La guerre des clans

Une guerre entre Fidèles et Rebelles; Qui la gagnera?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le grand salon

Aller en bas 
AuteurMessage
Ghost
Voix des morts
avatar

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille:
Nom du dragon et élément: Slym

MessageSujet: le grand salon   Dim 13 Déc - 18:53

A sa réponse, l’homme eut une mine surprise et se braqua froidement comme s’il ne s’attendait pas à ce qu’une telle réponse fut-ce possible. Il parlait désormais avec une rythmique et un ton soutenu.

_ Alors ce bal n’est devenue qu’une farce si tous les cancrelats de la ville peuvent venir au château impunément.

Ghost la suivit jusqu’au salon, n’ajoutant rien de plus à cette demande de parler dans un lieu privée mais le « jeune homme« se doutait qu‘elle n‘était pas idiote et qu‘elle devinait que quelque chose avait changé. Si elle voulait savoir, elle devrait attendre qu’ils soient tout deux arrivés en un lieu plus sûr. Les gardes ouvrirent la porte, dévisageant l’étranger qui leur rendirent un regard de cendre rouge avant de retrouver un éclat des plus normal. Marguerite fit taire leur crainte et les portes se refermèrent sur ce salon vide, un espace qui avait dû voir passer bien des secrets et qui en verrait encore un, aujourd’hui.

Ghost s’installa dans le canapé, avec le toupet d’y étendre les bras de chaque côté comme s’il avait été chez lui. Après avoir vaguement réfléchi dans un regard emprunt d’une réflexion amusée en regardant les coins et recoins du salon qui n’avait pas changé, Ghost se pencha en avant, en direction de la jolie noble. Elle devait avoir hâte d’entendre ce pourquoi, il s’était permis autant de familiarité.

_ Oubliez l’argent Lady Vanïr, sans doute le forgeron souhaitait-il son dû mais moi je n’en ai que faire! Sans doute avez-vous entendu parlez de la Rose Noire, très chère. J’espère pour vous que vous ne me ferez pas l’affront d’un telle méconnaissance! Mais vous vous rendrez habilement compte que même dans la mort, j’ai su redonner un nouveau souffle à la cause et ce nouveau souffle, je le vois bien être porté par votre main.

Ghost se redressa, comme pour donner plus d’importance à ses paroles.

_ Nathalia a faiblit, rien n’a changé! Ce salon en est l’exemple parfait! Vous êtes une femme ambitieuse et vos parents aspiraient à vous voir monter plus haut que vous ne l’êtes… j’ai en ma possession plusieurs cartes qui pourraient vous être utiles!

Ghost l’affubla d’un sourire noir complice. Eveillait-il déjà de l’intérêt en elle? Il était à souhaiter que ce soit le cas car La Rose Noire avait dû patienter longuement avant de pouvoir caresser l’opportunité de mettre son plan à exécution.

_ Dans le monde des morts, nous avons pour coutume d’appeler ce jeune forgeron, Ghost. Ce que les morts savent, il le sait. C’est pourquoi il vaut mieux le garder sous sa coupe. Cet incompétent pensait pouvoir garder son esprit et son corps hors de contrôle de l’au-delà mais vous connaissez les hommes, toujours à sous-estimer les femmes! Je vous en fait cadeau, personnellement je n’ai jamais craché sur un peu de chair fraîche!

Se disant, Ghost vint déboutonner deux boutons de sa chemise, la manipulation visant à prouver qu’on pouvait tout lui faire faire sans qu‘il puisse s‘y opposer.

_ Mais revenons à nos affaires, ma chère. Si vous êtes intéressés et si vos desseins croisent les miens, et je crois que c‘est le cas, je pourrais vous apprendre quelques uns de mes savoirs. Arrangez-vous simplement pour faire rester cet homme du peuple au château. Prétextez n’importe quoi, qu’il a mal fait son travail et qu’il doit vous servir pour réparer son affront ou que sais-je encore. Soyez convaincante! Si vous y parvenez, je vous dévoilerai quelque chose de très intéressant concernant le cher Co-capitaine Daleg et qui devrais venir illuminer votre soif d‘ambition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Dolverti
Sans clan
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 29/07/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: le grand salon   Lun 14 Déc - 11:38

La porte du petit salon se referma derrière eux et Marguerite laissa le forgeron prendre possession des lieux, comme quelqu’un débarque chez soi. Elle avait eut temps de se remettre de la surprise lorsqu’ils avaient marché jusqu’au salon. L’homme qui venait au château pour la première fois connaissait les lieux un peu trop bien. Si elle ignorait à quoi s’en tenir, Marguerite en voyait assez pour que rien ne vienne perturber son calme habituel lorsqu’elle obtiendrait explication.

Elle prit place dans un petit fauteuil devant lui et le chargea d’un regard attentif qui ne semblait pas venir l’accuser de quoi que ce soit, mais cherchait visiblement une explication. Celle-ci ne tarda pas et malgré que Marguerite soit à peu près préparé à n’importe quoi, elle n’avait pas prévu aujourd’hui discuté avec un forgeron du renversement d’une reine. La vie lui avait apprit qu’il ne fallait pas trop vite montrer les cartes de son jeu. Une parole de trop pouvait lui causer bien des ennuis, si le forgeron était envoyé pour qu’elle se trahisse.
Elle se rappelait évidemment la Rose Noire. Bien que les années avaient passé, nul individu au château n’avait pu ignorer l’existence de l’empoisonneuse. Comme le lierre sur les parois des murs, elle était de ses femmes qui s’immiscent partout. Elle se rappelait d’elle, hocha la tête, gardant un certain recul pour chercher à voir s’il essayait de se jouer d’elle.

Elle ne pouvait, cependant, rester de glace devant ce qu’il… ou elle, lui révéla ensuite sur les dons de Ghost. Les secrets emporter dans la tombe des morts, que nul ne pouvait jamais connaître, ce forgeron des bas-quartiers les connaissaient? Tout être n’avait-il pas déjà eut dans sa vie, l’envie de demander à un proche disparue, une chose qui était demeurer secrète et qui avait été apporté dans l’au-delà? Pour elle ce n’était pas tant les questions qui la concernait. Depuis longtemps Marguerite ne voulait plus savoir si ses parents avaient réellement été des traitres. Quoi que fut la réponse, ils avaient été trop faibles pour survivre et elle ne pouvait que ne pas faire les mêmes erreurs. Cependant ses secrets que les morts pouvaient lui révéler, concernant les autres. Cela avait de l’intérêt…

Elle haussa un sourcil, chassant de son esprit ses réflexions, alors que, devant elle, Ghost déboutonnait le haut de sa chemise, constatant silencieusement comme il était tout aussi intéressant lorsque possédé d’un fantôme qu’il était adorable lorsqu’il était le jeune forgeron. Elle n’eut certainement pas blâmer la Rose Noire de déboutonner le reste, mais se garda d’en faire l’allusion et releva la tête au niveau de ses yeux pour lui servir un sourire aimable qu’aucune révélation ne semblait pouvoir venir ternir. Elle laissa la Rose Noire terminée avant de lui répondre posément.


-J’imagine que par vos paroles vous savez de quoi vous pourriez m’accuser. La cause des fidèles me tient à cœur et je ne reculerais devant rien pour que nous venions à bout de cette rébellion qui dure depuis trop longtemps et qui est une menace pour nous.

Les mots qui traversait ses lèvres étaient savamment choisi, comme une femme habituée à parler sous leur couvert. La rose Noire comprendrait ce qu’elle avait à comprendre, mais Marguerite ne pouvait se permettre de se montrer contre Nathalia, sans devoir affronter quelques ennuis. Elle se leva et ajouta, concluant, si La Rose Noire avait douté par ses paroles qu’elle avait puisse refusé:

- Pour affaire, j’avais déjà des raisons qui me permettront de vous garder au château. Il ne me sera pas nécessaire de mentir sur vos talents pour vous garder ici.

S’il était vrai qu’elle avait déjà eut cette intention de lui ouvrir les portes du château ou si elle venait d’en prendre la décision, nul n’aurait su le dire. Elle avait pourtant déjà son idée quant à ce qu’elle devait faire. Elle se dirigea vers la porte pour l’ouvrir et demander quelques choses au garde près de la porte avant de revenir s’asseoir face à son invité, la porte se refermant de nouveau, alors que le soldat quittait l'endroit pour se diriger dans un corridor.

-Vous ouvrir les portes du château ne sera pas bien difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost
Voix des morts
avatar

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Statut: Célibataire
Famille:
Nom du dragon et élément: Slym

MessageSujet: Re: le grand salon   Lun 14 Déc - 15:19

Ghost voyait brumeuse ment tout ce qui se passait sans pouvoir réagir. Si elle lui disait de se lever, il le faisait. Si elle lui demandait de dire blanc, il ne parvenait pas à dire noir. Il était tenu à la gorge et regardait impuissant deux femmes se garantir une place dans l’histoire de ce pays. S’attaquer à Nathalia! Elles ne manquaient pas d’audace et malheureusement il participerait à cette collaboration bien malgré lui. Il essaya de lutter un peu, il n’était pas trop tard pour se défaire de ce plan avant qu’on lui reproche d’en être l’auteur mais cette Rose Noire, tenait tant à sa vengeance qu‘elle semblait ne plus vouloir se défaire de lui. Il se rappela les vieux sorciers qui lui disaient que ce pouvoir finirait par avoir raison de lui. Ils ne s’étaient pas trompé et il avait fallut qu’il tombe sur une garce qui voulait l’offrir aux mains de Margot. Il se serait senti beaucoup plus prompt à la séduire si on ne lui imposait pas de de ne pas le faire.

La Rose Noire s’amusa de voir Marguerite prendre autant de distance avec ce qu’elle lui proposait. Ce n’était pas un « oui » franc et direct. Il fallait passer par de grandes et belles phrases protectrices pour s’assurer que des oreilles ne puissent témoigner qu’elle avait textuellement donné son accord. La femme était désormais à mille lieux de se soucier de tourner autour du pot avec Margot, elle n’avait plus grand-chose à perdre désormais. Et il était vrai qu’elle se souciait peu que Marguerite se fasse prendre. Maintenant qu’elle était dans la place, elle n’aurait aucune difficulté à trouver un autre pantin. Des gens qui détestaient Nathalia, il y’en avait des tonnes et curieusement, elle n’en faisait pas parti. Entre femmes de caractère, on se soutient! La Reine avait simplement fait son temps et la Rose positionnait ses pions afin de faire partie de la génération prochaine, celle qui gouvernerait avec une main de fer tout le royaume. Elle jouissait du moment où son frère cadet devrait se mettre à terre pour la saluer. Un grand spectacle en perspective! Toutefois, elle se devait de prendre en compte, du moins dans un premier temps, les difficultés rencontrées par la jeune noble.


_ Je comprends vos craintes de ne pouvoir agir au grand jour… Après tout, vous avez redoublez d’efforts pour que jamais on ne vous appelle comploteuse mais a fortiori, vous n’aurez rien de suspect à faire car tout viendra à vous. Il faudra peut-être un petit coup de pouce à certain mais je ne serai pas très loin pour cela!

La Rose au travers de Ghost lui adressa un sourire carnassier. La laissant se lever pour faire ce qu’elle avait à faire, le jeune homme se dirigea vers la fenêtre, plongeant un regard sur le domaine qui s’étendait à perte de vue mais que la ville et ses villageois entouraient fourmillant de misère et d’inutilité. Ayant fini son tour, des lieux ,il se retourna venant coller ses paumes de main l’une dans l’autre.

_ Bien, je vous en félicite… Le bal sera une occasion inespérée pour introduire notre petit forgeron au reste de la Cour! Il est inutile de cacher sa présence, nous ne ferions qu’attiser la méfiance.

Retournant s’asseoir, La Rose caressa ironiquement le blason sculptée dans le meuble de son fauteuil avec une moue moqueuse et exaltante du plaisir qu‘elle avait à pouvoir de nouveau abattre sa colère sur les uns et les autres.

_ J’imagine que je devrais vous faire part de la première partie de mon plan alors.

La machiavélique jeune femme se mit à rire avant de poursuivre avec élégance.

_ Il était une fois un assassin et une nécromancienne, le bel assassin devant tuer la nécromancienne. Un bel échec puisqu’il en tomba amoureux et de leur union naquit deux êtres. Deux beaux bébés qui peuvent renverser le pouvoir en place en un claquement de doigts. Et pour cause puisque la mère de cette nécromancienne ne fût personne d’autre que la Reine Nathalia! L’un des deux bébés ne vous ait pas inconnu puisqu’il s’agit de notre cher Daleg… l’autre est aux mains des rebelles mais le plus beau est que TOUS ignorent leur sang bleu… et c’est là que vous entrer en lice. Vous êtes doués pour séduire les hommes, Ghost en est une preuve vivante! Il vous faudra donc forcer Daleg a vous aimer et dans la force des choses à vous épouser.

Ghost arbora un beau sourire confiant,

_ Prenez votre temps, je suis une femme patiente. Une fois cet objectif atteint, je vous dévoilerai la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naïa Dolverti
Sans clan
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 29/07/2009

Feuille de personnage
Statut:
Famille:
Nom du dragon et élément:

MessageSujet: Re: le grand salon   Ven 25 Déc - 19:22

Bien qu’elle se garda de le montrer, Marguerite ne pouvait trouver amusant le manque de discrétion de La Rose Noire, alors que celle-ci pouvait s’amuser du contraire à son égard. Elle prenait un réel risque à bavarder avec cette femme et si cette dernière n’avait pas manqué d’attiser sa curiosité, elle ne pouvait se permettre de se laisser aller à une trop grande frénésie. Elle lui rappelait qu’elle avait tout fait pour ne pas être suspecté de quoi que ce soit et pourtant se faire approcher pour un complot, signifiait que l’image qu’elle c’était forgée, n’était pas à toute épreuve. Elle ne reculerait pas cependant. Elle pouvait perdre beaucoup, mais gagné beaucoup aussi et qui ne risque rien n’a rien.

Elle approuva les paroles de la Rose Noire d’un hochement de tête, ne voyant pas de raison de cacher la présence de Ghost au château. Le forgeron servait déjà quelques idées qu’elle avait et pour cela, elle ne craignait pas de l’afficher en sa présence. Qui plus est, avec des vêtements plus frais, il paraitrait surement très bien. Elle revint s’asseoir face à La Rose Noire, aillant suivit alors qu’elle parlait, le moindre de ses gestes. Elle se pencha vers l’avant lorsque son invité lui mentionna qu’il était temps de lui dévoiler une part de son plan. Elle n’aimait pas l’idée de seconde partie qui puisse restée inconnue et savait reconnaître un individu dangereux quand elle rencontrait. Valait mieux faire partie aussi de la seconde partie du plan. Elle affichait un intérêt calculé et ne semblait pas être femme à se laisser surprendre sur quoi que ce soit. Les potins que pouvait lui raconter un fantôme ne pouvaient s’éloigner énormément de ceux rapporter par les vivants.

Elle ne se montra pas impatiente au préambule inutile pour en venir au fait. Elle n’avait pas besoin qu’on lui raconte une histoire comme si elle était âgée de 5 ans, mais elle écoutait attentivement. La révélation la surprit toutefois. Nathalia aurait eut un enfant? L’idée lui apparaissait absurde et elle toisa un moment les yeux de sang, comme si elle cherchait où se trouvait la blague dans ses propos. Elle se recula sur son siège, mesurant la situation d’un air impassible. Se marier n’était certainement pas sa priorité. S’accroché au bras d’un homme ne l’intéressait pas. Le pouvoir de se venger cependant… Elle pouvait passer par dessus beaucoup pour cette simple chose, comme elle l’avait fait depuis tant d’année.


- Je ne suis plus trop jeune pour le mariage depuis longtemps. Je suppose qu’il me faut commencer à songer à me ranger.

Elle demeurait désinvolte et ne dérogerait pas à son idée de parler à couvert, quoi que la Rose noire n’en fit pas autant. Elle songeait au moyen d’approcher le co-capitaine, sans que la reine, si cher au cœur de Sir Daleg à ce qu’on en disait, n’y voit la une attaque. Elle avait su se tenir depuis son enfance, pouvait-elle tromper la reine des complots? Elle ne pouvait que l’ignorer.

On cogna discrètement à la porte du petit salon et Marguerite se leva pour aller ouvrir. Un valet se tenait à l’entrer et lui tendit une bourse. Elle le remercia et lui fit signe de disposer, ce qu’il s’empressa évidemment de faire. Elle remit entre les mains du forgeron la bourse et ajouta aimablement.


- Le montant que je vous dois Obald. Vous trouvez surement assez pour vous trouver un costume pour m’accompagner à ce bale Il serait mal vu que mon forgeron doive voler les autres marchands pour s’habiller, parce que je ne l’aurais pas payer convenablement.

Marguerite devait espérer qu’il saurait trouver de quoi bien paraître devant la noblesse si elle voulait pouvoir lui donner de la crédibilité. Quoi qu’adorable dans cette chemise trop serré, il n’aurait pu se vêtir ainsi à un bal masqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le grand salon   

Revenir en haut Aller en bas
 
le grand salon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP ouvert] Le Grand Salon
» [RP GUERNESEY ] 1650-02 et 03 puis octobre - Palais Grand salon
» Le Grand Salon « Orchestra » (attenant au Casino)
» LE CHÂTEAU DE SERRANT
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: Clan des Fidèles :: Entrée du vieux château-
Sauter vers: