La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Prison

Aller en bas 
AuteurMessage
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 29
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Prison   Lun 6 Juil - 10:51

Arlhéeane avait trouvé un excellent moyen d’entrer dans la grotte. Il s’avère en effet que d’être une reine ennemie incite les gens à vous encercler pour vous faire prisonniers lorsque vous rôdé autour de leur territoire! Fort pratique en sommes! Elle les compta rapidement. Une dizaine dont quatre miliciens (elle pouvait le deviner à leur manière de tenir leur épée si maladroitement.) C’était presque insultant. Elle aurait eut envie un moment de leur montrer qu’il en fallait plus que ça pour la faire prisonnière, mais elle en resta plutôt à garder une allure fière, mais résignée à son sort. N’importe qui qui l’aurait déjà rencontrée aurait trouvé cela un peu suspect, mais ceux-ci n’en firent pas cas et l’emmenèrent directement dans la grotte après lui avoir bandé les yeux pour ne pas qu’elle sache par où entrer si elle venait à sortir (parce qu’on va dire qu’elle n’a jamais su où se trouvait l’entrée et qu’aucun fidèle ne le sait!).
Certains cherchèrent des yeux la dragonne d’Arlhéeane, mais durent se convaincre rapidement que la jeune femme avait dut s’enfler la tête pour croire qu’elle pouvait rôder dans les environs de la grotte des rebelles, toute habillée de rouge et sans dragon. Les nobles se prenaient vraiment pour des dieux par moment.
Elle fut donc conduite, en aveugle, jusqu’à une prison après avoir été attachée. Les mains liées elle pouvait difficilement faire appel à la magie… mais quoi? Il ne la frappait pas jusqu’à ce qu’elle soit près du coma? C’était toujours plus sûr! Ainsi, elle pourrait fuir quand elle le voudrait. Elle en fit la réflexion à l’un des individus qui la dirigeait et même sans voir, elle ressentit le malaise que cette idée provoquait chez l’homme.


-Dites moi donc, votre chef aux dernières nouvelles c’était Mei?

-Non. Loan, Mei a disparue.

Un bruit étouffé l’informa qu’on avait donné un coup dans les côtes de celui qui avait répondu à sa question. C’est vrai, il valait toujours mieux éviter de parler avec les prisonniers. Arlhéeane eut un sourire amer. Cela n’était pas prévu pour elle.

-Pourrais-je lui parler?

Pas de réponse. Celui en charge de la surveiller avait au moins comprit une chose aujourd’hui. Arlhéeane soupira et alla s’asseoir à l’aveuglette contre le mur.

-Il y a un maitre de la torture chez les rebelles?

Le silence lui répondit de nouveau. Ces gens étaient vraiment peu bavards.

- Je vais sortir le trouver votre chef, si vous ne me l’emmener pas.

Elle ne sut pas si la menace avait eut un effet quelconque. On n’aurait pas pu les blâmer de croire qu’elle ne pouvait mettre sa menace à exécution dans les circonstances.


Dernière édition par Arlhéeane Maraigh le Sam 18 Juil - 11:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Sathia

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Date d'inscription : 15/05/2009

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: Jumelle de Valërea
Nom du dragon et élément: Kanji

MessageSujet: Re: Prison   Lun 6 Juil - 11:35

Des bruits de bottes se firent entendre derrière le groupe. L'odeur qui régnait dans cette pièce la dégoûtait aux rares fois qu'elle y mettait les pieds. Elle avait l'impression de nager dans une eau boueuse mélangé au sang. Il avait été rare que les fidèles y avait été emprisonné depuis son arrivée. Il fallait dire que la guerre se préparait et qu'il n'y avait pas que les fidèles qui étaient au courant. Tout était trop calme depuis un moment et les rebelles voulaient savoir ce qui se préparait. Néanmoins, la présence d'une fidèle aussi importante en ces lieux et lâchement emmené ici démontrait qu'il se préparait vraisemblablement quelque chose entre fidèle et rebelle. Shanyah Leia s'arrêta à la vue des gardes. Il ne faisait jamais leur travail correctement. Les rebelles n'étaient pas des tortionnaires ni des imbéciles, mais il fallait quand même démontrer une certaine manière envers les prisonniers qui ne montrait guère d'aggressivité.

- Messieurs, vous pouvez disposer, elle est entre mes mains maintenant.

Les hommes se retournèrent avec hésitation, se regardant du regard entre eux, puis laissèrent Arlhéeanne dans le centre de la prison. Ils sortirent de la prison rapidement. Shanyah prit dans ses mains une torche au mur et l'alluma avec son autre main. Ces hommes agissaient vraiment sur un coup de tête. Elle s'approcha d'Arlhéeanne mais respecta une certaine distance entre elles.

- Vous n'êtes pas venu ici pour aucune raison. Le fait d'être capturé ainsi si rapidement démontre que vous n'avez fait preuve d'aucune tentative de vous échapper. Je sais qui vous êtes, mais votre présence en ces lieux requièrent quelques réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 29
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Prison   Lun 6 Juil - 11:53

Il se passa enfin quelques choses. Arlhéeane s’ennuyait facilement et quelques heures avaient suffit à la faire regretter de c’être laissé emprisonné si facilement. Il y aurait pu au moins y avoir un peu d’action. Elle leva la tête dans un geste inutile pour voir la nouvelle arrivante. Avec un bandeau sur les yeux ça ne servait pas à grand chose.

- Enfin quelqu’un doté de paroles! À croire que les rebelles ont tous perdus leur langue.

Elle sourit que quelqu’un remarque enfin sa docilité. Au moins cela apparaissait étrange aux yeux de quelqu’un, c’était déjà ça.

- Je suis venue parler au chef rebelle. Mais j’ai supposé que de faire une demande de négociations auraient été trop long. Je ne suis pas très patiente, alors j’opte pour une méthode plus directe.

Elle eut un léger rire sarcastique lorsque l’inconnue lui indiqua que ça présence emmenait des questions.

- J’imagine que ce n’est pas des questions sur nos signes astrologiques respectifs dont vous voulez parler et je suppose aussi que les questions dont vous parler, ce n’est pas moi qui les pose. Quelles sont donc ces questions?

Arlhéeane affichait un grand calme malgré la situation. Un peu plus et on aurait dit que tout cela l’amusait. Elle devait quand même éviter d’emmener trop de soupçons sur elle. Si elle se montrait trop docile, on verrait là un subterfuge. Quoi de plus suspect qu’une Fidèle qui coopère!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Sathia

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 26
Date d'inscription : 15/05/2009

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille: Jumelle de Valërea
Nom du dragon et élément: Kanji

MessageSujet: Re: Prison   Mar 7 Juil - 15:19

- Certains des rebelles préfèrent se tairent en présence de fidèle ou tout autre ennemi. Des informations pouvant être révelées à n'importe quel instant pourraient causer la perte d'un peuple. Mais je pense que vous devez déjà en être consciente.

Shanyah se montra neutre face aux paroles de la dame, sachant son statut. Elle n'était pas là pour rien, et c'était une de ses préoccupations, mais elle n'avait rien à faire dans une discution réservée au supérieur. Elle n'était que guerrière, mais elle savait lorsqu'elle devait intervenir. Sa réponse sarcastique lui montra qu'elle ne mentait pas sur ses propos. Elle n'était pas de nature patiente, mais elle le laissait transparaître au travers de ses dires. Shanyah s'avanca vers elle, mais hésita un moment avant de lui retirer le bandeau. Elle n'était pas placé pour faire ce geste. Elle opina donc pour la guider jusqu'au représentant des rebelles.

- Je ne pose pas les questions, ici. Je ne fais que m'assurer de la protection et de la sécurité du peuple; je ne suis pas prédisposée pour poser des questions, mais si vous en avez, n'hésitez pas, le chef répondra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: Prison   Mar 7 Juil - 20:24

Les premiers pas dans le tunnel se firent dans l’obscurité la plus complète mais au détour d’une cavité, les torches alignées les unes aux autres retirèrent la vue à Loan. Cela se faisait toujours de manière abrupte et un pas maladroit venait toujours marquer ce changement d’état. Il libéra Hyde de son bandeau, le remit et l’invita à le suivre plus posément à travers les galeries, ayant franchi le carrefour et ses dizaines de possibilités, il l’entraîna jusqu’au village, magnifiquement illuminé. Une musique discrète venait égayer les rues. C’était un peu comme ça depuis quelques jours. Loan accompagna son invité jusqu’à l’auberge. Il fit signe au cuisinier de lui servir un bon plat et de à l’aubergiste de lui préparer une chambre. Tout fût exécuté au pas.

Un garde accourut visiblement très fier de ce qu’il avait à lui dire mais Loan ne partagea pas cette joie, il avait l’esprit encore très tourné par ce qu’il venait de lire. Ces mots étaient gravés dans sa tête comme les lettres qui figureraient sur sa tombe.

_ Chef, nous avons capturée une noble fidèle qui rôdait sur nos terres !
</FONT>
Loan haussa les épaules. Il n’avait pas envie d’y aller. Mais devant le regard d’incompréhension du soldat qu'il ressentait aussi présent sur lui que sa douleur, il se dit qu’il ne devait pas laisser passer ses problèmes personnels avant son rôle. Il se tourna vers Hyde, prenant une mine d’excuses.

_ Le devoir m’appelle… nous nous verrons plus tard.

----------------------------

Il suivit le garde jusqu’aux prisons. Elles étaient calmes, il n’avait pas fait beaucoup de prisonnier depuis la réorganisation de la ville et Loan avait interdit la torture. Les soldats avaient pour ordre de traiter avec le plus de respect possible les prisonniers… mais voilà, donner un ordre était une chose mais le voir appliquer à la lettre en était une autre.

Les cellules défilèrent devant lui avant que le garde ne stoppe à celle où était détenu l’objet de cette fierté. Loan entra, peu enclin à faire durer la visite. Un soldat était déjà présent. Il ne connaissait pas par cœur le nom de tous ses soldats mais certains avaient retenus son attention comme cette Shanyah… elle faisait du bon travail et Loan avait une grande confiance en elle. Il lui fit signe de disposer.

_ Vous avez fait du bon travail, prenez une pause.

Il s’avança et là, au grand désarroi ! Cette odeur, ce parfum, cette volupté… elle était là, celle qui torturait son cœur sans le vouloir, celle à qui il avait dit je t’aime, à qui il le redirait 1000 fois s’il avait été sûre de ne pas la perdre à nouveau. S’il avait été plus fragile, sans doute serait-il tombé à genoux devant elle. Il se pétrifia un instant. Pourquoi était-elle là ? Cette soudaine fierté qu’avait témoignée certain de ses soldats le fit narquoisement sourire. Jamais il n’aurait pu l’attraper si elle ne l’avait pas voulu ! Alors qu’est-ce qu’elle voulait.

Loan s’avança, venant détacher ses liens (je sais même pas si t’es attachée) qui lui enserraient les poignets. Ce corps contre le sien attisa beaucoup de peine. Lui qui pensait qu’elle l’avait tout de même aimé… mais sa lettre témoignait du contraire.

_ Pourquoi t’es-tu laissé prendre ? « Ma mauvaise nature prévaut sur mon cœur » ce sont tes mots alors quel tour veux-tu nous jouer ? Tu ne voulais plus croiser mon regard mais j’imagine que tu n’es pas venu pour moi…tu n’es pas venu pour nous !

La lettre sortit machinalement dans ses phrases. Il avait été blessé par son manque de considération et le lui faisait savoir pourtant il ne voulait pas croire en sa mauvaise nature. Il s’assit près d’elle. Il n’avait pas l’intention de jouer les dominants dominé. Peut-être souffrait-il mais cela ne lui donnait pas le droit de manquer de respect à celle qu’il aime, même si celle-ci était en position de faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 29
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Prison   Mer 8 Juil - 16:08

Arlhéeane eut un rire amusé à ce que lui répondit la jeune guerrière.

- Vous savez, pour peu je dirais que les rebelles se conforment mieux à la hiérarchie que les fidèles. Un œil avertis verrait quel clan est en décadence. Ça ne vous ennui pas de vivre dans une grotte toute l’année? Malgré toutes les magies que vous pouvez utiliser, cela ne peut pas valoir le soleil et les grands espaces à découvert. Non?

Des pas résonnèrent de nouveau plus loin, signe qu’il se passait quelques choses et coupant court à la conversation. Elle ne demanda pas à ce qu’on retire le bandeau qui cachait ses yeux. Elle se souvenait avoir dit qu’il valait mieux qu’ils ne se revoient pas. Ce n’était pas ce qu’elle avait exactement voulut dire, mais au moins ne le verrait-elle pas encore. En aveugle elle n’avait pas les sens développé comme Loan et elle ne le reconnu qu’au son de sa voix, s’abstenant de frissonner. Elle n’avait pas prévue donner d’explication amoureuse au chef des rebelles en venant ici. Elle se massa les poignets un moment pour remarquer que les marques étaient très peu profondes, pas assez pour la blesser.

- Vaut mieux serrer les liens jusqu’au sang si on ne veut pas voir le prisonniers s’en défaire d’un seul tour de main.

Elle fit la remarque en lâchant finalement sa contemplation aveugle de ses poignets. Elle sourit, sans joie, en entendant les paroles de Loan. Hyde était donc parvenu à destination sans se faire manger par des dragons sauvages. C’était un exploit… Elle ne releva pas l’allusion à la lettre.

- Je suis venue voir le chef des rebelles. Les nouvelles du nouveau chef ne sont pas arrivées au château avant que je parte, alors je ne pensais pas te recroiser aussi vite.

Elle marqua une pause avant d’ajouter sombrement une pensée qui lui avait traverser l’esprit en écrivant la lettre. Une évidence qui lui avait fait mal, mais lui avait servit. Avant qu’elle n’aille l’idée de précipiter certaines choses.

-Il t’es facile de croire que je ne t’aime pas, n’est-ce pas? Mais enfin… Je voulais plutôt parler affaire. Dois-je d’abord expliquer la conduite de cœur de la femme que je suis? Ou puis-je m’adresser directement au chef des rebelles pour parler de l’avenir de la guerre? Je ferai selon tes désirs.

Elle attendit une réponse en silence, témoignant que comme elle l’avait dit elle se plierait aux désirs de Loan (^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: Prison   Mer 8 Juil - 18:06

Loan se recula, prenant une mine courroucée derrière son épais bandeau de cuir noir. Il croisa les bras avec autorité. Pour qui elle se prenait ?

_ Tu es venues ici pour nous donner des conseils sur la façon de traiter nos prisonniers… c’est très aimable à toi !

Il fit quelques pas comme s’il avait besoin d’évacuer un trop plein d’énergie. De la colère certes, mais bien d’autres idées qu’il n’aurait pas dû avoir se dessinèrent en son crâne. Elle était de nouveau là, la femme qu’il aimait… il n’avait qu’à tendre la main pour effleurer son corps de fleur. Et au lieu de rendre leur rencontre agréable, voilà qu’ils se cherchaient querelles une nouvelle fois. A sa remarque, Loan sourit d’un air désagréable.

_ J’ai veillé à ce que vous en sachiez le moins possible !

Incapable de tenir en place, il marchait autour d’elle à lui en donner le tourni, essayant d’oublier le goût de ses lèvres d’où s’échappaient des paroles qui lui faisaient encore mal.

_ Pourquoi me dire cela alors que tous tes actes ne m’ont jamais amené à le croire. Il n’y a eu que cette nuit là où nous nous sommes unis et lorsque tu me veillais que j’ai cru compter pour toi. Je n’ai jamais voulu te faire du mal mais j’ai cru qu’en partant, tu serais plus heureuse et égoïstement, j’ai aussi pensé que peut-être tu prendrais conscience de cet amour et que tu me reviendrais.

L’envie de lui répondre de lui donner ses sentiments de femme était forte mais il devait s’oublier en ce contexte. Il devait privilégier la paix ou du moins quelque chose s’en rapprochant puisque la paix n’était que mot à son esprit. C’était bien la première fois qu’elle se pliait aux décisions d’un autre, Loan ne s’en trouva pas plus honoré. C’était normal qu’elle doive se plier à sa volonté alors que dans sa bouche, ça sonnait comme si elle acceptait simplement de le faire.

_ Je t’écoute Arlhéeane.

Sa bouche ! A chaque fois qu’il s’attardait sur sa présence, il avait envie de l’embrasser. Il avait envie de l’étreindre, d’allonger son corps de déesse sur la roche et de défier toutes les règles pour lui offrir une nouvelle fois l’homme qu’il était, dévoué à son être.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 29
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Prison   Jeu 9 Juil - 13:58

Arlhéeane le laissa marcher, suivant le bruit de ses pas d’une oreille attentive, demeurant impassible devant la colère qui semblait agiter Loan. Elle le sentait comme un lion en cage, alors qu’ironiquement ce n’était pas lui qui était prisonnier cette fois. Elle ne releva pas le passage prétendant qu’elle pourrait être heureuse une fois qu’il serait parti. Avait-elle l’air heureuse, parfois, lorsqu’il n’était pas là? Loin, quand Lumia et Jared était né, peut-être, mais il y avait quand même eut se vide près d’elle, causé par son absence.

- J’ai abdiqué et laisser le trône à Lumia. Ce sera officialisé dès que Cratère aura ramener Lumia, en attendant personne ne sait encore. Ça ne tardera pas. Kirkanof et Nathalia seront peut-être couronnés, mais jamais je ne m’associerai à eux. J’ai été plus habituer à haïr qu’à aimer, je crois bien. Ils payeront d’avoir voulut m’enlever ce que mon cœur aimait.

Elle se tut avant de se laisser emporter par sa rancœur. Elle passa sa main dans ses cheveux, arrêtant ses doigts sur le bandeau qui lui cachait les yeux. Un instant elle voulut l’enlever pour voir Loan. La prison devait être sombre, ses yeux n’étaient probablement plus voiler de leur nuage brumeux. Elle se retint pourtant.

- Lumia soutiendra la cause des rebelles dans ses décisions. Elle sera prête à écouter le peuple et se battra contre Nathalia et Kirkanof. Cratère m’a assuré qu’elle portait un grand intérêt à la cause des rebelles.

Cela la fit sourire, car la dragonne lui avait rapporter son habitude de toujours porter au moins un peu de bleu.

- Je suis traitre aux Fidèles par ma décision de laisser la place à Lumia, connaissant ces opinions politiques. J’aurais été traitre si j’étais resté et que j’avais oser envoyer un nouveau coup de pommeau de hache au visage de Kirkanof. Et puis bien idiot est celui qui croira que je voudrai me retenir de le faire plus que le temps d’une conversation. Je veux me joindre aux rebelles en tant que soldat. Si celui que j’aime ne pouvait vivre parmi les Fidèles, c’est une chose. Moi il ne m’a jamais vraiment répugné de vivre chez les rebelles, je peux me battre avec eux, car j’ai toujours détesté les fidèles. C’est ce que je viens te demander : faire partie de ton armée. Sinon je partirai et j’essaierai de ne pas revenir. De toute façon Lumia sera des vôtres quand même.

Elle s’arrêta, mais avant que Loan ne puisse lui répondre elle se remit à parler. Elle devait expliquer la lettre, même si elle ne le pouvait pas vraiment.

- Je ne suis pas une bonne personne, Loan. Je n’essaierai pas de le faire accroire. C’est pour ça que j’ai écrit cette lettre. Je hais Kirkanof, encore plus pour ce qu’il a fait de mes enfants, de Xia, même si Xia c’était aussi ma faute évidemment. Qu’est-ce qu’un homme comme toi pourrait faire d’un cœur qui hais plus qu’il peut aimer? Tu mérites mieux et c’est pour cela que j’ai écrit cette lettre et que je n’aurais jamais du croiser ton chemin de nouveau. Comme ça je n’étais pas tenter d’essayer de te ramener à moi et de m’obstiner à vouloir t’aimer même si cela devait faire plus de mal que de bien autour de moi, en fin de compte. Mais tu vois comme ma bonne conscience est limitée. Il ne se passe que quelques semaines avant que je m’arrange pour te tomber dans les pattes. Je ne savais pas que tu étais chef des rebelles. Mais qu’imaginais-je en venant lui proposer de faire partie de ses soldats? Que le hasard ferait que l’on ne se croiserait jamais?

Arlhéeane secoua la tête. Inutile de lui parler de tout cela. Voilà qu’elle s’embarquait elle même sur le sujet de leur histoire de cœur alors qu’elle n’en avait pas vraiment eut envie en apprenant que Loan était chef rebelle. C’était plus fort qu’elle. Bientôt elle lui demanderait s’il pouvait lui pardonner, comme une stupide gamine qui fait des bêtises seulement pour s’assurer de l’amour inconditionnel de ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: Prison   Jeu 9 Juil - 15:24

Loan s’arrêta enfin. Un rire dépourvu d’humour franchit ses lèvres puis se stoppa net pour laisser une voix à la fois stupéfaite et alarmé lui donner sa façon de penser. Il y’avait dans ce qu’elle lui racontait, autant de bon que de mauvais pour leur cause.

_ Alors tu donnes le pouvoir à Kirkanof et Nathalia et ensuite, tu abandonnes ta place ? Mais qu’est-ce qui t’as pris ? Si tu veux tant nous venir en aide, pourquoi ne pas avoir directement confié ta couronne à Lumia sans partager le pouvoir ?

En fait, Loan avait élevé la voix car il avait peur… peur pour sa fille. Arlhéeane était expérimentée, elle avait vu et vécu nombre de chose, elle avait eu toute une vie pour apprendre mais Lumia avait grandit en si peu de temps. Il avait peur qu’elle soit la cible d’assassins, qu’elle soit écrasé sous la pression, et peut-être plus encore qu’elle perde sa jeunesse à la guerre comme ses parents l’avaient perdu. Peut-être la couvait-il trop mais il l’avait à peine côtoyé et il s’en voulait de ne pas avoir été là quoiqu’il n’y pu rien. Il fut tout de même honoré d’apprendre que son esprit était bien plus ouvert que tous ceux de la haute noblesse… et il fut aussi honoré de voir son amour faire ce sacrifice même s’il ne l’appuyait pas totalement.

Partir sans revenir ? Nan ! Il ne pouvait pas la laisser repartir… c’était impossible. IL avait dû faire tellement d’efforts pour lui-même prendre cette décision et maintenant qu’elle était là, devant lui. Il se demandait comment il avait fait pour passer plus d’un mois et demi sans elle. Il opina de la tête totalement attendri lorsqu’elle l’empêcha de répondre pour poursuivre ses explications. Alors ce serait un idiot qui s’assume d’aimer une personne au cœur qui haït plus qu’il n’aime. Un fin sourire s’étira sur son visage. Voir Arlhéeane à nu, au sens figuré, la voir se confier, lui fit du bien.

Il s’agenouilla devant elle, saisissant l’une de ses mains posée sur ses cuisses, et la tînt au cœur des siennes, caressant sa peau d’un revers de pouce alors qu’il profitait de son silence pour lui parler.


_ Ce coup de pommeau, j’espère que nous le donneront ensemble…

Il lâcha sa main et se leva, songeur. Il ne lui avait pas fallu beaucoup de temps pour donner une réponse à cette demande qui pourtant vu le poste qu’elle occupait, aurait dû amené bien des réflexions.


_ La lumière du soleil ne vient pas ici, nous dormons sur la pierre, nous mourrons parfois de faim lorsque l’hiver est trop rude ou l’été trop aride… est-tu sûre de vouloir partager cette vie avec moi ?

Ses questions signifiaient un oui. Il voulait d’elle à ses côtés. Il voulait se lever le matin en sachant que sa reine serait près de lui. Simple soldat, non ! Elle serait plus que ça. Même s’il demeurait le chef rebelle, elle supplanterait tous les autres soldats et ne perdrait pas son autorité… parce qu’il ne voulait pas la dominer, il voulait qu’ils agissent main dans la main. Etendant leur poigne intransigeante sur les terres fidèles.

Il l’invita à se lever, attrapant une nouvelle fois sa main et la tirant vers son corps. Il serait peut-être dur t’imposer à son clan cette décision. Beaucoup d’encre avait coulé sur les Maraigh et leurs actes mais une nouvelle page s’était tournée. Sa main voulu rejoindre sa chevelure de feu et il sentit le bandeau sous ses doigts. Objet inutile ! Il posa ses lèvres sur les siennes comme pour sceller sa décision et décrocha le bandeau qui glissa sur sa crinière enflammée avant de se perdre dans la noirceur du sol.

_ Arlhéeane Maraigh… je vais devoir vous torturer si vous refuser de m’épouser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 29
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Prison   Jeu 9 Juil - 16:24

Arlhéeane secoua la tête. Elle y avait pensée, mais pour plusieurs raison elle ne pouvait pas simplement donner le pouvoir à Lumia. S’aurait été trop dangereux pour sa fille de la laisser vivre dans le même château que Nathalia. La chef des Fidèles ne se serait pas laisser mettre dehors du château sans rien dire.

-Je n’aurais pas pu donner seulement le pouvoir à Lumia. Elle se serait fait ramasser par les fidèles si elle avait été au château et c’était déclaré ouvertement en faveur de la cause des fidèles. C’est une ouverture. Les fidèles qui voudront la suivre pourront venir dans son château. Ils seront protégés. Les rebelles pourront même sortir et rejoindre cette tour. Cratère restera avec Lumia. La dragonne en a vu d’autre. C’était la dragonne de ma mère et elle a vue Nio alors que c’était un jeune assassin de pacotille. Elle saura aider Lumia. Je ne jetterais pas notre fille aux loups sans m’assurer qu’elle a de quoi leur arracher la tête d’abord.

Elle le sentit s’agenouiller devant elle, frissonnant lorsqu’il lui prit la main, elle dut faire un effort pour ne pas s’accrocher à cette main comme si la lâcher devait la perdre. Sa réponse la surprit. Elle n’avait pas besoin d’insister, rien. Loan voulait encore d’elle malgré qu’elle se comporte toujours comme une idiote. Elle avait donc une chance encore, de ne pas faire de bêtises! Elle l’avait laissé lâché sa main à contrecœur.
Lorsqu’il lui parla de la difficulté de vivre dans la grotte, Arlhéeane fit semblant de s’offusquer. Elle se laissa tirer par Loan pour trouver la chaleur de son corps. Comme si elle pouvait jamais avoir froid entre ses bras! Elle passa ses bras autour du cou de Loan en répondant faussement blessé dans son orgueil:


- Me prendrais tu pour une noble par hasard? Loan, sache que j’ai été élevé par un dragon la moitié de mon enfance et les dragons ne font pas de lit à baldaquin.

Elle le laissa l’embrasser, cherchant sa langue de la sienne pour faire durer le plaisir un moment encore. Elle sourit d’un air amusé de la fausse menace de la torturer si elle ne l’épousait pas.

-Me torturer…mmm… il ne faudrait pas tenter le diable non plus.

Elle glissa l’un de ses bras qui entourait toujours le cou de Loan sur son épaule et sa main descendit lentement sur son torse, jusqu’à sa ceinture. Elle détacha la boucle sans quitter son amour du regard. La lumière de la torche qui était allumé devint plus sombre subitement, sans pourtant s’éteindre.

-Mais attention, je te rappel que tu m’a détachée. Je pourrais me défendre.

La ceinture tomba dans un bruit sourd, mais Arlhéeane avait eut temps d’attraper un couteau accrocher à la ceinture avant qu’elle n’aille rejoindre le bandeau. La lame passa doucement sur le cuir du haut de vêtement de Loan. Elle aurait surement les moyens de lui en trouver un nouveau avec la bourse qu’elle avait volé du trésor du château avant de partir. Le côté aiguisé de la lame passa doucement du col du vêtement jusqu’à la hauteur du nombril de l’homme sans appuyer plus que nécessaire pour ne pas couper la peau sous le cuir. Sa main lâcha le couteau pour venir caresser du bout des doigts la peau que révélait l’échancrure causer par le couteau. Son geste était lent, bien qu’elle mourrait d’envie de finir de déchirer le dernier centimètre de cuir qui rattachait encore le vêtement en un seul morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: Prison   Ven 10 Juil - 13:23

Les terres neutres allaient donc perdre de cette neutralité si les deux nouvelles tours qui s’érigeraient contenaient la force fidèle face à celle rebelle. Le jeu allait se répéter sauf que les protagonistes seraient plus nombreux qu’à l’accoutumé. La guerre avait fait un nouveau bond avec la mise en place de la tri monarchie et Loan pestait encore du pouvoir qu’Arlhéeane avait donné à l’assassin. Certes, c’était là sa solution pour que ce chien de Nio se fasse les dents sur quelque chose plutôt que sur sa fille mais cela n’allait pas aller en leur faveur bien longtemps.
Il joua les rassuré. Si elle disait que leur fille était protégée alors c’est que c’était le cas mais il espérait que par vengeance, la dragonne ne déciderait pas de jouer un tour à sa maîtresse.

Leur couple ne se fit pas prier pour redevenir uni. Ses mains sur ces épaules lui donnaient un incroyable besoin d’amour qu’il vînt chercher au creux de ses lèvres. Il est vrai qu’elle n’avait pas tout eu dès les premiers jours mais on s’habitue tellement vite au confort qu’il crut que cela pourrait lui semblé rude de reprendre une vie plus sommaire, réduite à l’essentiel. Les rebelles avaient encore beaucoup de possibilités inexplorées dans cette grotte et celle-ci avait tout de même bénéficié d’un certain confort depuis quelques temps, surtout dans le village qui bénéficiaient de réelles habitations simplement dépourvue de la lumière du jour.

Loan quant à lui, était encore cantonné à une simple cavité dans la roche, cette même cavité qui l’avait accueilli lorsqu’il n’était qu’un éclaireur. Il aurait eu le droit d’en changer avec ce nouveau poste qu’était le sien, il aurait pu prendre la plus belle demeure mais il avait estimé ne pas en avoir besoin. Peut-être pour se préserver d’un pouvoir qui aurait pu lui monter à la tête.

Pour l’instant, seul Arlhéeane lui montait à la tête, agissant sur lui comme un filtre d’amour, un aphrodisiaque qui aurait tôt fait de le faire plier malgré le lieu humide et les gardes vagabondant dans le couloir. Il voulu inutilement résisté, ne répondant pas à autre chose qu’à son baiser… il était le chef rebelle et de quoi aurait-il l’air s’il s’accoquinait à la prisonnière. Pourtant tous ses mots avaient le chic pour lui mettre le diable au corps et il dût repousser bien vite l’envie de l’emmener ailleurs, dans un endroit plus discret, tant le bruit de sa ceinture tombant sur le sol et son cuir déchiré sous la lame appelait à ce qu’il la torture à son tour sous ses doigts.

Loan déchira le reste de son cuir, totalement inutile désormais sur son corps et le lui offrit sa chair hâlée avec délectation, saisissant ses mains pour lui faire parcourir les parcelles de sa peau qu’elle n’avait pas encore touchée, passant sur ses deux grains de peau colorés qui caressaient la paume de ses mains sous leur passage.


_ Te défendre ? Tu en es bien incapable ! La provoqua-t-il l’esprit gourmand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 29
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Prison   Mer 15 Juil - 15:27

Arlhéeane aurait été bien placé pour comprendre que Loan puisse être énervé à l’idée d’être surprit. Mais elle n’avait pas l’intention de le laisser faire comme elle avait fait et aller trouver un endroit «idéal». Il y a des choses qui n’attendent pas, même si cela est tout à fait déraisonnable. Ses mains se laissèrent guider sagement sur sa peau alors que le bas de son ventre n’avait pas besoin de plus pour crier «Au feu!» (Appelez les pompiers qu’ils sortent leur tuyau!). Son jardin avait été oublié depuis trop longtemps par le seul jardinier qui avait la clé et elle éprouvait déjà le besoin oppressant qu’il vienne l’arroser. Elle prit un air surprit à la provocation de Loan de répondit d’un ton mielleux.

- Tu n’oserais pas… je ne suis même pas armée.

Sa main s’évada de celle de Loan pour descendre le long de son ventre, se dirigeant vers un but précis. Elle attrapa avec une douce brusquerie la seule arme qui intéressait ses sens exacerbés. Elle le regarda d’un air espiègle, feignant d’être choquée qu’elle ne puisse en dire autant de lui. Il cachait vraiment des armes partout ce rebelle! Elle l’embrassa de nouveau, avec une verve mal contrôlée, caressant au travers du cuir la bête cachée. Sa main que tenait toujours Loan se retourna contre la sienne pour l’obliger à lâcher sa poigne et venir lui délasser son corsage. Elle ne semblait pas avoir très envie de bavarder encore longtemps. C’était très bien les préliminaires orales (>< je veux dire le bavardage), mais son corps avait besoin de ses mains sur son corps, de sa langue dans sa bouche et de son stalagmite dans sa grotte… à moins que ce ne soit son stalagmite dans sa bouche, sa main dans sa grotte et sa langue sur son corps? Les pensées d'Arlhéeane n'était plus bien clair à dire vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: Prison   Mer 15 Juil - 16:17

Il y’avait des retrouvailles moins intenses que celle-ci. Sans doute auraient-ils pu être plus sages et sans doute serait-ce la façon dont Loan avait envisagé la chose. Il se serait aisément contenté d’un baiser mais il ne rechignait pas à prendre ce qu’elle lui offrait de sa propre volonté. Un mois et demi sans la voir et deux ans sans la toucher. Deux longues années dans effleurer ce corps blanc si noblement délicat ! Autant dire qu’il n’était pas difficile pour elle de le faire abdiquer pour passer à des retrouvailles plus charnelles. D’ailleurs ses mains guidant celle de son aimée ne pouvaient prétendre le contraire.

Et comment qu’il oserait ! Le torse nu, sa peau offerte à ses caresses, elle croyait peut-être qu’il allait être sage après s’être fait dévêtir de cette manière coûteuse mais terriblement excitante. Elle voulait jouer avec le feu, elle voulait sans doute explorer d’autres territoires que lors de leur premier voyage.

Cette main agile glissa sur son ventre pour saisir à travers son cuir, sa virilité la plus prestigieuse qui commençait à s’agacer de cette prison de tissu. Si elle-même avait pu déchirer le vêtement, elle ne s’en serait pas privée. Chacune des caresses d’Arlhéeane recevait une poussée comme si elle s’évertuait à lui dire « Fais-moi un peu de place ! ».

Il s’avança soudainement, la collant un peu plus vers le mur humide et répondant avec une fermeté dominatrice joué à sa réplique
.

_ Je vais devoir vérifier !

Alliant la parole aux gestes, il dénoua les lacets de son corsage qui se desserrèrent et libérèrent sa délicate poitrine aux bourgeons rosés tandis que le vêtement venait s’échouer sur le sol en un bruit mou. La main du rebelle glissa jusqu’à son pantalon où il extrait une autre lame (une vraie ! XD) qu’il tourna entre ses doigts avec aisance. La pointe effleura les douces collines sans en abîmer une parcelle et le plat peut-être un peu froid, vînt jouer tour à tour avec ses deux boutons de fleur colorés. Il porta la lame entre ses dents et se pressa contre elle, venant joué de sa peau contre celle de sa reine, cherchant à lui occuper les sens alors qu’il glissait discrètement et docilement une main près de sa féminité et que deux doigts curieux vinrent s’inonder en bravant les parois de sa cascade, avant de défier l’apesanteur et d’y plonger, la torturant sans ménagement puisque c’était ce qu’elle voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 29
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Prison   Jeu 16 Juil - 16:01

Arlhéeane, dans sa grande magnanimité aurait bien voulut libérer la bête qui répondait à ses caresses, implorante qu’on la laisse sortir. Avant qu’elle ne se laisse corrompre par l’animal, son rebelle la colla sur la parois de la prison, aussi humide, quoi que plus glaciale, que les parois de la grotte d’Arlhéeane. Un léger rire franchit ses lèvres. Qui aurait pu dire qu’ils pouvaient être aussi gamins tout les deux. Elle dut délaisser le pantalon de Loan, car le contact de la lame froide sur sa peau échauffée fit durcir les sommets de sa poitrine comme les piques des montagnes. Elle le pressa d’un discret soupir encourageant, évitant ainsi d’alerter les gardes par un gémissement trop sonore. Son corps se colla instinctivement à celui de Loan, comme si chaque parcelle de sa peau voulait trouver contact avec celle de l’homme qu’elle aimait. Elle sentit les doigts se frayer un passage entre ses cuisses pour venir fouiller son intimité avec ardeur. Goujat! Elle qui croyait que les rebelles ne torturait pas leur prisonnier! ^^ Elle s’efforça de ne pas faire plaisir à son geôlier en criant (mais non… c’était seulement pour pas attirer les gardes). Sa plainte ce faisant aussi silencieuse que possible.
Ni tenant plus elle repoussa les coquins de doigts qui n’avaient pas finit d’explorer leur nouvelle cachette. Elle passa sa main à l’intérieur du pantalon de Loan pour demander à la bête, toujours enfermer, si elle voulait être libérée, par le message non verbal d’une caresse. La réponse se fit sentir immédiatement. Comment pouvait-on humainement laisser l’animal en cage. C’était visiblement beaucoup trop étroit pour lui! (qui a dit que les métaphores rendait les choses moins vulgaires?! Vous en faite pas… je rajouterai rien comme «C’est que la bête était immense!»). N’étant plus victime de la dignité que doit avoir un fidèle, Arlhéeane s’agenouilla pour lui venir en aide. Sa main frôla l’entrejambe de Loan comme si le geste devait calmer sa virilité… Et descendit pour défaire d’un geste rapide les lanières des bottes de Loan, obstacles à la libération. S’assurant, en prenant la bête dans sa main, qu’elle ne se montrerait pas trop agressive en sortant, elle baissa le pantalon (BAM! Razz), jouant de ses doigts sur la peau de sa jambe au passage, pour en débarrasser définitivement son homme. Les vestiges de l’époque récente où elle n’avait pas l’habitude de se mettre à quatre pattes(ainsi que le règlement 5.1), l’empêchèrent de s’adonner à un jeu de langue avec la bête honorablement dressée. Caressant d’une main le petit soldat(enfin… petit pour un soldat!) elle se releva, embrassant au passage la peau de son ventre et de son torse qu’elle croisait au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: Prison   Ven 17 Juil - 19:08

Que de déceptions ! Loan ne pourrait visiblement pas faire hurler Arlhéeane de plaisir au risque de rameuter tous les gardes qui vadrouillaient. La jolie diablesse qui avait réveillé son désir en si peu de temps, luttait pour retenir ses gémissements, le laissant frustré de ne pas pouvoir se droguer à sa voix. Peut-être pour compenser de ne pas pouvoir l’entendre, il libéra ses yeux de ce bandeau de cuir qui, si on ne connaissait pas son nom, suffisait à le désigner: le type au bandeau en quelque sorte. C’était déjà mieux que « l’aveugle là bas ! ». La pièce était éclairée par une torche qui brûlait au sol, laissant l’image d’Arlhéeane encore très volatile comme s’il ne s’agissait que d’une apparition. Pourtant cette apparition, il pouvait s’en saisir et la sentir vibrer sous ses doigts.

Loan se sentit faire un pas en arrière sous l’action des doigts d’Arlhéeane contre son torse. Elle lui donnait une distance suffisante de recul pour venir se saisir de sa glorieuse partie intime qui s’érigeait déjà en vainqueur à travers son cuir. Arlhéeane disparut de son champ de vision déjà faible, la belle s’était laissé tomber à genoux laissant Loan déglutir quant aux pensées qui montèrent en lui de la savoir dans cette position. Il entendit distinctement chaque lanière qui étreignait ses cuisses se desserrer en un bruit sec tandis que sa Reine portait toujours dans sa main son sceptre de puissance, laissant son amant, esclave de ses caresses. L’animal implorant la suivit quelques instants alors qu’elle remontait le long de son ventre, jaloux de ces marques d’affections qu’il n’aurait pas.

Oubliant un peu l’ardeur et la volonté de son combattant à livrer le premier assaut, ses mains glissèrent aux hanches d’Arlhéeane avant de l’inviter à se retourner alors qu’il se concentrait sur la libération de ce pantalon fluide qu’elle portait, faisant valser ses chaussures dans un endroit quelconque de la pièce. Il embrassa le galbe de ses fesses sans brusquer l’effort avant de remonter tour à tour les marches de l’escalier de sa colonne, se frayant un chemin à travers sa chevelure rousse. Ses mains retrouvèrent ses douces collines érigées vers le mur et ses doigts en escaladèrent un instant les courbes avant qu’il ne vienne pleinement embrasser son épaule. La demoiselle lui fit face à nouveau et ses lèvres vinrent chercher les siennes pour libérer son volatile qui vînt se glisser dans sa bouche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 29
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Prison   Sam 18 Juil - 12:23

Leurs corps s’étreignirent avec une passion que le devoir de se faire silencieux ne rendait que plus puissante. Si deux ans auparavant leur étreinte avait été douce, comme leur amour naissant, les souffrances que la vie leur avait causé depuis se manifestèrent par des élans brutaux qui se montrait aussi douloureux que libérateur. Ils s’aimèrent ainsi, de l’amour blessé qui se cicatrice par la force.
Ils finirent nus, sur le sol de la prison. La fièvre de l’amour qui les avaient pris s’apaisait tranquillement, laissant sa trace sur leur corps humide de sueur. Arlhéeane resta un moment, la tête posé sur le torse de Loan, à contempler cette peau couverte de fines gouttelettes (^^) qui brillaient comme de minuscules diamants. Elle entendait le rythme de son cœur s’apaiser en même temps que celui de son amour. Elle brisa le silence après un moment.


-Je ne t’ai pas répondu, tout à l’heure.

Elle se redressa à côté de lui et tira de son doigt l’un des anneaux qu’elle portait à l’annulaire et sa main alla chercher celle de son amour pour glisser l’anneau à son doigt, à l’endroit où il aurait dut rester si ça n’avait été d’elle. Si ses mots ne dirent pas qu’elle l’aimait, elle le couvrit d’un regard qui le témoignait tout aussi bien, s’il avait voulut douter encore de ses sentiments.

-Mais j’ai déjà accepté, si je me rappel bien.

Elle vint chercher à ses lèvres un autre baiser où la ferveur de leur corps frustré avait laissé place à la passion de son amour. Elle se releva après avoir goutté les lèvres de Loan, pas assez pour s’en sentir rassasiée, mais elle ne pouvait passer l’éternité collée à sa bouche. Elle se redressa de nouveau, mais cette fois c’était pour se rendre compte de leurs vêtements éparpillés et de la nécessité qu’ils avaient de se rhabiller. Les gardes rebelles savaient se mêler de leur affaire, mais ils finiraient par venir se demander si Loan était toujours vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Loan Devonfeld
* Admin * Chef des Rebelles
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 31
Date d'inscription : 12/04/2007

Feuille de personnage
Statut: Fiancé(e)
Famille: Fils de nobles fidèles; Epoux d'Arlhéeane; père de Lumia, Jared et Lyzée
Nom du dragon et élément: Erym/élément Feu

MessageSujet: Re: Prison   Sam 18 Juil - 14:54

Avec la fougue de deux êtres à qui on n’accorderait que quelques heures de proximités avant de les séparer de nouveau, ils s’unirent sur le sol froid de la prison. Combien de cris de peines avaient été poussés en ce lieu alors que leur plaisir était venu balayer la connotation néfaste de l’endroit en venant le couvrir de leurs corps étendus l’un sur l’autre ? Que leur danse sensuelle se prolongeait jusqu’à atteindre l’origine du monde.

Loan ne cacha pas sa joie en venant émettre un petit rire nerveux après qu’ils se soient aimés à nouveau. Il caressa son dos, laissant ses mains se deviner sous sa chevelure humide. L’esprit rêveur, il se mit à imaginer qu’ils écriraient l’histoire main dans la main. Même si leur famille était des plus désunie, cet instant passé montrait, nan… prouvait, qu’il n’y avait rien en ce monde d’impossible. Il releva la tête lorsque du silence de leurs respirations, il entendit la voix d’Arlhéeane comme une muse fredonnant à son oreille.

Il devina l’anneau qu’il lui avait rendu en même temps que la lettre. Elle l’avait gardé ! Son geste le toucha plus qu’aucun autre. La bague retrouva le doigt qu’elle avait quitté durant 1 mois et demi et ses lèvres rejoignirent les siennes avec la même brûlante tendresse que ce feu qui avait été ravivé par quelques regards. Il est vrai qu'elle lui avait déjà dit oui, mais ils avaient eu si peu de temps pour s'occuper l'un de l'autre que ses paroles avaient perdu de leur sens pour n'être qu'un souvenir lointain comme si cet accord ne provenait que d'un rêve. Aujourd'hui c'était réel et Loan voulait recommencer à y croire!

Il fallait qu’ils se rhabillent. Leurs corps étaient sales de terre boueuses et leurs vêtements n’en avaient pas pour la plupart été épargnés. Faisant le tri dans ce qui traînait, Loan se rhabilla à la va vite et enfila son haut totalement éventré, le fixant avec un air peu convaincu qu’ils passent inaperçus dans le couloir… Déjà, s’il était sorti avec elle en étant décent, ça aurait levé des histoires mais dans cet état, c’était tout un roman qui allait se dérouler dans leur dos. Le plus simple serait peut-être de faire une annonce en public, de leur dire à tous, « oui ! Je l’aime ! ».

Loan remit son bandeau sur son visage et se dirigea vers la porte. Il posa sa main sur la poignée attendant qu’Arlhéeane le rejoigne une fois qu’elle s’estimerait « présentable ».


_ Tu es prête ?

La question ne visait pas le code vestimentaire mais plutôt l’aspect psychologique. En fait, se sentait-elle prête à affronter toute une population de rebelles qui pour certains, ne l’avaient pas dans le cœur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlhéeane Devonfeld
Soldat Rebelle
avatar

Nombre de messages : 2287
Age : 29
Date d'inscription : 19/07/2006

Feuille de personnage
Statut: Marié(e)
Famille: Épouse de Loan, Mère de Jared Lumia et Lyzée, Mère adoptive de Xia, Fille d'Ifrean et nièce de Brianna
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: Prison   Sam 18 Juil - 16:59

Plus qu’un quelconque document attestant leur union, le baiser qu’ils échangèrent donna à Arlhéeane l’impression que quelque chose entre eux étaient scellé. Tout ne se réglait pas d’un baiser, mais l’espoir de mieux que ce qui avait été était désormais présent et elle avait approximativement 70 ans pour construire un bonheur solide avec son fiancé (comme le mot sonnait bien à ses oreilles!) avant de mourir. Elle se leva pour chercher ses habits, car il fallait maintenant retrouvée la réalité. Le monde existait encore en dehors de cette prison et clairement son changement de direction ne ferait pas l’affaire de tout le monde.

Arlhéeane rajusta son corsage après avoir cherché un bon moment le lacet qui devait le rattacher. Une fois rhabillée, elle n’eut pas besoin d’un miroir pour savoir qu’elle avait déjà eut plus fière allure. Elle jugea qu’ils avaient tout deux une mine épouvantable si on excluait ses yeux brillants qui trahissait que ce n’est pas vraiment un combat qui avait eut lieu dans la prison. Du moins pas un combat d’une fidèle contre un rebelle.

Elle se résignait à l’état lamentable de ses cheveux lorsque Loan se dirigea vers la porte. La question qu’il lui adressa la fit grimacer. Elle avait déjà su convaincre, à l’époque, les fidèles qu’elle se ralliait à eux, après leur avoir fait des misères, mais ce n’était pas vraiment comparable avec les actes qu’elle avait commis contre les rebelles. Le doute, pourtant, de ne pas être à la hauteur, ne résista pas longtemps. Tous les obstacles du monde n’arrêteraient pas Arlhéeane Maraigh. Elle sourit en répondant:


- Je suis toujours prête à l’impossible.

Celui ou celle qui l’arrêterait n’était pas né. Elle vint le rejoindre près de la porte. Elle s’arrêta et, visiblement confiante, elle demanda sur un ton léger:

-Tu crois que l’on devrait envoyer un faire-part à la chef des fidèles?

Elle se moquait. Si un seul individu indésirable se pointait à son mariage, elle lui défoncerait le crâne. Cette éventualité ne lui plu guère. Elle se promis d’avertir celui qui les uniraient de ne pas demander aux gens si quelqu’un s’opposait à se mariage. Il est connu que c'est toujours à ce moment là que les gens en profite pour faire un sale coup!

[Nappes souterraines]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaktuxworld.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prison
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Un Kidnappeur condamné à dix ans de prison
» HAITI ELECTION: Preval Craignant à la Fois la Mort, la Prison et l’Exil....
» Y A T IL LA PRISON PREVENTIVE PROLONGEE EN HAITI ??
» Connaissez-vous Prison Break ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Clan des rebelles :: Salle de commandements-
Sauter vers: