore quelques temps, vaut peut-être mieux arrêter là pour l’instant.

Après c’être fait mettre au sol par Loan, La Rose n’avait probablement pas très envie de laisser les choses comme elles étaient à cet instant. Mais la colère que pouvait engendrer un tel affront pourrait pousser l’empoisonneuse à aller un peu trop loin. Arlhéeane tendit le tison à La Rose, mais ce trouvait entre elle et son frère, l'empêchant de lui sauter dessus si l'idée lui en prenait

-Quand on attend longtemps, je suppose que l’on tient à bien faire le travail. Donc le faire dans un état de mécontentement avancé n’est pas une bonne chose. Je propose donc de m’occuper de le punir pour ce qu’il vient de faire et que vous retourniez vous calmer et vous préparer à lui rendre la vie dure le plus longtemps possible.

Bien qu’il s’agissait d’une suggestion, le ton laissait entendre qu’il s’agissait plutôt d’un ordre. Loan avait déjà enduré beaucoup ce jour-là et son corps ou son cœur pourrait lâcher sans préavis si La Rose y allait trop durement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 15:19

L’empoisonneuse s’était relevée sans ajouter un mot. Certes, elle était contrariée mais ce n’était pas son genre de le montrer. Elle le regarda une dernière fois, ses yeux étaient plein d’ingéniosité quant à la suite des évènements. Elle fit demi-tour et disparut dans les corridors.

Loan se redressa maladroitement, appuyant plusieurs fois sur ses jambes avant d’arriver à se tenir droit. Ces histoires de famille auxquelles, elle faisait allusion, il ne les avait pas souhaités. Sa famille, c’était le cirque où il avait été élevé et ses véritables origines n’y changeraient rien ? Le simple fait que La Rose Noire quitte la pièce, l’encouragea à se calmer. Il n’appréciait pas ses manières avec lui et c’était compréhensible : privé de sa liberté, empoisonné, brûlé… quelle serait le prochain jeu ?

_ Alors, vous allez donc prendre la relève ? Je suis curieux de voir comment les chefs fidèles punissent leurs ennemis.

Son ton n’était désormais plus agressif, sa courtoisie n’était pas vraiment revenue mais il parlait avec une pointe d’ironie et de défi. Il ajouta avec un sourire en coin ajoutant quelque peu à son insolence :

_ Vous feriez mieux d’aller vous reposer avant de me battre, je m’en voudrai de devoir encore vous secourir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 16:00

Arlhéeane regarda La Rose Noire sortir de la pièce sans ajouter un mot. Arlhéeane ce dirigea vers le lit où elle avait laissé son épée et la sortie lentement de son fourreau. Elle gardait un œil sur Loan, bien qu’elle doutait qu’il puisse se sauver bien loin. De là, elle entendit les commentaires du rebelle, mais ne répondit pas avant d’être de retour dans la pièce. Elle s’arrêta à quelques pas de lui avant de répondre.

-Drôles d’habitude de parler ainsi des fidèles, comme s’ils étaient tous identiques… Nous sommes, avant tout, des humains non?

Et fit un demi cercle pour ce retrouver derrière Loan. Attrapant le manche de l’épée à deux mains, comme si elle tenait un bâton, elle frappa particulièrement violement Loan dans la côte qui n’avait pas encore été touché lors de leur combat. Elle utilisait toujours le plat de la lame, sans quoi elle l’aurait probablement coupé en deux…

-La chef des fidèles fait simplement ce qu’elle doit faire. Elle punit donc son ennemi lorsqu’il doit être puni. Je vais peut-être te décevoir, mais je ne suis pas maître dans l’art de la torture. Je met mes énergies ailleurs et utilise des techniques peu originales, mais efficaces pour punir. Pour ce qui est de la torture, je laisse cela aux artistes de cette discipline.

Arlhéeane ce dirigea vers la porte et, s’adressant à un garde, demanda qu’on apporte quelque chose à manger en commentant le fait que la chose aurait dut être fait depuis longtemps. Elle retourna s’asseoir dans un sofa, tenant toujours son épée dans une main et dit, sur un ton des plus courtois.

-Mais, après tout, vous êtes mon invité. Assoyez-vous donc.

Elle fit un geste, inutile puisqu'il était aveugle, pour lui montre un fauteuil derrière lui. Le garde revint, portant un plateau où était posé une théière et une assiette de biscuit(précisons qu'ils sont aux pépites de chocolat). Arlhéeane aurait plutôt pensé à quelque chose de plus consistant, mais pour l’image, le plateau faisait mieux l’affaire. Elle fit signe au garde de poser le plateau sur une table, suffisamment éloigné de Loan pour éviter qu’il lui prenne l’envie de lui envoyer le thé en plein visage. Le garde sortit rapidement une fois la chose fait et Arlhéeane demanda le plus simplement du monde:

-Voudriez-vous une tasse de thé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 16:33

Arlhéeane s’éloigna pour aller dans l’autre pièce. Il pensa naturellement à fuir mais il était en mauvaise condition physique et ses sens fatigués ne lui permettaient pas de se repérer de manière précise. Il ne s’était pas senti aussi aveugle depuis bien longtemps.
Le bruit d’une lame sortant de son fourreau lui fit penser que son calvaire aller durer encore. Il serra les poings et attendit patiemment que le coup lui soit porté. Une autre de ses côtes fût heurter et sa jambe droite fléchit un court instant. Sa main vînt rejoindre l’endroit où cette nouvelle douleur venait s’ajouter aux autres et il patienta pour recevoir les prochains qui ne vinrent jamais. Au lieu de cela, elle demanda à manger. Quand l’odeur du thé et des petits gâteaux fumants, tout juste sorti du four embaumèrent la pièce et qu’elle l’invita à sa table. Il se demanda ce qu’elle essayait de lui prouver.


_ Punir quand l’ennemi doit être puni ? Quel a donc été ma faute pour me retrouver ici et quelle est donc la faute des rebelles pour se voir déposséder de leurs richesses? Je ne mets pas en doute votre parole ! Vous faites bel et bien parti du commun des mortels mais l’attitude des fidèles est si décevante lorsqu’il s’agit du « bas-peuple ». Nous n’avons pas votre luxe, votre thé, ni vos couverts en argent… mais nous sommes un peuple d’avenir et si vous preniez le temps de nous écouter, vous vous en rendriez compte.

Loan ne savait pas s’il fallait qu’il s’avance, il se sentait plus à l’aise dans le rôle de prisonnier que d’invité fidèle. Il finit par faire un pas en avant, tenant toujours sa côte, mais le noir était du plus complet. Aucun de ses sens, n’était assez reposé pour pouvoir fonctionné et il buta contre la table basse. Le haut de son corps tomba vers l’avant et il se rattrapa de justesse au coin de la table. Voilà, l’image qu’il venait de donner de lui à cette femme. Ses mâchoires se creusèrent, il n’aimait pas se sentir aussi démuni. Il ne voyait rien, n’arrivait même pas a estimer à combien de mètres, il se trouvait d’elle. Il se sentait pathétique et s’attendait déjà à la voir profiter de cette faille qu’il venait de lui offrir. Il prit de l'avance sur ces supposés réflexions.

_ Qu’allez-vous dire, Arlhéeane ? Que j’ai de la chance d’avoir survécu jusqu’ici ? Que vous ne comprenez pas pourquoi on me garde chez les rebelles ? Que mon utilité n’a d’égal que ma capacité à éviter cette table ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 17:34

Arlhéeane écouta Loan répondre lui-même aux questions qu’il posait. Si celles-ci n’allaient pas avec celle d’Arlhéeane, elle trouvait tout de même intéressant de voir la vision du rebelle. Elle ce leva et prit le bras de Loan, pour l’aider à aller s’asseoir, gardant tout de même une certaine froideur dans ses gestes. Elle ne ce moqua pas de lui. Après tout, elle ne ce souvenait pas de l’avoir entendu rire quand elle lui était tomber dessus sur son lit d’hôpital… Elle approcha la table de Loan avec son pied et posa une tasse de thé juste devant lui. Elle alla se rasseoir après avoir mit les biscuits à la disposition de son hôte. Une fois réinstaller dans son sofa, elle prit finalement le temps de lui répondre.

-D’abord, tu mérites d’être punit parce que tu as menacé d’attaquer une fidèle. Il ne faut pas aller chercher plus loin. On punit de la même manière un fidèle qui s’attaque à un autre sans raison valable. Dans le contexte, tu es prisonnier : on s’entendra pour dire qu’un prisonnier ne ce défend pas contre son geôlier. Pour ce qui est des rebelles, c’est, à la base, une réaction de peur de la part des nobles. Ils vous enlèvent tout, pour que vous n’ayez rien pour vous aider en cas de guerre… espérant que cela soit suffisant pour vous aider. Mais je suis curieuse…

Arlhéeane semblait trouvé le sujet de conversation intéressant. Il n’y avait pas eut de pourparlers depuis bien longtemps entre les deux clans et Arlhéeane n’était alors pas encore chef. On ce contentait maintenant de ce battre les uns contre les autres en s’envoyant quelques injures lorsque le temps le permettait. Ce penchant vers Loan, elle demanda avec un intérêt sincère:

-… vous voulez remplacer les rois par quoi? Que je sache, vous obéissez à un chef qui vous dirige tous. C’est un système monarchique tout à fait semblable à celui en place maintenant… Alors en quoi représentez vous l’avenir? Qui aurait-il de différent si vous éliminiez tout les rois et reines de la cette planête? Et j'aimerais une réponse venant de l'individu qui ce trouve face à moi. PAs une réponse toute faite que n'importe quel rebelle pourrait me faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 18:00

Loan toujours penché sur sa table ne s’attendait pas à sentir le contact de la chef fidèle. Il eut un soubresaut et s’apprêta à riposter, pensant qu’il allait de nouveau recevoir les coups d’Arlhéeane. Mais il constata qu’elle le dirigea jusqu’à un fauteuil. S’en suivit, une réponse à quelques unes de ces questions. Il n’arrivait pas à voir le peuple rebelle comme le peuple fidèle. Les fidèles étaient tellement plus stricts, dans son esprit, les fidèles ne vivaient pas et s’adressaient entre eux avec hauteur de peur de se faire écraser. Il n’y’avait pas de respect entre chaque être mais plutôt de la crainte. C’est pourquoi il ne fut pas étonné d’entendre la chef parler de peur.

_ Qui vous parle de nous débarrasser des rois et des reines ? Je ne demande pas la fin de ce système. Je demande la prise en compte de l’autre, pour ses idées, pour ses choix pour ce qu’il apporte et non pour sa condition sociale. Je demande le respect qui est dû à tout homme, je demande la liberté d’opinion… mais pas la discrimination, ni vos décisions arbitraires auxquelles nous sommes confrontées. Je n’ai pas l’arrogance de me dire homme politique et je sais que je n’ai aucun pouvoir ici mais vous qui l’avez, n’avez-vous jamais envisagé de serrer la main à un rebelle sans vouloir la lui trancher ? Si les nobles craignent pour leurs richesses, qu’ils se rassurent ! Nous vivons bien là où nous sommes mais la lumière du soleil manque à certain. Le « bas peuple » ne souhaite en réalité que peu de chose !

Loan s’arrêta. Il avait parlé avec trop d’implication ce qui lui avait fait monter le sang à la tête. Il massa sa tampe gauche du bout des doigts et changea sa position dans le fauteuil. Son corps le lançait encore de toute part.

Son thé refroidissait dans la tasse depuis plusieurs minutes, il n’avait pas l’intention d’y toucher. Même s’il était satisfait d’avoir eu le droit de s’exprimer librement, il était toujours prisonnier et ce n’était pas l’état dans lequel il se trouvait qui allait dire le contraire. Il attendait la pénombre avec impatience, enfin il pourrait voir autour de lui ! Enfin son avantage premier pourrait lui ouvrir une voie vers la liberté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 19:43

Arlhéeane réfléchit en silence. Au fond, l’avenir que voyait les rebelles avait déjà été, plusieurs siècles plutôt.

-C’est triste au fond. En quête de changement, l’homme refera les mêmes erreurs. Si on ce fit aux histoires passés, les rebelles vaincront, ce débarrasseront des quelques fidèles qui oseront encore ce lever contre la rébellion, mettront un chef qui croit en leur idée et ensemble ils bâtiront ce qui a été détruit. Durant le temps de la reconstruction, tout le monde vivra en paix, car tout le monde aura le même but: survivre. Quand tout cela sera terminé, les gens auront peur que tout recommence. Ils cesseront de partager avec les autres, de peur de ne plus rien avoir. Les nobles auront tout, le peuple n’aura rien et tout recommencera.

Arlhéeane parlait sur le ton de la fatalité et ne semblait pas accorder plus d’importance qu’il ne le faut à l’idée de la défaite des fidèles. Elle ne croyait pas vraiment en leur cause égoïste, puisqu’elle était trop occupée par sa propre cause. Elle rit à cette idée et ajouta:

-Tu vois Loan, c’est-ce qui différencie réellement les rebelles des fidèles. Vous vous battez ensemble, parce que vous avez tous, ou presque, le but de retrouver la justice. Les fidèles se battent pour sauver leur peau. Ils deviennent égoïstes et ce servent les uns des autres pour arriver à leur fin. On ne peux jamais faire confiance qu’à soit même entre les murs de ce château. Mais au fond, nous sommes tous humains. Seul les événements de nos vies fond que nous nous retrouvons d’un côté ou de l’autre. Les fidèles ont la peur et les rebelles ont l’espoir. Si je donne aux rebelles ce qu’ils veulent, ils n’auront plus besoin d’espoir et ils deviendront égoïstes, craignant de perdre ce qui leur a été donné. De plus, si j’avais seulement l’idiotie de proposer cette idée, les fidèles se chargeraient de me décapité sur le champ et trouverait quelqu’un qui a des idées plus proche dès leur. Quelqu’un qui a aussi peur qu’eux.

Arlhéeane avait fait apparaître une petite balle de lumière dans sa main et la lançait de quelques centimètres dans les airs avant de la rattraper. Plongeant dans ses pensées, elle fit tourné sur elle-même la balle lumineuse qui resta en suspension devant elle. Elle ce concentra durant quelques secondes et la moitié de la boule de lumière prit une couleur sombre. La boule resta ainsi une fraction de seconde à peine avant de ce transformer en deux boules distincte. L’une faite de lumière, et l’autre de ténèbres. Les deux boules disparurent brusquement et Arlhéeane parla cette fois sur le ton de la contrariété.

-On m’a dit un jour qu’il fallait choisir un jour, qu’on ne pouvait rester éternellement entre les deux. De tout temps, les hommes ont choisit l’un ou l’autre… et ne sont jamais sortit du cercle vicieux de la paix et de la guerre. Il doit pourtant exister un véritable équilibre, sans oscillation.

Si Arlhéeane parlait toujours des rebelles et des fidèles ou pas, ce n’était pas très clair. Alors qu’elle s’adressait à Loan au départ, ses paroles n’étaient devenues, après un certain temps, que des pensées dites à voix haute et le fil en était donc plus difficile à suivre. Elle remit du thé dans la tasse de Loan sans ce rendre compte qu'il n'en avait pas bu. La tasse déborda un peu, mais cela ne sembla pas attirer son attention non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 20:06

Le prisonnier ne dit plus mot durant toutes les minutes où Arlhéeane parlait. Il fût interloqué par les pensées de cette dernière. Elle lui donna l’impression d’être fidèle que par fatalité et par devoir. Mais son devoir ne semblait pas coller avec son idéal et cela le désola.
Un autre phénomène qui le marqua, fût l’utilisation du « tu » dans l’une de ses phrases, elle semblait distraite et prenait plus vraiment la peine de mettre cette froideur qui l’avait caractérisé jusqu’à maintenant.


_ Tu as une bien triste idée du monde, lui avait-il répondu sur le même ton, tu agis contre ce en quoi tu crois… Pour qui ? Pour les fidèles et qu’est-ce que ça t’apportes si ce ne sont ces sombres pensées. Il est vrai que l’espoir est ce qui fait la force des rebelles mais leur refuser un respect qu’il mérité, soi disant pour les protéger d’eux-mêmes, je ne veux pas y croire. Si notre chemin est tracé par d’autres, qu’est ce qui nous garantie notre survie ? Arlhéane, je pense que cela fait longtemps que tu as fait ton choix ! La femme que j’ai croisée à la grotte n’était qu’un costume, une apparence dont tu te sers pour toi aussi survivre dans ce monde qui est le tien.

Loan ne releva pas le fait qu’elle re remplissait sa tasse de thé et ajouta le sourire aux lèvres.

_ L’objectif des fidèles est perdu d’avance, il y aura toujours des rebelles en ce monde… même au sein de leur propre clan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Jeu 10 Avr - 21:45

Arlhéeane sourit en écoutant Loan parler. Il était drôle de penser qu’elle était la chef de ses gens qui n’avaient pas la moindre chance… Drôle aussi d’entendre un rebelle lui dire qu’elle n’était pas ce qu’elle prétendait être depuis des années, alors qu’aucun fidèle n’avait remarqué ce genre de chose.

-Je ne peux pas donner aux rebelles ce qu’ils demandent. Je perdrais le pouvoir automatiquement et le pouvoir c’est tout. Il faut simplement que je trouve cet équilibre. Les rebelles et les fi…

Elle s’arrêta brusquement. Elle parlait beaucoup trop et si elle continuait ainsi, elle risquait fort bien de ce compromettre… C’était déjà possiblement le cas en fait. C’était bien beau l’honnêteté, mais de tel propos se rendant à une oreille fidèle pouvait lui provoquer de sérieux ennuis. Elle posa brusquement la tasse sur la table et dit:

-J’ai peur et je ne pense qu’à moi. Ma place est donc chez les fidèles.

Un garde accourut, lui disant d’un air inquiet qu’on demandait à la voir. Il ne précisa pas en quel terme la demande fut faite. Arlhéeane profita de ce moment pour se sauver (alors que ce n’était même pas elle la prisonnière). Elle ce leva et durant quelques secondes, elle parut ne pas savoir que dire. Elle avait oublié le statut de prisonnier de Loan et fut embêter. Était-elle sensé l’attacher quelque part? Retrouvant son aplomb, elle dit sur un ton calme:

-Le devoir m'appel. J’espère que mon invité restera au moins à coucher. De toute manière, La Rose Noire doit garder un œil sur vous si jamais vous avez l’intention d’aller vous balader hors du château.

Il n’y avait pas vraiment de menace dans le ton de sa voix, mais elle ne douta pas que Loan comprenne le message peu subtil qu’elle lui lançait. Se sauver était une mauvaise idée. Elle sortit de la pièce et ce dirigea à l’extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Ven 11 Avr - 4:35

Loan finit par ne pas s’étendre sur le sujet. L'impression qu'il avait eut d'elle lors de leur première rencontre, s'était estompé. Bien sûr, il lui en voulait encore pour son kidnapping, les coups reçus...mais comme elle le lui avait fait comprendre, elle n'avait pas le choix. Pour un fidèle, cette réponse valait peut-être toutes les autres mais pour ce rebelle, il la trouvait triste... triste de la voir reclus à cet agissement.

La Chef ne tarda pas à quitter les lieux étant prestement demandé ailleurs. Le jeune rebelle s'étonna de ne pas se voir attacher ou encore assommé. Arlhéeane lui fit juste comprendre qu'il vaudrait mieux pour lui qu'il ne bouge pas. Il lui avait simplement répondu:

_ Je ne suis pas votre invité, je ne suis pas ici de mon propre chef...

Ce qui laissa présager qu'il tenterait quelque chose si l'opportunité se présentait. Arlhéeane ne semblait pas avoir le temps de s'attarder sur ce risque et quitta l'hôpital.
Loan souffla un bon coup, il avait retenu ses douleurs depuis le début du dialogue avec elle, craignant que ses plaintes qui s'échappait de sa bouche ne le discréditent. Il se leva, faisant glisser sa main contre le mur de la pièce. Il trouva la porte mais ce qui se trouva derrière ne l'enchanta pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Ven 11 Avr - 5:01

La Rose Noire avait été patiente et lorsqu'Arlhéeane avait finalement quitter la pièce. Elle se dit que sa chance était là de lui faire payer son affront. La Rose Noire n'était pas venu seul, son fidèle informateur l'avait accompagné pour que ne se reproduise pas l'incident.

A peine Loan avait-il ouvert la porte pour constater la présence empoisonnée de cette femme, qu'il avait reçu un coup de pied dans l'estomac le ramenant au centre de la pièce par douleur et fracas. La table basse sur laquelle il atterit céda sous le poids de sa chute et se brisa au sol. Loan se releva avec rage mais néanmoins difficulté, cet homme n'avait pas prit le soin d'éviter ses blessures pour frapper. Arlhéeane avait ça de différent avec elle que son tempérament était joué et qu'elle ne prenait pas de plaisir à voir souffrir les autres. La Rose Noire était le contraire.
Le jeune aveugle comprit que sa svelte silhouette était venue se poser sur l'un des fauteuils pour le regarder.


_ **Je suis fort surprise de constater qu'Arlhéeane t'ai laissé seul ici et sans lien pour te retenir...**

L'informateur immobilisa Loan sans grand effort et saisis ses poignets derrière son dos pour les lier avec une corde.

_ **Combattez maintenant**

Loan n'avait pas envie de se livrer à un combat de plus. Il était fatigué, avait mal dans tous le corps. A peine son sang arrêtait-il de saigner qu'il coulait de nouveau.

_ Je refuse. Avait-il finit par déclarer

Mais l'informateur lui avait déjà décoché une droite qui lui fit faire un pas sur le côté et qui entailla sa lèvre. Ce qui ne laissait pas d'autres alternatives à Loan que se défendre avec les moyens qu'il lui restait encore. Il se surprit à espérer que la chef fidèle reviendrait vite, elle seule, pourrait faire arrêter le carnage.

Il se concentra sur autre chose que la fatigue et la douleur et ses sens finirent par lui revenir. A chaque nouveau coup qui venait bleuir sa peau, il redonnait l’équivalent à son bourreau, tentant vainement de défaire les liens qui bloquaient ses mains. Les minutes lui semblèrent bien longues avant qu’il ne parvienne à envoyer cet homme au sol.

La Rose Noire se leva de son fauteuil et applaudit. Elle tapota l’épaule du perdant pour lui signifier qu’elle avait été satisfaite et l’invita à la suivre hors de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Ven 11 Avr - 5:14

Loan tomba à genoux au sol quelques minutes après leur départ. Il essuya sa bouche contre son épaule et tenta de se relever une nouvelle fois, ce qui lui extirpa une plainte brisée par une autre. Incapable de trouver la force de se tenir sur ses jambes, il traîna son corps jusqu'à un coin de la pièce où il se cala. Il ne pouvait appuyer sa main prisonnière contre la blessure et le flot constant de sang déferlait contre son ventre comme une cascade contre la roche. Il avala sa salive avec difficulté et inclina sa tête en arrière. La fatigue prenait prise sur lui et il allait s'endormir sous peu mais sa crainte fût de ne pas être en mesure de se réveiller. Il lutta quelques secondes de plus contre le sommeil mais passé ce délai, son corps dépourvu de force s'affaissa contre le mur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Mer 23 Avr - 14:48

Arlhéeane traversa les couloirs sans dire un mot. Cratère ne voulait pas l’extirper de ses pensées, mais elle avait toujours le cadavre du roi sur son dos et n’était jamais autorisé à la suivre dans le château. Les gardes les regardaient passer avec un air surprit mais n’osait rien dire non plus.

** ’Rlhée?**

**Je n’aurais pas du me mettre en colère… Je savais que c’était ce qu’il voulait. **

**…’RLHÉE**

**Sinon j’aurais dut l’être pour vrai et lui enfoncer ma lame au fond de la gorge.**

**ARLHÉEANE!**

Arlhéeane s’arrêta et ce tourna vers sa dragonne sans avoir l’air de remarquer ce que tout le monde trouvait anormal. La chef des fidèles avait l’air mécontente d’être tiré si brusquement de ses pensée et en répondant à la question silencieuse de Cratère, elle lui répondit:

**Je vais avoir besoin de toi. Personne n’a rien à redire. Tu es une dragonne obéissante non? Tu fais tout ce que je te dis? Donc maintenant arrête de crier dans ma tête.**
La jeune femme reprit sa marche sans rien ajouter et Cratère la suivit en essayant de cacher sa surprise. Elles entrèrent dans l’hôpital caché et le regard d’Arlhéeane ce posa aussitôt sur le corps inerte de Loan.

**Qui c’est lui?**

-Un cadavre si on ne fait rien. Met le sur un lit.

Arlhéeane marcha d’un pas précipité en direction d’une armoire et y prit de nouveaux bandages alors que la dragonne prenait Loan entre ses griffes et le déposait sur un lit. Arlhéeane murmura quelque chose qui ressemblait à «tu pourrais faire un peu plus attention» et entreprit de défaire le bandage baigné de sang.

-Il va mourir…

**Qui c’est?**

-CRATÈRE! FERME LA!

Arlhéeane commençait presque à regretter d’avoir emmener sa dragonne avec elle. Cratère ne ce laissa pas impressionner et répondit:

**Soigne le… un peu de bonne volonté et hop un ptit nuage de lumière bienfaiteur!**

**Je peux pas… C’est un rebelle…**
-UN REBELLE! Ben alors… Laisse le crever!

Arlhéeane ignora ce commentaire. Il était vrai qu’elle pouvait utiliser son pouvoir de guérison… Il n’était pas très puissant… Surtout qu’il fallait qu’elle une bonne intention pour l’utiliser, sans quoi elle risquait plutôt d’achever le jeune homme. Cratère soupira en voyant Arlhéeane s’efforcer de trouver une bonne intention pour le sauver.

-C’est ridicule Arlhéeane… Tu ne crois pas justement que de vouloir sauver un ennemi sans raison particulière c’est avoir une bonne intention?

Arlhéeane avait posée ses mains sur la blessure et appuyait pour ne pas que le sang coule trop. Elle hésita une fraction de seconde. Cela lui semblait tout à fait stupide et dépourvu de sens. Mais la chef des fidèles n’avait plus le temps d’y penser. Elle ce concentra sur son pouvoir et une lumière blanche apparut entre ses doigts et enveloppa tranquillement la blessure. Quelques minutes passèrent et la chef des fidèles semblaient avoir toutes les misères du monde à rester concentré. L’idée de soigner un ennemi lui apparaissait plus mauvaise que bonne à mesure qu’elle y réfléchissait. Soudain, Cratère lui donna un léger coup de patte pour la faire reculer. Arlhéeane ouvrit les yeux et s’aperçut que la lumière entre ses doigts commençait à s’assombrir. La blessure était loin d’être guérie, mais l’hémorragie avait été arrêtée.

-Tu sais que tu es bizarre Arlhée?

-Mouais… Je vais dormir un peu. Occupe toi de lui.

-M’occ…

Arlhéeane était déjà tombée endormie dans un sofa. Il faut dire que la journée avait été longue. Cratère regarda le rebelle endormi… Il fallait lui mettre un nouveau bandage et avec des pattes de dragon, ce n’était pas la chose la plus facile au monde. Le plus minutieusement qu’elle le pouvait, elle remit un bandage. Il y eut qu’elle griffure mineure par accident, mais rien de grave. La dragonne ce coucha sur le plancher en gardant les deux yeux grands ouverts songeant que tout cela était vraiment bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Mer 23 Avr - 15:46

Lorsqu’il sentit une pression sur sa plaie, son réflexe fût d’à son tour venir couvrir cette dernière. Sa main caressa une peau douce en cherchant à compresser sa blessure puis s’immobilisa sur celle d’Arlhéeane. Il devait être sans doute trop faible pour se souvenir qu’il était en terrain hostile et l’énergie de ses derniers instants le ramena auprès de sa mère d’adoption comme s’il était en train de mourir chez lui. Il se dit qu’au moins, il n’allait pas mourir seul et que cette femme qui lui avait donné tant d’amour l’accompagnerait jusqu’aux portes de la mort. Il serra avec force la main de cette personne dans la sienne. Il n’avait pas envie de partir et voulait graver à jamais ces instants de joie sur sa peau.

Il sentit bientôt de la chaleur sur son corps froid et pour la première fois, de ses yeux clos, il put voir de la lumière. Cette sensation ne dura pas et quand elle disparut, Loan se dit qu’il avait quitté le monde des vivants. Il fût étonné d’être encore en mesure de réfléchir, lui qui pensait que la mort était la fin de tout et que le noir dans lequel il vivait n’était rien comparé au noir du néant.

Il resta inconscient un nombre incalculable d’heures mais lorsqu’il revînt à lui, il faisait sombre dans la pièce. Seul ce qui semblait être les premiers rayons de l’aube filtraient par les deux petites fenêtres de la pièce. Loan mit une seconde avant de réaliser que la vie coulait encore en lui. Il souleva son bandeau pour constater qu’il pouvait distinguer le plafond et se redressa en extériorisant une plainte. Il regarda alors son pansement propre et blanc: A nouveau, il avait été soigné ce qui le surprit. Quelques heures plus tôt, il marchait vers une mort certaine et voilà qu’il se levait de nouveau.

Il aperçut cette bête immense qui le fixait et derrière lui, la porte de sortie. Il se ravisa donc de tenter quoique ce soit lorsque son regard se posa sur la plus belle créature qui lui avait été donné à voir. Il passa lentement devant le dragon pour ne pas attiser la colère de ses crocs et s’agenouilla près d’Arlhéeane. Il détailla ses traits plus en détails. L’obscurité était de moins en moins présente dans la pièce avec le lever du soleil mais Loan pouvait encore la discerner. Ses yeux s’arrêtèrent sur ses mains ensanglantées : c’est elle qui l’avait sauvé. Le parfum émanant de ce corps le renseigna bien vite sur l’identité de cette dernière: Arlhéeane!

Loan n’en fût pas réellement surpris. Il était heureux de voir qu’elle était bien meilleure que ce qu’elle voulait faire croire à tous ses partisans et à lui. Il se redressa en couvrant sa blessure d’une main. Il ignorait le poids de son sommeil mais il décida de lui adresser ses quelques mots.


_ J’imagine que vous dire merci ne vous ferait pas grand effet ou du moins, vous le cacheriez mais merci…Arlhéeane.

Il avait prit son temps pour lui dire ses quelques mots, parlant avec calme mais intensité. Il voulait lui montrer qu'il lui était réellement reconnaissant et que ce n'était pas un remerciement en l'air que l'on fait par politesse. Même si cette femme était une ennemie, il avait pour politique de toujours rendre le respect qu'on lui avait témoigné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 28
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Dim 27 Avr - 13:22

Arlhéeane dormait encore lorsque Loan s’éveilla. Alors qu’elle se réveillait habituellement à chaque craquement suspect, la plainte du rebelle ne la tira même pas de son sommeil. Probablement que le fait d’avoir sa dragonne près d’elle lui permettait de dormir sans trop de crainte.

La dragonne n’avait pas fermée l’œil. Si elle avait été fatigué, les événements de la journée occupait beaucoup trop son esprit pour lui permettre de ce laisser aller au bon vouloir du marchand de sable. Elle suivit Loan des yeux lorsque celui-ci ce leva. La dragonne semblait plus sceptique que menaçante, mais émit un léger grognement en signe d’avertissement. Elle resta couchée, car il ne semblait pas avoir de mauvaises intentions et blessé comme il l’était, elle n’aurait pas de difficulté à lui envoyer un coup de queue en pleine figure pour l’empêcher de toucher à sa Arlhée.

La chef des fidèles ne s’éveilla qu’en entendant une voix près d’elle. Les mots se rendaient à son esprit avec lenteur et étant encore à demie endormie, elle n’arrivait pas à en saisir le sens. Son cerveau, s’extirpant de son inconscience, mettait toute son énergie à détailler le visage sur lequel elle avait posée les yeux en les ouvrants. Des yeux étranges, qu’elle savait n’avoir jamais vue. L’iris semblait être d’un doux brun, rappelant celui du chocolat fondu (^^ je vous jure que je l’ai pas fait exprès! Avouez que le plus beau brun du monde est celui du chocolat fondu! Tout brillant…). Mais on semblait avoir cacher l’éclat de ce regard par un halo blanc, comme les nuages cachent le soleil. Peu à peu le cerveau parvint à détailler les autres traits de l’homme, fins, malgré une légère crispation dut à la douleur. Ce n’est qu’en voyant la marque d’une blessure à l’épaule, qu’Arlhéeane sembla enfin se réveiller. Tout cela n’avait durée que quelques secondes, mais celles-ci lui apparaissaient comme une éternité. Elle resta un moment stupéfaite en reconnaissant le rebelle.

-Loan…?

S’apercevant qu’elle avait peu camoufler son étonnement elle rattrapa le coup en s’exclamant avec un faux mécontentement qui n’avait absolument rien de convainquant:

-Que faites-vous debout? Vous êtes blessé et vous traverser la moitié de l’hôpital! Chercheriez-vous à mourir par hasard?

Cratère observa la scène un regard surprit. L’espace d’un moment, avant qu’Arlhéeane ne parle, elle avait cru voir la voir rougir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 30
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: L'hôpital caché   Dim 27 Avr - 14:39

[J’ai des yeux couleurs chocolat ! ^^ Youpiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!]

Pourquoi avait-elle semblé surprise en le regardant, comme si elle avait regardé un étranger. Il ne se l’expliquait pas. Etait-il si différent sans son bandeau couvrant ses yeux ? Si ça la perturbait à ce point, il n’aurait qu’à le décrocher de sa ceinture et le replacer sur son regard. Mais l’aube dehors lui accordait encore quelques minutes miraculeuses avant que le halo blanc ne soit redevenu complet et que la nuit s’installe à nouveau dans sa vie.
Arlhéeane reprit un tempérament auquel il s’était accoutumé. Celui-ci ne semblait pourtant pas des plus naturel, ce qui lui donna l’occasion de prendre un ton plus humoristique.


_ A vous entendre, on a l’impression que cet hôpital fait des kilomètres alors que je n’ai parcouru que quelques mètres pour vous rejoindre et vous remercier…

Il fit un dernier tour de la pièce du regard pour fixer les objets à leurs emplacements et plongea ses yeux (chocolat fondu ! lol) dans ceux de la chef fidèle. Comme si quelqu’un avait appuyé sur l’interrupteur de la pièce, son image disparut dans un fondu noir. Les rayons pleins du soleil qui avait emplit la pièce d’une lumière éblouissante venait chauffer chaque centimètre de sa peau laissé à l’air libre, ce qui lui avait donné un frisson suivit d’une légère chaire de poule. Loan finit par décrocher son bandeau de sous sa ceinture avant de venir le poser devant ses yeux et de le nouer derrière son crâne. Triste rituel qu’il avait l’habitude d’effectuer dès que l’obscurité venait lui imposer son règne. Ne se laissant pas décontenancer, il continua:

_ ... j’imagine que sans vous, je n’aurai pas pu assister à une nouvelle aube… N’est-ce pas étrange et à la fois plaisant de se dire que vous avez sauvé une vie même si celle-ci est celle d’un ennemi potentiel ? Mais j’avoue me sentir mal à l’aise Arlhéeane, je n’arrive plus à vous voir ( Shocked trop fort, il joue sur les mots XD) comme mon ennemi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'hôpital caché   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'hôpital caché
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Photo Cachée
» Hôpital de l'Universite d'Etat d'Haiti : état des lieux
» Image Cachée .25
» Un premier Scanner à l'hôpital Bernard Mevs
» Hôpital de Caen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Clan des Fidèles :: Entrée du vieux château-
Sauter vers: